Photographier les flocons de neige

Photographier les flocons de neige

Durand les longs mois d’hiver, nous sommes plus ou moins inspirés à s’aventurer à l’extérieur pour réaliser des photos d’hiver. Surtout quand le mercure chute à – 25C ! Ça, mes ami(e)s, c’est frette !

Aparté : en passant, au Québec à – 10C, il fait froid; à -25C y fait frette ! Haha !

Coucouner nous semble miiiille fois plus intéressant, n’est-ce pas ?

Pour remédier à la situation, j’ai une suggestion à vous proposer : photographier des flocons de neige. À quelques pas de la maison. Pas besoin de partir en cavale pour ce projet. Le balcon, le porche, ou l’entrée de votre maison fera amplement l’affaire.

Si vous aviez l’intention de photographier les flocons en mouvement, détrompez-vous, ce ne sera pas le cas. Mais si l’envie vous tenaille, allez-y, je ne vous retiens pas. Mon idée est plutôt de recueillir les flocons de neige (en chute libre) sur un tissu qui servira de toile de fond.

Photographier les flocons de neige par Anne Jutras, artiste photographe

Le concept

Photographier un flocon de neige dans un décor somptueux et coloré. En utilisant un matériel texturé, une écharpe de laine par exemple, vous obtiendrez des photos vraiment originales.

Notez que la météo et l’humidité de l’air auront une incidence sur la forme des flocons. Or, plus il fera froid, plus les flocons auront de jolies arabesques dentelées.

Voici le nécessaire pour photographier des flocons de neige :

1-Déterminer l’emplacement

On annonce de la neige ? Youpi ! Voilà la condition idéale pour exécuter ce projet. Choisissez votre lieu. Installez-vous dehors, sur le balcon, le porche ou dans la cour arrière (le jardin).

2-Tissu texturé et coloré

Optez pour un matériel feutré; un chandail, un foulard, ou un bout de tissu à votre choix. Évitez les textures soyeuses, sinon les flocons glisseront. Les polars, les fourrures (synthétique ou véritable), les peluches fonctionnent bien. Vous pouvez en avoir plusieurs à la fois. Déposez-les sur un banc ou une petite table extérieure.

Astuce : sortez vos tissus à l’avance de sorte qu’ils s’adaptent à la température froide. Les flocons de neige fondront beaucoup moins vite. 😉

Photographier les flocons de neige par Anne Jutras, artiste photographe

Moi en action ! => Nikon D700 + 60 macro Nikkor 

3-Objectif macro

Étant donné la dimension d’un flocon, il est impératif d’utiliser un objectif macro. Réaliser une photo de très près, photo proxy, ne sera pas suffisant. L’ajout de bonnettes d’approche ou de bagues allonge peuvent s’avérer très utile.

Astuce : vous n’avez pas cet équipement ? Servez-vous d’une loupe grossissante vendue dans les magasins à prix réduit (genre Dollorama). Ce n’est pas l’accessoire ultime, mais vous pourrez vous approcher davantage et créer des images intéressantes.

4-Quelle ouverture choisir ?

Entre f/5.6 et f/8, ce choix vous assure une bonne profondeur de champ. Vérifiez votre vitesse, et haussez les ISO au besoin.

Photographier les flocons de neige par Anne Jutras, artiste photographe

5-À main levée ou sur trépied ?

À vous de voir. Vous aurez définitivement plus de stabilité sur trépied. Pour ma part, je préfère la liberté de manipuler l’appareil sans trépied. Vous avez plus de flexibilité et vous pouvez bouger à votre guise.

Astuce : portez attention à votre vitesse, si elle est trop lente, haussez vos ISO.

6-Prise de vue

Ici, il n’y a pas de recette magique. Faites plusieurs photos, n’hésitez pas à recommencer autant de fois que nécessaire. Car la mise au point est ce qui le plus difficile à maîtriser. Le vent peut nuire aussi, il m’est arrivé de voir un joli flocon se déposer juste au bon endroit, prendre une photo, et hop! le vent l’emporte ailleurs. Mince!

Autre point important, évitez de surexposer les flocons, compensez votre exposition au besoin.

Photographier les Flocons de Neige par Anne Jutras, artiste photographe

En conclusion

Jetez un œil sur la météo, et lors d’une prochaine averse de neige, préparez votre équipement.  Amusez-vous à photographier de très près les flocons de neige, la macro n’est pas seulement une affaire de photos de fleurs. Optez pour une grande ouverture (f/5.6 – 8) et prenez plusieurs photos pour obtenir un choix intéressant d’images. Prenez note que plus il fera froid, plus les flocons auront des formes nettes. Donc, habillez-vous chaudement. Allez, hop, dehors !

