Photo d’hiver : comment se tenir au chaud ?

Photo d’hiver : comment se tenir au chaud ?

Photo d’hiver comment se tenir au chaud, par Anne Jutras

 

Mon pays n’est pas un pays c’est l’hiver ! – Gilles Vigneault 

L’hiver, cette année, nous a pris par surprise. Il nous a recouverts de son manteau blanc et soufflé sa brise polaire. Pour les photographes (frileux, et moins frileux), ce sont des conditions plus ou moins inspirantes.

Si le mercure affiche -17C, allez-vous troquer votre sortie photo pour du Netflix? Installé confortablement dans votre salon, savourant un chocolat chaud emmitouflé sous un plaid?

Si la réponse est oui, c’est bien dommage, car l’hiver nous réserve des paysages féériques, difficilement réalisables en plein été, à moins d’aller en Islande. Héhé!

Qu’à cela ne tienne, j’ai des solutions à vous proposer pour vous inciter à braver le froid et à réaliser de belles photos d’hiver.

Article relié : Comment réussir vos photos d’hiver ? 

Photo d’hiver : comment se tenir au chaud ? par Anne Jutras

Habillement

Bottes 

Difficile de sortir sans bottes par un temps hivernal. Mais si vous n’avez pas de bottes suffisamment chaudes, vous gèlerez des pieds et vous aurez du mal à rester longtemps dehors, surtout si vous êtes stationnaire. On attend (patiemment) que le soleil se lève ou se couche, et durant ce temps nos petits orteils se crispent sous l’effet du froid. D’où l’importance d’avoir des bottes chaudes! Un bon conseil, n’achetez pas des bottes trop serrées afin de pouvoir ajouter de bonnes chaussettes.

Astuce : glissez des chauffe-pieds chimiques, une chaleur bienfaisante est activée pendant plusieurs heures.

Manteau + pantalon isolé (jambière) 

Une combinaison gagnante, même quand le mercure est près de zéro, j’enfile mes jambières. Favorisez le manteau long avec capuchon, les journées de grand froid (accompagné de vent) vous aurez une protection supplémentaire. Le pantalon isolé, quant à lui, me permet de m’agenouiller au besoin, de tolérer le froid au sol et de revenir sans avoir les genoux tout trempés.

Astuce : utilisez un tapis de sol (genre yoga) coupé en deux, idéal si vous passez de longs moments assis dans la neige.

Tuque & foulard (ou cache-cou) 

La tuque gardera vos oreilles au chaud alors que le foulard protégera votre coup et votre nez. Un must! Récemment, j’ai adopté le cache-cou, il est moins volumineux et tout aussi efficace.

Mitaines + gants

Lors de basse température, je combine gants et mitaines avec l’ajout de chauffes-mains, si nécessaire. Pour les mitaines, je me suis procuré la marque Swany dans une boutique de sport. Conçues pour les skieurs, elles ont une ouverture sur le côté qui permet de glisser mes doigts à l’extérieur et garde le reste de ma main au chaud. Très pratique !

Astuce : par temps froid (-10 C), ajoutez des chauffes-mains, vous aurez ainsi une chaleur distribuée pendant de longues heures.

Chauffe mains et pieds

J’ai toujours à la portée de la main (sans faire de jeux de mots) des chauffes-mains. Je les achète en paquet de dix. Mais depuis que je passe une partie de l’hiver en Floride, je les utilise moins. N’empêche, quand une vague polaire balaie la région, je suis équipée! Héhé!

Note : avant de partir, vérifiez l’efficacité de vos chauffes-mains. Il m’est arrivé d’en avoir des défectueux. 🙁

  Photo d’hiver : comment se tenir au chaud ? par Anne Jutras

Équipement

Batterie bien chargée 

Par temps froid, les batteries se déchargent plus rapidement. Songez à en avoir une supplémentaire que vous garderez près de la chaleur de votre corps. Même chose pour le téléphone mobile, le froid est sans merci pour les batteries.

Astuce : par temps sibérien (-25C), vous pourriez coller un chauffe-main sur le compartiment à batterie. 😉

Ajustez vos paramètres à l’avance 

Avant de partir, vérifiez que tout est ajusté sur votre boitier; ISO, balance des blancs, choix d’ouverture, bracketing, ça vous évitera de faire cette préparation au grand froid.

