Autoportrait : Partir en Mode Introspection via la Photographie

Autoportrait : Partir en Mode Introspection via la Photographie

L’appareil photo est l’outil par excellence pour capturer les paysages grandioses que nous traversons au fil de nos escapades. Ces sorties photo nous procurent des moments agréables, sans compter les souvenirs qu’ils évoquent.  Mais avez-vous déjà songé à tourner l’objectif vers vous ? Et à capter vos paysages intérieurs ? En mode autoportrait. 

Pour la plupart d’entre nous, ce n’est pas un processus habituel. Qui songerait à se prendre en photo pour explorer ses mondes intérieurs ? *Moi*

Avec des pistes simples et quelques directives, la photo introspective nous fournit un outil puissant pour cultiver nos jardins secrets. Et, du coup, épanouir notre monde intérieur vers l’extérieur. Croyez-moi, la démarche est enrichissante.

La découverte de soi via la photographie

Une approche qui m’interpelle, l’avez-vous déjà expérimentée ? Pour ma part, j’ai participé à quelques cours en ligne qui proposent ce genre de démarche, dont Unravelling, 52 of you, Be Your Own, et Begin Deepening.

Je suis toujours agréablement surprise des découvertes que l’on réalise grâce à la photographie; le sentiment d’être plus près de soi, de s’imprégner du temps présent, d’apprécier la vie ainsi que les possibilités de créer des images à l’infini.

Avez-vous envie d’expérimenter ?

5 exercices photo pour partir en mode autoportrait

1-Quel est votre secret ?

Cet exercice m’a été inspiré via un cours en ligne offert par Catherine Just. Begin Deepening. 10 jours de photo conceptuelle qui vous plongent au cœur même de votre être.

  1. Avez-vous un secret que vous n’osez dévoiler à personne ? Un sentiment qui vous habite, si intensément, qu’il vous dévore de l’intérieur. Ou encore, vous empêche d’être vous-même, et dont vous aimeriez vous libérer ?

Identifiez-le et représentez-le en photo. Improvisez une scène, un scénario qui démontrera votre secret bien gardé. Vous pouvez le nommer pour vous aider à le faire naitre au grand jour.

Pour ma part, c’est ma dualité. Pour réaliser la photo, j’ai songé à prendre mon autoportrait devant une fenêtre. Mon reflet ainsi que mon visage évoquaient parfaitement ce fameux duel ressenti.

autoportrait - photo introspection

  1. Maintenant, créez une image qui représente son contrepoids, ou son opposé. Quelque chose qui ouvre une porte vers l’acceptation de votre moi profond, et apporte un équilibre.

J’ai eu de la difficulté avec celle-ci. Je n’arrivais pas à imaginer ce qui ferait office de contrepoids. L’inspiration est venue 6 jours plus tard. Comme quoi tout vient à qui sait attendre. L’image est apparue dans mon esprit. Ne restait plus qu’à faire la mise en scène. Des mots ont résonné en moi : s’aimer soi-même.

autoportrait - photo introspection

2-L’univers et moi

Cet exercice est tiré de 52 of you, offert par Kristin Zecchinelli and Meredith Winn. Il vous fait prendre conscience de l’importance de votre présence dans ce monde.

autoportrait - photo introspection

Il s’agit de faire un autoportrait de vous, au complet, dans un environnement de votre choix. Pensez grand, utilisez un trépied, ou encore déposez votre appareil au sol avec le retardateur sur 20 secondes.

J’ai eu beaucoup de plaisir à réaliser cette photo. Je déclenchais et, à l’aide du retardateur, je courais à mon emplacement, en espérant que la photo soit réussie. J’ai dû me reprendre une dizaine de fois avant d’obtenir le bon cliché.

3-Baigner dans la lumière

Cet exercice est proposé par Vivianne McMaster, dans Be Your Light. Il s’agit de réaliser un autoportrait entouré de flare. Ce type de lumière ajoute une atmosphère riche à votre composition. De plus, dans cet exercice, Vivian nous fait observer comment notre propre lumière peut s’épanouir et se répandre autour de nous par des gestes de gentillesse.

autoportrait - photo introspection

Pour obtenir ce flare, vous devez diriger votre appareil vers le soleil. Ça sera plus facile à réaliser le matin ou le soir, l’astre lumineux étant plus bas sur l’horizon.