Photographier les Flocons de Neige par Anne Jutras, artiste photographe

Mon Approche Photographique : Relier le Cœur à la Vision

Mon Approche Photographique : Relier le Cœur à la Vision

Mon approche photographique a évolué au fil des ans. Elle s’est adaptée à ma sensibilité, à mon ressentie et à cette symbiose que j’éprouve lorsque je suis en contact avec la nature. Les expériences vécues ont été riches en découvertes de toutes sortes, et le sont encore aujourd’hui, mais à un autre niveau.

La photographie est devenue un prolongement de ma conscience, elle m’invite à exprimer (en images) mes paysages intérieurs. Elle a relié le cœur à ma vision. 

Oh, au début, j’accordais beaucoup d’importance à la technique. Pour m’améliorer, la pratique devenait mon mantra. Photo ratée ? Pratique. Photo boff… Pratique. Heu… Pratique.

Je pouvais facilement me considérer nulle si le résultat était moyen. La perfectionniste en moi sabotait ma créativité. Mais temporairement. Curieusement, je poursuivais mes expérimentations. Car le besoin de créer était (et est toujours) plus fort que tout. Ce besoin de vibrer, d’explorer et d’expérimenter. De vivre quoi !

La curiosité en moi s’émerveillait. Et s’amusait.

J’ai lâché prise sur ce besoin de perfection. Je suis beaucoup moins pointilleuse sur le résultat. Les étapes du procédé créatif sont beaucoup plus satisfaisantes. Plus riches. Intérieurement.

Oh, je ne dis pas que la technique doit être abandonnée. Mais y accorder moins d’importance ouvre les portes de votre cœur. Là, où la magie vous concocte de belles surprises.

Mon approche photographique : relier le cœur à la vision | photo macro

Accorder de l’importance au ressenti

Il y a tellement d’avenues, de styles, de façons de faire pour améliorer ses images, que l’on peut facilement s’y perdre. Par ailleurs, si l’image tant convoitée ne correspond pas à nos attentes, la déception nous gagne. La frustration aussi. Un sentiment qui ne mène nulle part, mais qui nous stimule à chercher des solutions.

Je ne regrette rien de cette époque. D’ailleurs, les leçons apprises font partie intégrante de mon cheminement, qui est toujours en évolution.

Aujourd’hui, je carbure au ressenti et au processus. J’utilise la photographie pour me sentir bien. Pour être en contact avec la nature. Et pour me re-centrer.

La technique ne constitue pas le point fondamental de ma démarche; j’accorde de l’importance au ressenti. Se déposer, ralentir, être à l’écoute pour mieux regarder, dans une symbiose qui invite à exprimer (en images) nos paysages intérieurs, voilà ce qui me guide.

Mon approche photographique : relier le cœur à la vision | Photo voyage

En résumé, voici deux approches de la photographie :

La photographie technique 

Vous apprenez à maîtriser votre appareil, à connaître les paramètres, à vous familiariser avec les ouvertures, les vitesses et les ISO. C’est quasiment un monde cérébral !

Où la technologie vient au service de l’homme pour lui permettre de saisir des images spectaculaires. Presque parfaites. Mais, le piège avec les photos « spectaculaires » c’est que vous vous enfoncez dans un processus créatif qui risque de vous décevoir.

Pourquoi ? Parce que vous misez touuuutes vos attentes dans le résultat.

Bien sûr, pour réussir nos photos, il faut connaître la base de la photographie. Je ne le dénie pas. Par contre, c’est une démarche qui décourage souvent les gens, par sa complexité et son manque de sensibilité.

Et c’est là que ma deuxième approche photographique entre en jeu.

Mon approche photographique : relier le cœur à la vision | photo macro

La photographie intuitive 

Celle qui vient du cœur, qui nous unit à l’univers et nous nourrit intérieurement.

Son approche est totalement différente ! Quand vous partez avec votre appareil photo, vous prenez le temps de vous déposer, d’observer, de regarder et même d’écouter. Autrement dit, vous essayez de décrocher. Mais c’est pas facile, je l’avoue ! (Rire)

Nous avons 60 000 pensées par jour qui nous trottent en tête. Nous sommes constamment en train de réfléchir à quelque chose. Toujours ! Toujours !

Quand vous partez faire de la photographie intuitive, y’a quelque chose de magique qui se produit. Au début, vous êtes aveuglé par les pensées qui envahissent votre esprit. Mais, peu à peu, à chaque déclic que vous effectuez, vous vous rapprochez davantage du processus.

Et là, une bulle de créativité se forme autour de vous. Vous vous abandonnez à votre sujet. Vous entrez en symbiose avec lui.

En fait, vous vous ancrer dans l’instant présent et c’est le plus beau cadeau que vous pouvez vous offrir.