Câble de déclenchement installé 

Cet accessoire évite de faire bouger l’appareil lors de la prise de vue. Son installation demande une certaine dextérité, l’été pas de problème. Mais l’hiver c’est une autre histoire, vos doigts ne sont plus aussi « habiles ». Pour éviter de me geler les doigts, je l’installe à la maison.

Back focus (MAP arrière)

J’ai récemment adopté cette technique pour une meilleure efficacité de la mise au point. Auparavant, j’effectuais la MAP avec le bouton du déclencheur. Une fois effectuée, je désactivais le mode automatique à l’aide d’un petit bouton sur le boitier, pour éviter que l’appareil refasse la mise au point. Le hic, c’est qu’avec mes mitaines, je galérais pour trouver le fichu bouton. Et la plupart du temps, je me retrouvais avec les doigts au grand froid. Plus maintenant!

⇒ Article à lire sur la mise au point arrière, chez PhotoTrend 

Photo d’hiver : comment se tenir au chaud ? par Anne Jutras

Accessoires

Tapis de sol (genre yoga)

Accessoire vraiment utile pour protéger vos genoux ou vos coudes. L’hiver, son matériel fera office d’isolant et coupera ainsi la sensation du froid.

Lingettes

Indispensable lors de session près des cascades, ou s’il neige à plein ciel. Les gouttelettes d’eau ou les flocons de neige se déposeront sur le devant de votre objectif et nuiront à la qualité de vos images. Rien de pire que de revenir avec des taches indésirables choisissez-les de différentes dimensions : petite et grande. La petite lingette servira à nettoyer votre objectif, et la grande à recouvrir votre boitier pendant que vous préparez à prendre vos photos.

↑ Vidéo – technique photo d’hiver par Dave Morrow ↑

Boisson chaude

Apportez un thé chaud dans un thermos. Quoi de plus agréable que de savourer un thé fumant pour se réchauffer entre deux prises de vue?

Photo d’hiver : comment se tenir au chaud ? par Anne Jutras

Moment de la journée 

Évidemment, le moment de la journée aura une incidence sur la température extérieure. Entre le matin et la fin du jour, un écart considérable se fera sentir. Si vous n’êtes pas assez brave (ou fou) pour affronter le froid sibérien du matin, optez pour une plage horaire plus adéquate, comme en fin de journée.

Photo d’hiver : comment se tenir au chaud ? par Anne Jutras

Conclusion

Ne vous privez pas de faire de la photo durant la saison hivernale. Procurez-vous de bons vêtements chauds, faites les préparatifs nécessaires et osez sortir de votre tanière! 😛

Si vous avez des astuces à partager, n’hésitez pas à les ajouter dans les commentaires. Tout le monde pourra en bénéficier. Bon shooting!

 

Bonjour, c’est moi, Anne ! Je suis une artiste photographe, auteure et blogueuse. Avec ce site web, je veux partager ma passion, mais aussi vous donner des astuces simples vous permettant d’apprivoiser la technique sans compromettre votre créativité. Je suis très heureuse de vous accueillir dans mon univers ! ♥

Comment réaliser un portrait d’oiseau… de trèèèès près!

Comment réaliser un portrait d’oiseau… de trèèèès près!

Avez-vous déjà photographié un oiseau en train de manger dans votre main ? La sensation est extraordinaire! En fait, il s’agit de réaliser un portrait d’oiseau de trèèèès près, presque nez à nez. Hihi ! Le feeling ressenti lors de ce contact est incomparable. Sentir de petites pattes s’agripper à vos doigts et chatouiller votre peau, et le regard de curiosité qui s’établit entre vous et l’animal est tout à fait grisant. Un échange réalisé dans le plus grand respect, bien entendu.

À essayer, même si ce genre de photo vous semble à mille lieues de votre style habituel.

Cet automne, lors de mes sorties de la randonnée photo, les participants ont eu la chance de vivre cette expérience. Plusieurs d’entre eux n’avaient jamais tenté le portrait d’oiseau auparavant. Le verdict ? Ils ont adoré ! L’essayer, c’est l’adopter !

