Attendre le bon moment

Attendre le bon moment

Les matins où je pars tôt faire de la photo (quand je réussis à sortir du lit, hum, hum), je zieute le ciel avec l’espoir d’y voir une certaine quantité de nuages. Leur présence assure une aurore radieuse suivie d’un lever de soleil aux couleurs flamboyantes.

Mais avec l’expérience, je me suis rendu compte que ce n’est pas toujours le cas. J’ai vu des moments où l’horizon était dépourvu de nuages, laissant présager rien d’intéressant et, finalement, ce n’était pas du tout le cas.

Donc, ne jugez pas trop rapidement. Qu’il y ait des nuages ou pas, dirigez-vous à votre destination. Les phénomènes atmosphériques sont souvent imprévisibles.

Attendre le bon moment

Arriver tôt

Quand je réalise mes photos au petit matin, je m’organise pour arriver 30 minutes à l’avance. Je choisis mon emplacement, installe mon appareil sur trépied, mes filtres si nécessaires, mon câble de déclenchement, je désactive mon stabilisateur, fait quelques photos en vérifiant l’histogramme, puis j’attends…

L’intensité des couleurs survient environ 15 minutes avant le lever du soleil. Cet instant magique est très bref. Il faut faire vite. Dans l’incertitude de votre exposition, faites diverses photos en variant votre exposition. L’important est de ne pas surexposer vos hautes lumières, ni de trop sous-exposer la scène, sinon le grain risque d’apparaitre lors du post traitement.

Je fais souvent 3 photos en sous-exposant et surexposant (-1, 0, +1), parfois davantage.

Attendre le bon moment

Réajuster son exposition

Au fur et à mesure que le soleil approche de l’horizon (là, la tension monte), je réajuste mon exposition, tout en vérifiant l’histogramme (pour m’assurer que je n’ai pas moffé mes photos). Un filtre inversé est d’un grand secours, car il aide à atténuer l’intensité du soleil sur l’horizon.

Lorsque l’astre fait son apparition (youpi!), je réalise une série d’images, en m’assurant que mon ouverture est fermée à f/16 afin d’obtenir de beaux rayons. Mais ce n’est pas une garantie, parfois un amas de nuages vaporeux neutralise le résultat, et procure un autre effet, tout aussi intéressant.

Une fois que le soleil a entamé son ascension dans le ciel, il est difficile de capturer toute la valeur dynamique de la scène. Le contraste est trop élevé. Habituellement, je quitte les lieux, et ma séance photo se termine.

Mais pas à la plage !

attendre le bon moment

S’attarder

C’est un lieu riche en possibilités photographiques. Les oiseaux, les coquillages, les reflets, les pêcheurs, les gens qui nourrissent les oiseaux et les promeneurs. D’ailleurs, il n’est pas rare d’arriver de bon matin et de voir des visiteurs déjà prêts à admirer le lever de soleil.

Je me déleste de mon trépied, pour avoir les mains libres, et je me promène, à l’affut.

Quand j’ai aperçu l’homme nourrir les oiseaux, je me suis empressée de hausser mes ISO (500) afin d’obtenir une bonne vitesse (1/125) pour figer les oiseaux en vol. Et j’ai photographié en rafale en espérant obtenir une photo de sa main dans les airs.

Hourra, je l’ai eu !

J’espère que cet article vous a plu et vous inspirera à sortir tôt le matin pour capturer la splendeur de la nature.

Bon week-end à tous !

Notre voyage en Floride, à St-Augustine

Notre voyage en Floride, à St-Augustine

Depuis quelques années, mon amoureux et moi fuyons le Québec durant l’hiver, histoire de nous garder le cœur et les pieds au chaud. Direction ? La Floride avec ses palmiers et ses plages à l’infini. Wahou ! Nous parcourons les 2200 km en voiture, en empruntant la I87, une portion de la I90 vers l’ouest, pour ensuite prendre la I88 vers l’ouest et rejoindre la I81 sud jusqu’à la I95 sud. Nous évitons ainsi les grandes villes et les postes de péage. Cet itinéraire se fait en deux jours et demi.

Mon plus grand bonheur : marcher sur la plage la journée de Noël.

Quand vous êtes habituées d’affronter les hivers québécois avec la tuque, les bottes, les mitaines, le foulard, alouette! C’est un délice de profiter du temps doux de la Floride.

St-Augustine est situé sur la côte nord-est de la Floride. Outre le fait qu’elle est la plus vieille ville des États-Unis, son style pittoresque, ses échoppes et boutiques ancestrales, son architecture coloniale espagnole, ses plages à proximité et son histoire en font un lieu hautement visité.