Mon approche photographique : relier le cœur à la vision, par Anne Jutras, artiste photographe

Et, vous cher(e)s ami(e)s, quelle approche avez-vous adoptée? 

17 Choses que la Photographie m’a Apprises

17 Choses que la Photographie m’a Apprises

1. J’ai appris qu’au-delà de la photographie, il y a la découverte de soi. En expérimentant divers styles, vous cheminez et vous apprenez à vous connaitre.

2. À ne pas mésestimer les journées de pluie, car elles donnent naissance à des couchers de soleil prodigieux.

3. J’ai appris des façons amusantes de faire de la photo avec un partenaire non photographe.

17 choses que la photographie m'a apprises, par Anne Jutras, artiste photographe

4. J’ai appris que les attentes peuvent nuire à votre vision.

5.  À voir au-delà des apparences. Si vous ne voyez rien d’intéressant à photographier, vous n’êtes pas dans un moment d’abandon, mais de résistance. Pour modifier votre perception, prenez une pause. Fermez les yeux, désertez l’esprit cartésien qui vous habite et laissez tomber ces petits riens qui vous agacent. Et accueillez cette résistance, sans jugement. Puis, rouvrez les yeux et sondez la scène avec un regard neuf.

6. J’ai appris que l’on ne peut pas être créatif tous les jours, 365 jours par année. (Si vous y arrivez, je veux connaitre votre secret.) Il existe un cycle créatif. Que les périodes de non-production (lire farniente) sont bénéfiques et préparent le territoire de votre inspiration.

17 choses que la photographie m'a apprises, par Anne Jutras, artiste photographe

7. Si vous attendez d’être motivé pour agir, vous allez attendre (très) longtemps. Voire toute une vie ! Ne rêvez pas que le moment idéal se présente à vous, provoquez-le. Et agissez. L’action précède la motivation !

8. Lorsque vous agissez, la magie se manifeste.

9. J’ai appris que les défis photo sont une occasion en or pour parfaire votre art.

17 choses que la photographie m'a apprises, Anne Jutras, artiste photographe

10. J’ai appris que vous pouvez être créatif sans détenir aucune notion technique. Aucune. À certains égards, le regard prime sur les connaissances techniques.

11. J’ai appris que l’artiste en soi sait trouver le chemin pour s’exprimer.

12. La photographie n’est pas juste une activité solitaire. Des expériences fortes enrichissantes naissent entre collègues, ouvrant la voie à l’amitié.

17 choses que la photographie m'a apprises, Anne Jutras, artiste photographe

13. À retourner au même endroit, à deux pas de chez soi, et à regarder avec les yeux du débutant.

14. J’ai appris qu’on ne peut pas plaire à tout le monde, et c’est ben correct.

15. La photographie est un moyen par excellence pour méditer. Pour oublier vos tracas et plonger dans une bulle bienfaisante.

16. Les instants de bonheur peuvent être immortalisés sur capteur. L’amitié également. Il suffit d’être attentif.

17. À voir la vie autrement

17 Choses que la Photographie m'a Apprises, par Anne Jutras, artiste photographe

Et vous, qu’avez-vous appris récemment ?

8 Astuces pour Devenir plus Créatif, dès Maintenant !

8 Astuces pour Devenir plus Créatif, dès Maintenant !

En photographie, on nous enseigne souvent à maitriser la technique pour parfaire nos prises de vue. L’achat d’équipement et établir les bons paramètres semblent avoir la priorité. Certes, il est essentiel de connaitre la base, on ne peut y échapper. Ou presque…

Mais une fois appris, comment fait-on pour devenir plus créatif ? Pour développer sa vision artistique afin de créer des images significatives ?

Il suffit d’entrainer votre « muscle visuel » et, bien important, de vous accorder du temps. Car tout vient avec la pratique.

Voici des pistes concrètes pour vous aider à devenir plus créatif dans votre approche photographique.

Devenir plus créatif

1- Explorer le monde autour de vous

Devenez attentif aux détails qui vous entourent. Prenez le temps de ralentir, en mode méditatif. D’être présent. De contempler. De sonder la lumière et d’observer comment elle façonne votre environnement. Sans prendre de photo.

Astuce : Pratiquez-vous à explorer visuellement le milieu dans lequel vous vivez. Vous pouvez vous exercer au boulot, à la maison, à l’épicerie, à la garderie, au parc, et même dans la voiture. Bref, n’importe où.

2- Devenir attentif

Faites une pause mentale et déconnectez-vous du brouhaha quotidien. Sollicités de partout, nous n’arrivons plus à voir, ni à entendre le murmure de notre muse.

Fermez, pour quelques instants, votre téléphone (après la lecture de cet article, d’accord 😉 ), et soyez présent. Résistez à la tentation d’aller naviguer sur Facebook ou ailleurs. Portez votre pleine attention à ce qui vous entoure.