Sans plus tarder, je vous partage mes astuces pour réussir vos portraits d’oiseaux.

Comment réaliser un portrait d’oiseau… de trèèèès près ! par Anne Jutras

Paramètres

  • Objectifs : grand-angle (entre18mm et 24mm) et zoom moyen (70-200mm).
  • Mode semi-auto : (A-Av ou S-Tv) permet d’être plus rapide.
  • ISO : élevé pour obtenir une bonne vitesse, ISO 800 et + selon la lumière ambiante.
  • Ouverture : (le plus grand possible) entre f/2.8 et f/4
  • Mode silencieux : ça effraie moins les animaux.

Mode rafale : permet de saisir « LA » bonne photo parmi toutes les approches possibles des animaux, mais attention à ne pas remplir votre carte mémoire trop rapidement.

Désactivez le mode « Réduction du bruit » : si vous êtes en mode rafale, après un certain nombre de poses votre boitier ralentira, car il activera la réduction du bruit pour la série d’images effectuées. Il est donc astucieux de le désactiver pour cette activité, votre vitesse de prise de vue en sera bonifiée.

Batterie : n’oubliez pas de bien charger votre batterie, c’est très important. Utiliser le mode rafale et la visée à l’écran (Live View) draine les batteries.

Comment réaliser un portrait d’oiseau… de trèèèès près ! par Anne Jutras

Approche

Choisir le lieu : dans votre jardin ou dans un parc public. Nous sommes allés au CINLB à Granby.

Son avec la bouche : improvisez un son avec un léger claquement de langue, si vous retournez régulièrement au même endroit, les animaux deviendront familiers avec le son et vous reconnaitront.

Patience et silence : ne vous attentez pas à réussir du premier coup, vous devrez réaliser plusieurs clichés avant d’en réussir un, donc la patience est de mise. Aussi, restez calme et silencieux, surtout si vous êtes avec des copains photographes. Le babillage, les rires sonores feront fuir les animaux.

Mise au point : déposez des graines au creux de votre main et faites la MOP sur le bout des doigts. C’est l’endroit précis où, habituellement, les oiseaux se déposent.

Comment réaliser un portrait d’oiseau… de trèèèès près ! par Anne Jutras

Prise de vue

Sur la main : déposez des graines au creux de votre main et restez immobile. Faites la MOP sur le bout de votre doigt, c’est habituellement à cet endroit que les oiseaux viennent se déposer. Servez-vous d’un objectif grand-angle pour obtenir une bonne profondeur de champ.

Sur un objet : déposez quelques graines et attendez le moment décisif pour prendre la photo.

De loin : on peut réaliser de bonne photo avec un zoom moyen (70-200mm), les animaux restent craintifs et gardent une certaine distance. Où ils attendent leur tour dans les arbres environnants.

En duo : si vous êtes deux, vous pouvez vous entraider : l’un présente les graines et l’autre fait les photos; vice versa.

Arrière-plan : choisissez l’arrière-plan pour qu’il ne soit pas trop surchargé ou trop en contrejour.

Photo nette ou floue : pour obtenir des photos hyper nettes vous devez sélectionner une vitesse rapide (1/1000 sec.). Cela dit, une image avec des ailes floues créera un effet artistique des plus jolis !

Comment réaliser un portrait d’oiseau… de trèèèès près ! par Anne Jutras

Voilà ! J’espère que ces conseils vous aiderons à tenter l’expérience. 🙂

Bonjour, c’est moi, Anne ! Je suis une artiste photographe, auteure et blogueuse. Avec ce site web, je veux partager ma passion, mais aussi vous donner des astuces simples vous permettant d’apprivoiser la technique sans compromettre votre créativité. Je suis très heureuse de vous accueillir dans mon univers ! ♥

Photo paysage : 5 Aptitudes à développer

Photo paysage : 5 Aptitudes à développer

En visionnant mes dernières photos de voyage, je me suis dit qu’il serait intéressant de vous partager quelques habitudes que j’ai acquises au fil des années. Vous en connaissez sans doute certaines d’entre elles, mais il est toujours bon de se faire rafraichir la mémoire. Voici 5 aptitudes à développer en photo de paysage.

