Est-ce que vous rêvez de réaliser de belles images ? De recréer le facteur « wow » éprouvé lors de la prise de vue ? Et de transmettre l’émotion  ressentie ? Peaufiner votre vision, apprendre à mieux voir et parfaire votre technique sont des moyens efficaces d’y parvenir.

Mais (et mets l’accent sur le MAIS), il faudrait tout d’abord cesser de dire que nos photos sont nulles. Et arrêter de juger nos photos TROP sévèrement.

Au fil des mes ateliers photo et des discussions avec les participants, je constate un point récurant : la façon dont on juge (sévèrement) nos photos.

Je m’explique.

On réalise une série d’images (300 peut-être). On revient à la maison, on les regarde et, la première pensée qui nous vient à l’esprit est de constater le nombre de clichés « ratées ».

Pourquoi avons-nous tendance à être si sévères envers nous-mêmes ? Parce qu’on s’imagine qu’une photo se fait en un seul clic ? Croyez-vous que les grands photographes réussissent leurs meilleures photos du premier coup ?

Absolument pas.

Il serait fort intéressant et très enrichissant de connaître le travail derrière chaque image publiée dans une revue célèbre, ou même sur Instagram. Il y a un processus créatif (démarche qu’on ne voit pas) derrière chaque image. Croyez-le ou non, plusieurs photos ont été créées pour aboutir à une seule image, aussi unique soit-elle. Oui madame (ou monsieur)!

 « Aucun artiste n’obtient la perfection la première fois. » ~ David duChemin, The Visual Toolbox.

Jugez-vous vos photos TROP sévèrement ?

Apprendre à regarder autrement sa banque d’images

Arrêtons de considérer nos photos ratées comme des échecs. Apprenons à les regarder avec bienveillance et comme une démarche en soi. Une façon artistique d’arriver à nos fins et de concevoir l’image souhaitée.

Quand vous êtes sur le terrain, il est normal de prendre plusieurs clichés. Vous changez de perspective, avancez d’un pas, reculez d’un autre, vous variez votre exposition, vous faites le tour du sujet, clic par ci, clic par là.

Bref, vous explorez à fond, right ? Tout cela dans le but de capter « votre » photo.

C’est un processus créatif évolutif, chaque image enregistrée dans votre boîtier vous dirige, un clic à la fois, vers l’image ultime. Comme le peintre qui donne des coups de pinceau pour parachever son œuvre.

Article relié : Mon approche photographique : relié le cœur à la vision

Jugez-vous vos photos TROP sévèrement ?

Si vous cliquez aux petits bonheurs la chance, sans vous soucier de votre premier plan, ou des éléments inutiles à exclure, sans vous poser de questions, et que vous êtes toujours insatisfait des résultats. Eh bien, peut-être avez-vous besoin de vous arrêter.

Si vous désirez vous améliorer et que vous mitraillez une scène sans réfléchir, vous gaspiller de précieux pixels. C’est comme se fier au hasard, vous risquez d’être déçu. Dites-vous que se poser des questions et faire le tour du sujet est un processus normal. Voire nécessaire.

Prenez vos photos en étant connecté avec votre environnement, soyez présent. Si vous faites dix photos sur un seul sujet, faites-le en pleine conscience.

Article relié : Pratiquer la photographie zen pour aiguiser votre sens de l’observation

Jugez-vous vos photos TROP sévèrement ?

Posez-vous les bonnes questions

Une fois que vous avez rempli votre carte mémoire, revenez à la maison avec une ouverture d’esprit et regardez vos photos avec indulgence. Prenez le temps d’examiner chacune de vos photos et analysez pourquoi celle-ci ou celle-là ne fonctionne pas.

  • Représente-t-elle mon intention du départ (le but visé) ?
  • Peut-on identifier le sujet principal ?
  • L’image est-elle surexposée ?
  • Avez-vous oublié de faire la patrouille des bords ?
  • Vous êtes-vous suffisamment rapproché ?
  • Que pourriez-vous faire la prochaine fois pour améliorer votre prise de vue ?
  • Peut-être, y retourner à une heure plus matinale ?

Toute cette analyse bonifiera votre expérience, et vous aidera à déceler les points à corriger. Et, de grâce, soyez indulgent envers vous, atteindre la perfection n’existe pas.

Jugez-vous TROP sévèrement vos photos

Conclusion

Entamez la belle saison avec cette optique en tête : chaque photo enregistrée dans votre boîtier est un pas de plus vers votre expression artistique.

Dites-moi, est-ce que vous vous considérez sévère envers vos photos ? Ou vous vous donnez de la latitude pour pouvoir progresser ?

error: Ce contenu est protégé.

Retrouve ton élan créateur

🔥 Rejoint la communauté des créateurs zen 🔥

et reçoit 2 fois par mois ta dose vitaminée d'inspiration.

À bientôt !📸👇

Merci de ta confiance ! Au plaisir d'échanger ! :)

%d blogueurs aiment cette page :