Astuce : la luminosité est moins intense lorsque les rayons du soleil sont atténués par le feuillage d’un arbre. Si vous effectuez votre photo avec un téléphone mobile, inversez l’écran, vous pourrez ainsi visualiser l’effet désiré.

4-Je voyage

Cet exercice était proposé dans le cadre du cours Unravelling, donné par Susannah Conway. C’était le premier cours du genre auquel je participais, et ce fut une réelle révélation. Mon regard s’est agrandi et ma perception de la vie s’en est trouvée enrichie.

autoportrait - photo introspection

Ici, il s’agit tout simplement de photographier vos pieds, mais en gardant à l’esprit qu’ils sont précieux, c’est eux qui vous font explorer le monde. Sans eux, vous n’iriez nulle part. 😉

Voici quelques pistes pour vous aider à photographier vos pieds :

  • Regardez où vous mettez les pieds et suivez-les tout au long de la journée, à commencer par la chambre à coucher, et assemblez une mosaïque d’images.
  • Où demeurez-vous ? Créez une image qui nous présente votre lieu. (Astuce : couchez-vous sur un banc et intégrez vos pieds à votre composition).
  • Marchez-vous accompagné ? Prenez une photo avec les pieds de vos ami(e)s ou de vos proches.

5-Créer dans la pleine conscience

Vous n’êtes pas à l’aise à vous retrouver devant la caméra ? L’inspiration en vient pas facilement ? Pas de souci, vous pouvez réaliser des autoportraits sans même apparaitre dans l’image. Que je sois en mode autoportrait ou en mode photo paysage, prenez le temps de vous déposer. Avant même de déclencher, observez, analysez, écoutez.

Si la scène à photographier vous plait, l’inspiration sera fluide. Par contre, si vous carburez au ressenti, et que la scène ne vous allume pas, vous passerez votre chemin sans rien voir…

=> C’est à ce moment-là que l’exercice entre en jeu. Laissez l’appareil suspendu à votre cou, sans prendre aucune photo.

  • Prenez 1 minute et observez les éléments qui se présentent à vous.
  • Portez attention aux lignes, aux formes, est-ce que vous voyez des ronds, des carrés, des triangles ? Ou autres formes intéressantes ? Des contrastes peut-être ? Ombre versus lumière. Grand versus petit. Doux versus rugueux. Etc.
  • Examinez attentivement, laissez votre regard vagabonder ici et là. Respirez, soyez présent, écoutez aussi.
  • Puis, une fois votre minute écoulée, reprenez votre activité.

À expérimenter chaque fois qu’un blocage visuel vous empêche de bien voir. 😉

autoportrait - photo introspection

Plusieurs thèmes se prêtent à ce jeu de l’introspection. Faites vous-même vos propres explorations. Vous en reviendrez grandi. Bon week-end et bonne découverte!

 

Combiner la photographie à la méditation pour en retirer les bienfaits

Combiner la photographie à la méditation pour en retirer les bienfaits

Avez-vous déjà songé à combiner la photographie à la méditation ? Bizarre comme suggestion, n’est-ce pas ? Comment deux disciplines, complètement à l’opposé, la première prônant un esprit méthodique et l’autre la pleine conscience peuvent, lorsque fusionné ensemble, engendrer une activité riche en expérience.

Vous sourcillez ? Laissez-moi vous expliquer.

La photographie de par son processus créatif, nous pousse à nous ancrer dans le moment présent. Toujours. Nous pouvons anticiper, attendre, observer, mais à l’instant même où nous pesons sur le déclencheur, c’est le présent qui domine. Parfois, au 1/8000 de seconde !

Ainsi, quand on s’autorise à ralentir, à prendre le temps d’observer, de contempler, de connecter avec notre sujet, la photographie devient une forme de méditation. Les soucis que nous avions hier et ceux (non manifestés) de demain s’évanouissent. Ça, c’est le top !