1-Savoir repérer un avant-plan

En photo paysage, surtout si vous détenez un grand-angle, le plus grand défi est d’inclure un premier plan. Portez attention au sol et aux éléments qui façonnent le paysage. Un amas de roches, des souches, ou un bosquet de plantes sauvages font d’excellents sujets pour guider le regard vers la scène photographiée.

Promenez-vous,  positionnez-vous au ras du sol et regardez dans votre viseur (ou sur votre écran) pour voir si l’effet convient. Prenez quelques photos et vérifiez. L’effet ne convient pas ? Approchez-vous davantage. N’ayez crainte, votre premier plan sera net (jumelé avec la bonne ouverture f/grand chiffre), un grand-angle offre une bonne profondeur de champ.

Photo paysage : 5 Aptitudes à développer

2-Accepter d’inclure des personnages à vos photos de paysage

Photo de paysage signifie, habituellement, un panorama démuni de toute présence humaine. Zip, net, rien. Et pourquoi cela ? Nous vivons en société, n’est-ce pas ? Un paysage, qu’il soit sauvage ou pas, peut bénéficier d’éléments humains. Un élément architectural c’est bien, mais une personne c’est mieux. Elle donne une dimension de grandeur, une échelle.

De plus, selon moi, l’histoire véhiculée sera beaucoup plus puissante, sans être cucu. Alors, sautez dans l’image ou invitez un ami à servir de modèle. 😉

Photo paysage : 5 Aptitudes à développer, par Anne Jutras, artiste photographe

3-Prendre une photo en format horizontal ET vertical

Une des consignes que je répète souvent à mes participants de ma randonnée photo est de prendre le soin de faire une photo format horizontal, mais ne pas oublier de croquer une autre photo, mais cette fois-là en format vertical.

Parfois, le sujet ne s’y prête pas, je suis bien d’accord avec vous, mais d’autres fois, le résultat est étonnant. Et ça ajoute de la variété à votre portfolio. Aussi bien essayer !

Photo paysage : 5 Aptitudes à développer, par Anne Jutras, artiste photographe

4-Reconnaître l’utilité d’un bon repérage

On s’imagine, à tort, que les photos de paysage (époustouflantes et à couper le souffle) ont été prises en criant ciseaux. Bon, d’accord, peut-être pas aussi vite, mais vous voyez l’idée. Quand j’ai entendu un photographe professionnel révéler qu’une photo réussie représentait 80% de repérage et 20% de travail photographique, j’ai failli tomber sur le dos, par chance, j’étais assise. Au fait, j’espère que vous l’êtes aussi… Car c’est bien vrai, surtout en photo-voyage.

D’ailleurs, lors de mon dernier voyage en Gaspésie, moi et mon ami photographe avons passé beauuuucoup de temps à faire du repérage. En passant, ne vous privez pas de prendre des photos, vous pouvez les conserver par la suite comme références, ou tout simplement comme souvenirs. Donc, il est astucieux de planifier un repérage avant de se lancer en mode photo-je-clique-tout-ce-que-je-vois.

Photo paysage : 5 Aptitudes à développer, par Anne Jutras, artiste photographe

5-Prolonger votre sortie photo

Vous avez procédé à votre repérage, prit en note la position du soleil, et vous en avez déduit que ce lieu serait parfait pour un coucher de soleil. Yes ! Vous y retournez à l’heure prévue, réalisez de beaux clichés et, tout fier, vous pliez bagage fébrile de visionner vos photos. Pas si vite !

En fait, vous pourriez prolonger le plaisir et réaliser des photos de nuit. Pendant que les autres (amis ou connaissances) s’en retournent chez eux pour souper (ou diner), soyez original, restez et ajoutez des étoiles à vos photos. Admiration garantie, hihihi !