Savourez le silence et votre environnement. 

Astuce : si la beauté d’un objet ou d’un lieu titille votre attention, laissez-vous séduire par elle. Prenez le temps d’apprécier, d’admirer et délectez-vous de ce moment de grâce. Buvez son énergie.

Ces perles de beauté rempliront votre disque mental et serviront de canevas pour vos futures créations.

Devenir plus créatif

3- Se réserver du temps pour créer

Ça parait d’une évidence. Mais avec la vie effrénée que nous menons, prendre du temps pour soi est souvent notre dernière priorité. À l’instar de toute activité, que ce soit la peinture, l’écriture ou la photographie, la répétition (sur une base régulière) développe notre habileté à maitriser notre art. Et pour y arriver, ça demande du… temps.

Astuce : commencez petit, réservez-vous une courte période, tous les jours, ne serait que 15 minutes (ou plus, si vous préférez). Sortez lors de votre pause. Passez moins de temps sur les réseaux sociaux, et mettez le nez dehors !

4- Instaurer une nouvelle habitude

Vous n’y arrivez pas ? Vous manquez de motivation ? Le mot procrastination vous paralyse ? Grrrr ! Connaissez-vous l’adage « l’action précède la motivation » ?

Entre vous et moi, si vous attendez d’être inspiré ou motivé pour développer votre créativité, heu, vous risquez d’attendre belle lurette.

Une nouvelle habitude prend (environ) 21 jours à s’établir. Relevez le défi de sortir, tous les jours, pendant 21 jours avec l’intention de faire de la photo. Ce changement, aussi minime soit-il, portera ses fruits. Vous deviendrez plus créatif.

Astuce : vous hésitez encore, appliquez la règle des 5 secondes, de Mel Robbins. Faites le décompte de 5 à 1 et passez à l’action ! Allez, hop, c’est parti !

⇒How to Beat Selt-Doubt in 5 Seconds [Vidéo anglais]⇐

8 Astuces pour Devenir plus Créatif, dès Maintenant !

5- Marche quotidienne avec son iPhone

Votre décision est prise, vous allez consacrer du temps à votre passion. La photographie. Je vous félicite ! Selon Sean Tucker, faire une marche quotidienne en utilisant son Smartphone, pour récolter des photos (et non pour scroller sur Facebook), est une façon judicieuse d’élargir sa vision.

L’avantage du téléphone intelligent, c’est que vous n’avez pas à vous soucier des paramètres. Pratiquez-vous à réaliser toutes sortes de compositions. Toutefois, vous devez savoir lire la lumière, car cet appareil (photographiquement parlant) a ses limites.

Astuce : téléchargez l’application ProCamera pour obtenir de meilleurs résultats.

En exploitant les limites du Smartphone, vous apprendrez à reconnaitre la bonne lumière.

6- Expérimenter

Faites des essais, à profusion, pour exercer votre œil. Jouez avec les angles de prise de vue, notez les contrastes, les couleurs qui attirent votre regard, et expérimentez. Prenez plusieurs photos, ne vous censurez pas. Votre expérience en sera bonifiée.

Astuce : osez être insouciant, oubliez les règles, la contrainte des paramètres et tout ce qui brime votre pouvoir de création. Have fun ! 

8 Astuces pour Devenir plus Créatif, dès Maintenant !

7- Ajouter de la musique à votre processus

Si le bruit ambiant vous dérange, ou la présence des gens dans les lieux publics vous déconcentre, dissipez le malaise en écoutant de la musique. Laissez-vous envelopper par sa mélodie. Selon la trame choisie, douce ou rythmée, vos photos reflèteront une ambiance à saveur particulière.

8- Bannir la perfection

Le perfectionnisme étouffe la créativité. Il sabote nos élans ou, pire, conditionne les chemins à emprunter pour accomplir nos œuvres.

Faites-vous confiance. Osez créer des photos imparfaites, qui ne plairont qu’à vous seul. C’est ainsi que vous progressez et que vous peaufinerez votre vision.

Astuce : soyez impulsif et rebelle !

L’art émerge de vos expériences.Sean Tacker

 

Conclusion

En somme, interagir avec la vie qui nous entoure, prendre le temps d’observer, de ralentir, d’analyser, de contempler aiguisera notre perception du monde. Notre vision s’en trouvera bonifiée. Faire silence nous permettra d’entendre les chuchotements de notre âme. Et pratiquer régulièrement élargira notre vision et affirmera notre confiance.

Chers lecteurs, avez-vous des rituels ou des astuces à nous partager pour devenir plus créatif ?

8 Astuces pour Devenir plus Créatif Dès Maintenant

error: Ce contenu est protégé.