Vous me voyez venir, n’est-ce pas ?

Les tendances actuelles parlent beaucoup des bienfaits de la méditation. Peut-être l’avez-vous déjà expérimenté, sans grand succès. Vider son esprit, quand le p’tit hamster roule à 100 km à l’heure, c’est une tâche laborieuse. J’en sais quelque chose.

Y’a toujours une pensée (ô combien utile 😛 ) qui s’infiltre sournoisement. Grrr !

Or, la pratique de la méditation accueille le calme, et celle de la photographie procure de la joie. On est d’accord ? Et si l’on jumelait les deux disciplines pour obtenir un heureux cocktail vitaminé.

Aparté

À noter que si vous avez le moral à plat, pour diverses raisons, votre couple s’écroule, un proche mène son dernier combat, vous avez perdu votre emploi… anéantissant ainsi toute source de motivation (et que la photographie devient le moindre de vos soucis), cette technique vous aidera à retrouver un sens à votre vie intérieure.

Accordez-vous du temps, juste pour vous, pour retrouver la joie. Pour ressentir ce délicieux bienêtre. Ne serait que 15 minutes.

Méthode simple pour combiner la photographie à la méditation :

combiner la méditation à la photographie

1-Choisissez un endroit où vous serez confortable

Tout d’abord, établissez un endroit où vous vous sentirez à l’aise. Un lieu où vous n’aurez pas à vous soucier du regard des autres, et où vous pourrez vous abandonner librement.

Si vous êtes confortable dans les rues de la ville, choisissez cette destination. Si toutefois, un parc ou le jardin arrière de votre demeure est davantage votre tasse de thé, allez-y.

L’important est que vous puissiez vous y recueillir.

2-Équipement : l’utilisation d’un objectif macro (si possible)

Au fil de mes expériences, j’ai constaté que l’utilisation d’un objectif macro facilite la connexion avec le sujet à photographier. Le fait d’explorer l’infiniment petit stimule notre regard et nous aide à garder le focus.

Plongées au cœur des lignes abstraites, nous en oublions le contexte général de la scène, et nous pouvons créer plus facilement.

À défaut de cet équipement macro, dotez-vous d’un autre objectif, celui de votre choix, mais rapprochez-vous le plus près possible du sujet.

Sachez que des bonnettes d’approches vous permettront de gagner quelques centimètres.

combiner la méditation à la photographie

3-Tapis de sol pour être confortable

Comme il est possible que vous restiez longtemps immobile, il est judicieux de protéger vos genoux (ou son postérieur) à l’aide d’un tapis de sol. 😉

4-Prenez votre temps

C’est la clé, il n’y a rien qui presse. Vous pouvez passer 20 minutes sur le même sujet, si vous en avez envie. Déplacez-vous au besoin, un peu à gauche, à droite, prenez le temps de vraiment re-gar-der. C’est ce qui vous permettra d’atteindre cet état méditatif.

Et, par la même occasion, de mieux voir. Cool, non ?

5-Regardez à travers l’objectif sans détacher votre regard du viseur

Conservez le contact visuel en maintenant votre regard contre le viseur. Les bords du cadre feront office d’œillère, vous évitant ainsi toute distraction inutile.

De plus, le changement d’un micro mouvement sera plus facile à percevoir sur la scène à photographier, si vous ne la quittez pas des yeux.

combiner la méditation à la photographie

6-Ouvrez le diaphragme au maximum (f/petit chiffre)

De cette façon, vous serez assuré que ce que vous voyez dans le viseur, ou sur l’écran LCD, est exactement ce que vous allez photographier sur le capteur. De plus, la faible profondeur de champ généré (combiné à une prise de vue le plus près possible du sujet) procurera une image remplie de douceur.

7-Ne cherchez pas la perfection

Voici l’ultime conseil. Ne cherchez pas à créer une image extraordinaire. Le but ici est de connecter avec le sujet, de plonger dans un processus délicieux et libérateur.

Je vous souhaite un bon moment zen ! 😉