L’hiver, la saison mal aimée

Juste à entendre ce mot, nous avons des frissons. Les gens pensent, à tort, qu’il fait trop froid pour s’adonner à la photographie, que l’appareil ne fonctionnera pas bien dans ces conditions. Pourtant, on se réjouit des premiers flocons. Mais dès que le froid intense s’installe, on range tout le tralala et l’on attend, tout penaud, le retour du printemps.

Quel dommage !

L’hiver est l’une des plus belles saisons de l’année. Pourquoi s’en priver ? Vous ratez des occasions uniques d’embellir votre banque d’images. Votre déplaisir sera récompensé par la féérie des paysages drapés d’un blanc somptueux. Osez mettre le nez dehors et vous serez émerveillé par sa magie. Vous reviendrez avec des photos qui vous rempliront de fierté. Promis !

Comment réussir vos photos d’hiver

Comment vous tenir au chaud pour la photo d’hiver ?

 Habillez-vous en « oignon »

Le principe ? Se vêtir de plusieurs vêtements superposés enferme l’air entre les couches et vous procure une isolation. Trois épaisseurs sont recommandées, celle près du corps devrait être en tissu synthétique (ou respirable) afin de permettre d’évacuer la transpiration générée par le corps tout en vous gardant isolé du froid.

Si vous êtes trempé, suite à une forte transpiration, vous greloterez pour de bon. Et ne penserez qu’à rentrer au bercail. Votre banque d’images en prendra un coup… et votre égo aussi. 😉

Protégez vos zones sensibles : tête, mains et pieds.

Rien de pire que d’avoir froid aux oreilles, aux orteils ou aux mains. Si l’une de ces extrémités est mal protégée, vous serez incapable de vous concentrer. Par ailleurs, si vous êtes frileux des pieds, portez deux paires de chaussettes, évitez toutefois d’avoir les pieds serrés, ça gênera la circulation et créera l’effet contraire. Le mieux est d’opter pour une paire de chaussettes chaude accompagnée de semelles isolantes.

Comment réussir vos photos d’hiver

Les mains

C’est la partie la plus sensible, voire la plus indispensable en tant que photographe. Comment les garder au chaud? Pour ma part, j’ai une paire de gants doublés de mitaines (moufles), qui s’ouvrent sur le côté permettant à mon index de manipuler les fonctions de votre appareil photo. Génial, non ? → Vous trouverez cette accessoire dans les boutiques de ski.

Chauffe-mains (chaufferette)

De plus, lorsque la météo descend en bas de -10 °C, je glisse des chauffe-mains chimiques à l’intérieur de mes gants. Une fois les sachets agités, la chaleur émise par le charbon activé dure plusieurs heures. Je ne m’en passerais pas ! Des modèles adaptés pour les pieds existent également.

Astuce

Pour prévenir la perte de chaleur provoquée par la manipulation du métal de votre trépied, enveloppez les pieds de votre trépied avec un isolant à tuyau sellé avec du ruban de hockey. ⇒ vidéo darwin wigget

Astuce très astucieuse

Je trimballe un mince tapis de sol coupé en deux. Quand je m’installe dans la neige, pour faire de la macro ou toute autre prise de vue, sa mousse isolante protège mes genoux du froid et me tiens au sec.

Comment réussir vos photos d’hiver

Comment garder votre appareil photo au chaud l’hiver ?

Procurez-vous deux batteries, l’une que l’on garde près de la chaleur du corps, dans une poche intérieure, et l’autre dans l’appareil. Quand l’énergie de la première batterie faiblit, changez là pour celle que vous avez sur vous. Et alternez au besoin.

Certaines personnes vont jusqu’à coller un chauffe-main sur le compartiment de la batterie afin de prolonger sa résistance au froid.

Dernier point, évitez d’apporter votre appareil photo directement à l’intérieur. Le brusque changement de température va produire de la condensation (choc thermique chaud/froid) et nuire aux circuits fragiles de votre équipement. Il est préférable de le garder dans son sac photo – pendant qu’il est encore froid – et laisser le tout se réchauffer à la température ambiante.

À apporter avec soi

Téléphone portable : à porter près du corps afin de conserver la batterie au chaud. Un portable dont la batterie gèle se déchargera beaucoup plus rapidement.

Collation : combattre le froid augmente votre dépense énergétique, un snack sera le bienvenu. Pensez barre d’énergie ou mélange de noix.

Eau : je suis du genre à avoir toujours soif, donc j’amène avec moi une petite gourde d’eau.

