Mon approche photographique a évolué au fil des ans. Elle s’est adaptée à ma sensibilité, à mon ressentie et à cette symbiose que j’éprouve lorsque je suis en contact avec la nature. Les expériences vécues ont été riches en découvertes de toutes sortes, et le sont encore aujourd’hui, mais à un autre niveau.

La photographie est devenue un prolongement de ma conscience, elle m’invite à exprimer (en images) mes paysages intérieurs. Elle a relié le cœur à ma vision. 

Oh, au début, j’accordais beaucoup d’importance à la technique. Pour m’améliorer, la pratique devenait mon mantra. Photo ratée ? Pratique. Photo boff… Pratique. Heu… Pratique.

Je pouvais facilement me considérer nulle si le résultat était moyen. La perfectionniste en moi sabotait ma créativité. Mais temporairement. Curieusement, je poursuivais mes expérimentations. Car le besoin de créer était (et est toujours) plus fort que tout. Ce besoin de vibrer, d’explorer et d’expérimenter. De vivre quoi !

La curiosité en moi s’émerveillait. Et s’amusait.

J’ai lâché prise sur ce besoin de perfection. Je suis beaucoup moins pointilleuse sur le résultat. Les étapes du procédé créatif sont beaucoup plus satisfaisantes. Plus riches. Intérieurement.

Oh, je ne dis pas que la technique doit être abandonnée. Mais y accorder moins d’importance ouvre les portes de votre cœur. Là, où la magie vous concocte de belles surprises.

Mon approche photographique : relier le cœur à la vision | photo macro

Accorder de l’importance au ressenti

Il y a tellement d’avenues, de styles, de façons de faire pour améliorer ses images, que l’on peut facilement s’y perdre. Par ailleurs, si l’image tant convoitée ne correspond pas à nos attentes, la déception nous gagne. La frustration aussi. Un sentiment qui ne mène nulle part, mais qui nous stimule à chercher des solutions.

Je ne regrette rien de cette époque. D’ailleurs, les leçons apprises font partie intégrante de mon cheminement, qui est toujours en évolution.

Aujourd’hui, je carbure au ressenti et au processus. J’utilise la photographie pour me sentir bien. Pour être en contact avec la nature. Et pour me re-centrer.

La technique ne constitue pas le point fondamental de ma démarche; j’accorde de l’importance au ressenti. Se déposer, ralentir, être à l’écoute pour mieux regarder, dans une symbiose qui invite à exprimer (en images) nos paysages intérieurs, voilà ce qui me guide.

Mon approche photographique : relier le cœur à la vision | Photo voyage

En résumé, voici deux approches de la photographie :

La photographie technique 

Vous apprenez à maîtriser votre appareil, à connaître les paramètres, à vous familiariser avec les ouvertures, les vitesses et les ISO. C’est quasiment un monde cérébral !

Où la technologie vient au service de l’homme pour lui permettre de saisir des images spectaculaires. Presque parfaites. Mais, le piège avec les photos « spectaculaires » c’est que vous vous enfoncez dans un processus créatif qui risque de vous décevoir.

Pourquoi ? Parce que vous misez touuuutes vos attentes dans le résultat.

Bien sûr, pour réussir nos photos, il faut connaître la base de la photographie. Je ne le dénie pas. Par contre, c’est une démarche qui décourage souvent les gens, par sa complexité et son manque de sensibilité.

Et c’est là que ma deuxième approche photographique entre en jeu.

Mon approche photographique : relier le cœur à la vision | photo macro

La photographie intuitive 

Celle qui vient du cœur, qui nous unit à l’univers et nous nourrit intérieurement.

Son approche est totalement différente ! Quand vous partez avec votre appareil photo, vous prenez le temps de vous déposer, d’observer, de regarder et même d’écouter. Autrement dit, vous essayez de décrocher. Mais c’est pas facile, je l’avoue ! (Rire)

Nous avons 60 000 pensées par jour qui nous trottent en tête. Nous sommes constamment en train de réfléchir à quelque chose. Toujours ! Toujours !

Quand vous partez faire de la photographie intuitive, y’a quelque chose de magique qui se produit. Au début, vous êtes aveuglé par les pensées qui envahissent votre esprit. Mais, peu à peu, à chaque déclic que vous effectuez, vous vous rapprochez davantage du processus.

Et là, une bulle de créativité se forme autour de vous. Vous vous abandonnez à votre sujet. Vous entrez en symbiose avec lui.

En fait, vous vous ancrer dans l’instant présent et c’est le plus beau cadeau que vous pouvez vous offrir.

Mon approche photographique : relier le cœur à la vision, par Anne Jutras, artiste photographe

Et, vous cher(e)s ami(e)s, quelle approche avez-vous adoptée? 

error: Ce contenu est protégé.
Couverture Ebook - 8 questions essentielles à se poser

Besoin d'inspiration ?

Joignez-vous à la communauté et recevez votre dose vitaminée d'inspirations. Laissez-moi vous aider à éveiller votre vision, et à reprendre contact avec votre talent créateur. Le tout dans une ambiance de convivialité. 

Pour commencer, vous pourriez consulter l'ebook : 8 Questions à se poser avant de déclencher !

Ensuite, je vous partage des conseils 2 fois par mois, pour alimentrer votre muse. 

Êtes-vous prêt ?

 

Merci de votre confiance ! Au plaisir d'échanger ! :)

%d blogueurs aiment cette page :