Bonjour, c’est moi, Anne ! Je suis une artiste photographe, auteure et blogueuse. Avec ce site web, je veux partager ma passion, mais aussi vous donner des astuces simples vous permettant d’apprivoiser la technique sans compromettre votre créativité. Je suis très heureuse de vous accueillir dans mon univers ! ♥

Comment Créer de Meilleures Photos sans Changer d’Équipement

Comment Créer de Meilleures Photos sans Changer d’Équipement

À voir tous les articles publiés sur les nouveautés de l’industrie photographique, pas étonnant que l’on souhaite changer notre équipement. Qui n’a pas songé, un jour ou l’autre, à changer son appareil photo dans le but d’obtenir de meilleures images ? Ce qui a freiné votre décision est sans doute votre budget. Et non pas la détermination de bien maitriser votre appareil, ou encore, peaufiner votre vision. J’ai passé par là moi aussi…

Évidemment, si vous êtes professionnel et gagnez de l’argent avec ce médium, il va sans dire que votre appareil photo (et tout l’équipement qui l’accompagne) aura une très grande importance. Par ailleurs, si vous en êtes à vos débuts en photographie et envisagez un changement d’équipement parce que les résultats obtenus ne vous plaisent pas du tout, cet article est pour vous.

J’ai dénombré 7 façons d’améliorer vos photos sans changer votre équipement.

1-Apprenez à connaitre votre appareil photo

Ceci parait d’une évidence, mais j’ai souvent rencontré des gens, lors de mes animations  photo, qui ignoraient comment hausser les ISO ou modifier les ouvertures de leur appareil photo.

Croyez-vous qu’en changeant le modèle de votre appareil photo ce sera plus simple ? Pas du tout ! Vous reviendrez à la case de départ, d’autant plus que les modèles d’aujourd’hui possèdent une liste d’options impressionnante et interminable.

Connaissez au moins les 5 paramètres suivants :

  • Modifier les ISO (sensibilité de capteur)
  • Changer l’ouverture (diaphragme)
  • Changer la vitesse d’obturation
  • Passer en mode Manuel ou semi-automatique (M, A-Av, S-Tv)
  • Modifier la Balance des Blancs

Comment Créer de Meilleures Photos sans Changer d’Équipement

2-Maîtriser le triangle photographique

L’exposition est influencée par trois paramètres, nommés le triangle photographique. Bien maitrisée, cette théorie vous permettra d’obtenir de meilleures images.

  • L’ouverture du diaphragme – c’est le diamètre d’ouverture du diaphragme qui s’ouvre pour laisser passer la lumière.
  • La vitesse d’obturation – c’est le temps pendant lequel l’obturateur s’ouvre au déclenchement.
  • La sensibilité ISO – c’est une unité de mesure de la sensibilité de votre capteur à la lumière.

Ces facteurs détermineront si une photo est claire ou sombre et vous pouvez les modifier de façon créative pour créer une image selon votre vision artistique.

Comment Créer de Meilleures Photos sans Changer d’Équipement

3-Ne cherchez pas le sujet, laissez-le venir à vous

Si vous partez avec une idée en tête, du genre : je veux photographier un fabuleux coucher de soleil, ou repérer une dame avec un chapeau rouge, vous risquez d’être déçu. Votre attention sera complètement obnubilée par ce résultat recherché, et vous manquerez des occasions de faire de belles images.

Prenez l’habitude, de temps à autre, de faire vos escapades photo sans attente. Laissez le sujet venir à vous, au lieu que ce soit vous qui essayez tant bien que mal d’aller vers le sujet idéal.

4-Soyez ouvert

Restez ouvert dans l’instant présent. Soyez attentif à ce qui passe devant vous, si ce que vous voyez vous rend heureux, photographiez-le. C’est la connexion qui s’établit avec le sujet – pas cinq minutes auparavant ou dix minutes plus tard – mais ici et maintenant.

Pour y arriver, vous devez être TOTALEMENT présent et OUVERT.

Comment Créer de Meilleures Photos sans Changer d’Équipement

5-Soyez patient…

Le résultat escompté n’arrive pas toujours au moment voulu, parfois il faut recommencer, encore et encore. D’autre fois, il suffit d’attendre ou de s’attarder.

Si vous prenez une bonne photo, rien ne vous empêche de faire le tour du sujet, de changer votre perspective, votre point de vue et faire quelques photos supplémentaires.

Peut-être ce sera la première photo qui sera la meilleure, peut-être ce sera la dixième. On ne peut jamais prévoir…

6-Oubliez les règles et soyez créatif !