∼ St-Augustine, Floride ∼

voyage-floride-st-augustine

Voyage, St-Augustine, Floride

∼ Les incontournables ∼

voyage-floride-st-augustine-lighthouse

  • Flager College : cette université est un ancien hôtel de luxe inscrit comme site historique. Son architecture, son jardin intérieur et son hall d’entrée sont d’une beauté renversante. Attention à ne pas tomber à la renverse.
  • Lightner Museum : un autre lieu historique à ne pas manquer. Jardin, fontaine intérieure et son architecture inspirée de la Renaissance espagnole vous transporteront à une autre époque. Attardez-vous et dégustez le thé au son de la musique classique.
  • St-George Street : la rue piétonne vous séduira avec toutes ses boutiques et ses bâtiments ayant conservés leur beauté ancestrale. 
  • Castillo San Marco : édifié par les Espagnols, ce fort est le plus ancien fort construit aux États-Unis. Une petite visite guidée vous fera découvrir la vie pas si facile des soldats de l’époque.
  • St. Augustine Lighthouse & Museum : construit en 1874, ce phare offre une vue imprenable sur la ville. Gravissez les 219 marches pour admirer par vous même. Êtes-vous en forme ?
  • Night of Lights : de la mi-novembre à la fin janvier, vous avez droit à une ville illuminée par des guirlandes de lumières. Romantique à souhait ! Apportez votre appareil photo et réalisez des photos de nuit. 

Autres attraits touristiques à visiter à St-Augustine,Floride ←

Voyage, Floride, St-Augustine, Night of light

∼ Les plages ∼

voyage floride st-augustine

Astuces pour photographier la mer

La mer est un sujet par excellence, elle est toujours en changement : marée haute ou basse, avec piétons ou désertique, grand vent ou petit vent, brume de mer ou journée claire. Bref, des circonstances qui vous offrent une multitude d’occasions photographiques.

  • Surveillez les marées, selon qu’elle soit haute ou basse, le paysage marin en sera influencé.
  • Apportez toujours un vêtement chaud, les vents ressentis à la mer font chuter le mercure de plusieurs dégrés + des souliers d’eau. 😉
  • Les pauses longues créent de superbes effets ! Utilisez votre trépied et enfoncez les pieds dans le sable le plus possible. Si une vague arrive à votre hauteur, le sable perdra de sa solidité et les pieds (les vôtres et ceux du trépied) s’enfonceront dans le sable, créant un mouvement indésirable (n’oubliez pas de désactiver le stabilisateur, pour éviter les photos floues).
  • Trouvez un avant-plan intéressant : rocher, coquillage, souche, etc. + si les vagues roulent sur ces éléments, optez pour une vitesse lente pour créer de jolis filets soyeux.
  • Jouez avec les réflexions, à la marée basse le sable devient un miroir et les reflets y dansent.
  • Photographiez à l’aurore, les couleurs rosées et cramoisies enjoliveront vos photos (arrivez au moins 30 min à l’avance).
  • Dans le cas d’un coucher de soleil, attardez-vous pour capturer les couleurs du crépuscule.
  • Vous n’êtes pas certains de votre exposition ? Faites un bracketing d’exposition (-1, 0, +1).
  • Recommencez aussi souvent que nécessaire ! 😉

Voyage, Floride, St-Augustine

♥ ♥ ♥

Voyage, Floride, St-Augustine

Les parcs d’État de la Floride

La Floride offre 158 parcs d’État (state park), ils sont bien entretenus, aménagés pour offrir des points de vue intéressant et assurer votre sécurité (jusqu’à un certain point). Car, en Floride, marcher hors des sentiers battus  n’est pas recommandé. Il y a des frais d’entrée, mais vraiment minime. Près de St-Augustine, il y a plusieurs parcs à découvrir.

De plus, malgré les heures de fermeture (15 min après le coucher de soleil), la plupart des parcs sont dotés de barrières levantes automatiques. Vérifiez avant de garer votre voiture, vous pourrez ainsi vous attarder sans vous presser à quitter les lieux.

Voyage, Floride, St-Augustine, state park

Parcs à visiter près de St-Augustine

  • Anastasia State Park  => à voir : plage formée de dunes de sable  + sentier dans la forêt luxuriante.
  • Fort Matanzas National Monument (Inlet West Parking Lot) => à voir : allez un peu loin pour atteindre le 2e stationnement, et ayez accès à la mer du côté gauche, et à la rivière Matanzas du côté droit.
  • Washington Oaks Gardens State Park => à voir : outre le jardin de fleurs qui est magnifique à partir du mois de mars, les live oak sont tout simplement époustouflants de beauté. + la plage avec sa formation de coquina, une roche sédimentaire qui présente des formes particulières.
  • Guana Tolomato Reserve => à voir : plusieurs sentiers aménagés, suivez la route jaune pour vous rendre jusqu’à la rivière et capturer le coucher de soleil. Calculez un bon 20 min de marche, apportez une lampe de poche pour le retour (et du chasse moustiques !).
  • Big Talbot Island State Park => à voir : visiter la plage Boneyard où s’est accumulée bon nombres d’arbres échoués sur la plage par l’érosion. Le meilleur temps est à la marée basse. N’oubliez pas le chasse moustiques – ils sont plutôt voraces !

Voyage - Floride - St-Augustine - State Park

Voili, voilà, j’espère que cela vous a plu. Je serai de retour au Québec très bientôt, fin prête pour préparer les ateliers-photo de cet été.

Woot ! Woot ! À bientôt !

error: Ce contenu est protégé.