L’objectif 50 mm est, je crois, l’un des objectifs qui cause le plus de questionnement. Doit-on l’acheter ? Que peut-on faire avec un 50 mm ? Puis-je faire de la macro ? Du portrait ? Si vous débutez en photographie, ce petit objectif vous fera progresser de manière étonnante. Si vous êtes avancés, vous pouvez en bénéficier aussi.

Voici 12 bonnes raisons d’utiliser un 50 mm :

1-Économique

Tout d’abord, son prix, fort abordable, ne cassera pas votre tirelire. Étant donné qu’il détient plusieurs avantages, c’est un bon investissement. Optez pour un 50 mm f/1.8, ou un encore un 35 mm f/1.8 qui permet des prises de vue plus larges lorsque monté sur un boitier crop (APS-C).

Après son achat, vous serez encore en mesure de remplir votre frigo de victuailles et savourer un délicieux vino (rire).

2-Son poids plume

Compact, léger, vous pouvez faire de la photo sans avoir l’impression d’avoir un haltère de 3 kilos accroché au cou. Hihi ! Mon boitier plein cadre est (trop) lourd, et lorsque je veux me sentir légère, je choisis le petit 50 mm.

D’accord, il composé de plastique, et non de métal, mais diantre, c’est pour ça qu’il est siii léger !

3-Lumineux

Son ouverture de f/1.8 vous permet de photographier dans des situations vraiment sombres. Pensez aux mariages, les salles de réception, les spectacles, les réunions de famille, ou tout endroit où la lumière est moins généreuse.

Vous pourriez ouvrir encore plus grand, genre à f/1.2, mais je vous avertis, pour acheter ce 50 mm ça va vous couter la peau des fesses. Tenez-vous-le pour dit, hein.

Objectif 50 mm : 12 Raisons de l’ajouter à votre sac photo

4-Développe votre intention photographique

Vous aimez la marche ? Tant mieux. Parce qu’avec un objectif fixe (c’est-à-dire avec une seule focale), vous devez vous déplacer pour recadrer. Ce qui vous oblige à explorer davantage votre environnement, à faire le tour du sujet et à exploiter tous les angles possibles. Ceci, mes amis, développe votre curiosité et votre intention photographique.

5-Favorise la créativité

Une grande ouverture de f/1.8 crée des images empreintes de douceur et de somptuosité. Ceux qui me connaissent savent que c’est mon style. Peut-être que ce n’est pas votre tasse de thé. Mais qu’est-ce qui vous empêche d’essayer ?

Vous savez les photos nettes nettes nettes ne sont pas forcément un standard de réussite. Soyez rebelle (assumez votre statut d’artiste) et laissez-vous transporter par votre propre vision artistique. Apprenez à aimer le flou.

Objectif 50 mm : 12 Raisons de l’ajouter à votre sac photo

6-Force à re-gar-der

Comme vous ne saurez pas quoi photographier (au début, c’est l’effet secondaire du 50 mm), vous serez forcé de chercher le sujet idéal. À regarder attentivement. À zieuter tout et rien. Ne vous découragez pas, que vous le croyiez ou non, c’est de cette manière que vous allez apprendre à mieux voir. Il suffit d’être attentif. En passant, tous les sujets sont bons. Soyez ouvert.

7-Incite à exploiter le portrait ou la photo de rue

Si vous ne savez pas quoi photographier, pourquoi ne pas envisager de pratiquer le portrait. La grande ouverture de cette focale crée des arrière-plans floutés à souhait. Du coup, vos images évoqueront une douceur exquise, et vos modèles vous remercieront de les mettre si joliment en valeur.

Par ailleurs, la photo de rue offre de belles opportunités aussi. Pourquoi ne pas débuter une série lecture, voyez la galerie photo de Valérie Jardin pour vous donner une idée. Ou encore à la plage, comme sur la photo présentée ici. ↓

Objectif 50 mm : 12 Raisons de l’ajouter à votre sac photo

8-Montage photo panoramique

Il est toujours possible de faire des photos de paysages avec le 50 mm, mais si vous aimez l’effet grand-angle, vous serez un déçu, car son champ visuel est un peu étroit. Par contre, vous pourriez produire un panorama.

Les images ne comportent pas de déformation (comme il arrive avec un grand-angle), il vous sera plus facile de les assembler. Il suffit de capter une série de photos pour ensuite les assembler en postproduction à l’aide de Lightroom ou de Photoshop.  Bébé fafa !

9-Crée des scènes intimistes

Si les photos panoramas ne vous intéressent pas, orientez vos compositions vers les scènes intimistes. Il s’agit de vous rapprocher des éléments, de cadrer plus serré, d’épurer sans surcharger l’image.

Vous seriez étonné du nombre d’images que l’on peut créer à partir d’une même scène. Prenez le temps de décortiquer et de décomposer ce que vous voyer pour créer des petites scènes isolées.

Objectif 50 mm : 12 Raisons de l’ajouter à votre sac photo

10-Initie à la photo proxy ou macro

Ajoutez quelques bonnettes d’approche (aussi à un prix abordable) et vous obtenez un objectif (presque) macro. Doté de ces accessoires, vous pouvez explorer la photo proxy ou macro.

Entre vous et moi, c’est une façon économique de tâter le terrain, et de voir, mine de rien, si la macrophotographie est votre nouveau dada.

Rien ne vous empêche de réaliser de belles photos de fleurs en laissant votre diaphragme grand ouvert à f/1.8.

11-Freelensing

Je vous vois froncer les sourcils. Attendez, je vous explique. Cette méthode consiste à détacher l’objectif 50 mm de son boitier, puis on prend des photos en pivotant l’objectif de droite à gauche, et de haut en bas. Les images obtenues ont un flouté voluptueux, les résultats sont très similaires à la gamme des lensbaby.

Vous prenez soin de choisir votre environnement, il serait illogique de tenter cette méthode une journée de grand vent ou à la plage. Il faut user de gros bon sens.

Objectif 50 mm : 12 Raisons de l’ajouter à votre sac photo

12-Photographier les étoiles

Étant donné que votre 50 mm ouvre si grand, f/1.8 (ou plus, si vous avez cassé votre tirelire), vous pourriez vous adonner à la photo de nuit. Bien sûr, vous aurez impérativement besoin d’un trépied, pour assurer la stabilité et la netteté des images.

En conclusion

Comme vous pouvez le constater, cet équipement, à peu de frais, peut vous faire explorer le monde de la photographie sous plusieurs facettes. Pour ma part, je n’ai jamais regretté son acquisition. Pour pousser plus loin l’exploration, lancez-vous dans un défi 50 jours avec ma 50 mm (50/50 photo challenge).

Curiosité, avez-vous un 50 mm ?

error: Ce contenu est protégé.
Couverture Ebook - 8 questions essentielles à se poser

Besoin d'inspiration ?

Joignez-vous à la communauté et recevez votre dose vitaminée d'inspirations. Laissez-moi vous aider à éveiller votre vision, et à reprendre contact avec votre talent créateur. Le tout dans une ambiance de convivialité. 

Pour commencer, vous pourriez consulter l'ebook : 8 Questions à se poser avant de déclencher !

Ensuite, je vous partage des conseils 2 fois par mois, pour alimentrer votre muse. 

Êtes-vous prêt ?

 

Merci de votre confiance ! Au plaisir d'échanger ! :)

%d blogueurs aiment cette page :