Les règles sont un guide, mais avouons-le, elles peuvent devenir un carcan à la créativité. À trop suivre les normes, on finit par oublier notre propre sens artistique. Sachez les briser et expérimentez, selon votre vision.

Lancez-vous un défi de faire une photo en respectant une règle en particulier, et la photo suivante, faites l’inverse. Une photo avec une netteté impeccable et l’autre avec un flou de bougé intentionnel, par exemple. Soyez rebelle !

Comment Créer de Meilleures Photos sans Changer d’Équipement

7-Soignez votre composition

Il est facile de dire : oh, je vais recadrer la scène plus tard dans Photoshop! Erreur!

Et si on prenait le temps de ralentir et de porter attention aux détails, on y gagnerait du temps. On ne passerait pas un temps fou à tout récupérer dans le post-traitement. Assurez-vous que TOUS les éléments de votre composition aient leur place. Peut-être y a-t-il un élément à éliminer? Ou recadrer, tout simplement.

En conclusion

Au fond, ce n’est pas l’appareil photo qui immortalise les images, c’est nous. Il est légitime de vouloir créer de meilleures images, mais au départ, si nous n’avons pas appliqué certaines des astuces énoncées dans cet article, nous faisons fausse route.

Prenons le temps de regarder en nous, observons les aspects qui nous causent des frustrations. Et-ce l’exposition?  L’ensemble général des images? Notre approche du sujet? Avons besoin d’améliorer certaines techniques? Prendre davantage notre temps? Cadrer moins rapidement?

La photographie est une activité qui demande de la pratique et de la patience. Et elle ne s’apprend pas du jour au lendemain. Alors, sortons nos appareils (celui que nous avons entre les mains) et partons à la chasse photographique. 🙂

Bonjour, c’est moi, Anne ! Je suis une artiste photographe, auteure et blogueuse. Avec ce site web, je veux partager ma passion, mais aussi vous donner des astuces simples vous permettant d’apprivoiser la technique sans compromettre votre créativité. Je suis très heureuse de vous accueillir dans mon univers ! ♥

6 Méthodes efficaces pour apprendre la photo

6 Méthodes efficaces pour apprendre la photo

« Apprendre, c’est déposer de l’or dans la banque de son esprit. » ~ Shad Helmstetter

L’été bat son plein, mais la rentrée scolaire arrive à grands pas ! Quoi de mieux que de vous parler apprentissage. Avez-vous acheté vos effets scolaires ?

Peu importe notre niveau de photographie, nous cherchons constamment des méthodes pour progresser.

Sur le web, les avenues sont infinies; e-book, cours en ligne, articles de blog, tutoriels vidéo et j’en passe.

Dans le monde réel, les possibilités sont toutes aussi diversifiées; livres, ateliers, coaching privé, club photo, cours offert par des écoles reconnues, etc.

Pour ma part, lorsque j’ai amorcé la photographie, il y a plus de 30 ans (l’internet n’existait même pas dans ce temps-là, imaginez !), j’ai appris avec un heureux mélange d’essais-erreurs.  Beauuuuucoup d’erreurs ! J’avançais à petits pas, mais le plaisir était au rendez-vous. Les échanges entre copains étaient géniaux, chacun ayant sa touche artistique bien à lui ou à elle, nous permettant d’élargir notre vision.

6 MÉTHODES EFFICACES POUR APPRENDRE LA PHOTO

Quel est votre style pour apprendre la photo ?

Différentes approches vous séduiront selon votre personnalité et votre style d’apprentissage. Peut-être aimez-vous lire et prendre des notes ? Préférez-vous regarder des vidéos sur YouTube (super ! Moi aussi !) ? Ou encore, vous adorez le contact humain et les ateliers s’avèrent le programme tout indiqué pour vous.

Parfois, une combinaison de tous ces styles d’apprentissage stimule votre âme créative.

  1. Les visuels

La vue et la pensée dominent leur perception.  Pour ces personnes, une image vaut mille mots. Elles auront donc davantage de facilité à apprendre en regardant des images, des schémas, des graphiques ou en visionnant des vidéos. Si vous êtes un visuel, la lecture de livres ou d’articles de blog stimulera votre apprentissage.