Votre sourire ! Vous y êtes presque…

Comment réussir vos photos d’hiver

Avantages (oui, oui, il y en a!)

L’éclat de la lumière

De la mi-novembre jusqu’à la mi-avril, le soleil est moins élevé dans le ciel, diffusant ainsi une luminosité intéressante tout au long de la journée. Même à midi ! La lumière sera toutefois à sa gloire tôt en matinée et en fin de journée. À ces heures, la palette de couleurs dominées par les roses et les bleus est remarquable.

Autre point à considérer, durant l’hiver vous pouvez faire la grasse matinée. En effet, durant la période hivernale, le soleil se lève beaucoup plus tard. N’est-ce pas merveilleux?

Partez à temps

Si vous décidez de faire la grasse matinée, de grâce ne tardez pas trop à partir. L’aurore qui précède le lever du soleil colore le ciel de lueurs parfois spectaculaires. À ne pas négliger. Et le scénario se répète en fin de journée, mais à l’inverse. Au lieu de quitter les lieux dès que le soleil bascule sous l’horizon, attardez-vous une quinzaine de minutes. Les couleurs du crépuscule peuvent vous réserver de belles surprises. Vous obtiendrez des photos d’hiver vraiment remarquables ! 

Comment réussir vos photos d’hiver

Et si le ciel est couvert ?

Ne sous-estimez pas un ciel couvert. Au dernier instant, une ouverture dans les nuages peut survenir. Et, juste au moment où le soleil s’abaissera sur l’horizon, une fiesta de couleurs flamboyantes se répandra sur la masse nuageuse.

Conserver la teinte de bleu, ou pas ?

Pourtant, la neige est blanche me direz-vous. Or, pourquoi parait-elle bleue lorsqu’elle est photographiée ? Ceci est causé par la couleur du ciel qui se reflète sur la neige. Personnellement, j’aime conserver cette teinte si caractéristique de l’hiver. Si vous préférez atténuer cette dominante de bleu, faites votre réglage de la balane des blancs manuellement. Un truc est d’activer votre « liveview » pendant que vous tournez la molette des balances des blancs, choisissez à l’œil l’image qui vous plait. En somme, tout est une question de gout.

Notez que si vous photographiez en RAW, vous pourrez facilement faire les ajustements en post-production.

Comment réussir vos photos d’hiver

Éviter les photos grises

Divers paramètres influenceront l’exposition de votre image. Toutefois, à la base, sachez que les cellules, réparties sur le capteur de votre appareil, sont calibrées pour capturer une valeur de gris à 18 %. Le fameux gris moyen. Si, règle générale, cette moyenne s’avère juste, elle n’est pas toujours exacte. C’est pour cette raison que les scènes de neige (où le blanc est très lumineux) paraitront grises (sous-exposé) et, à l’inverse, un sujet sombre comme un cheval noir par exemple, sera gris (surexposé).

Comment faire pour bien exposer ses photos d’hiver ?

Primo, évitez le mode automatique (vous n’obtiendrez jamais de bon résultat), et optez pour le mode manuel ou semi-automatique (priorité ouverture). Et deuzio, fiez-vous à votre histogramme, si la courbe des pixels est trop vers la gauche votre image est sous-exposée.

Hiver d'hiver : bien exposer ses photos d'hiver

Lors de journées nuageuses, il faut obligatoirement compenser son exposition (EL/IL) de 1 cran. Faites des tests, quitte à réaliser plusieurs photos à diverses expositions. Une fois revenue à la maison vous pourrez juger si votre image est acceptable.

Exception

Les journées ensoleillées, toutefois, ne nécessitent pas toujours une compensation d’exposition. Ayez l’œil sur votre histogramme.

Astuce

Activez les clignotants de haute lumière de votre écran LCD, ceci vous permettra de voir immédiatement si vous avez des hautes lumières surexposées (cramées).

Et vous, qu’elles sont vos astuces pour faire de la photo d’hiver?

♥ Psst ! En passant, je vous souhaite de très joyeuses fêtes ! Ho! Ho! Ho! 

error: Ce contenu est protégé.

Besoin d'inspiration ?

Je vous donne les clés pour nourrir votre créativité. Faisons un bout de chemin ensemble, et laissez-moi vous guider pas à pas.  

Pour commencer, vous pourriez consulter l'ebook : Les 10 Secrets d'une Composition Réussie!

Ensuite, je vous partage des conseils 2 fois par mois, pour alimentrer votre muse. 

Êtes-vous prêt ?

 

Merci de votre confiance ! Au plaisir d'échanger ! :)

%d blogueurs aiment cette page :