  1. Les auditifs

Ces personnes ont l’ouïe développée, elles apprennent en assistant à des conférences, ou en écoutant des présentations audios. Elles aiment verbaliser leurs idées avec leurs pairs en prenant part aux discussions soulevées dans les réunions de leur club photo. Si vous êtes un auditif, écouter des « podcasts  » ou des livres audios est une façon efficace de favoriser votre apprentissage.

  1. Kinesthésiques

Ces individus ont besoin d’être physiquement actifs. Ils apprennent mieux lorsqu’ils peuvent toucher, expérimenter, agir, et imiter. Parfois, ils sont perçus comme lents parce qu’ils mémorisent l’information de manière différente. Si vous êtes un kinesthésique, suivre des formations en atelier conviendra parfaitement à votre apprentissage.

Vous êtes-vous reconnu parmi ces diverses approches ?

Pour ma part, je me reconnais dans le visuel et le kinesthésique. J’adore regarder des vidéos et je préfère expérimenter moi-même au lieu d’écouter les instructions (mon père me disait toujours que je n’écoutais jamais ce qu’il me disait, pfff !).

Voici 6 méthodes efficaces pour apprendre la photo

1-Les cours en ligne

6 MÉTHODES EFFICACES POUR APPRENDRE LA PHOTO

Les cours en ligne sont une option intéressante pour ceux et celles qui désirent apprendre la photo à leur rythme et dans le confort de leur foyer. Certains sites présentent des modules directement sur un site privé, alors que d’autres font parvenir leur contenu dans votre boite de messagerie. J’ai suivi plusieurs cours en ligne, tant pour améliorer ma technique photographique que pour apprendre à optimiser mon site web, mieux bloguer ou m’initier à la méditation.

Par ailleurs, d’autres sites offrent un abonnement mensuel. La plateforme Skillshare (en anglais) propose une variété de cours, en passant par la photographie, la calligraphie, la cuisine, les vidéos et une foule d’autres sujets. Les programmes sont de courtes durées (entre 30 min à 1 heure) et segmentés en plusieurs mini vidéos. Vraiment chouette !

↓ Abonnez-vous via ce lien et obtenez 2 mois gratuits ! ↓

Skillshare 

2-Empara

Créé par les fondateurs d’Objectif Photographe, Empara est l’endroit par excellence pour apprendre en ligne. Orienté vers la photographie, ce site vous propose une foule d’informations et cela, dans le confort de votre foyer. Produits par des experts chevronnés, les cours ont lieu gratuitement pendant un cours laps de temps, en direct, avant que leur antenne ne soit fermée. N’est-ce pas merveilleux?

Empara

3-YouTube

Mon endroit préféré ! Vous pouvez facilement trouver des tutoriels sur plusieurs aspects de la photographie. Vous désirez savoir comment ajouter une lune dans votre ciel, faites une recherche et eurêka, vous trouvez ! Ce mode de présentation est de plus en plus populaire – je soupçonne qu’il y plusieurs visuels sur le net. 😉

Plusieurs chaines offrent du contenu de qualité et permettent aux abonnés d’acquérir une bonne connaissance de base. Suite à mon nouveau projet d’autoportrait, Au-delà du selfie, je me suis intéressée davantage au portrait et aux astuces reliées à ce thème.

 ↓ Mes dernières découvertes ↓

Chaine YouTube Sorelle Amore

Chaine YouTube Irene Rudnik

 

4-Atelier Photo

6 MÉTHODES EFFICACES POUR APPRENDRE LA PHOTO

Crédit photo : Jean-Luc Monfrais

Ah, les ateliers photo ! Quelle belle façon d’approfondir ses connaissances ! Je le constate chaque session où j’anime mes randonnées photo. Les avantages sont multiples : vous pratiquez en bonne compagnie, vous pouvez consulter le coach pour vous aider à saisir certaines notions qui vous échappent, et l’échange entre les autres participants enrichit votre expérience. Quoi demander de mieux ?

↓ Mes Ateliers Photo Créative d’Automne ↓

La Randonnée Photo

 ⇒ Apprenez à faire scintiller vos images

Atelier Traitement d’image

5-Le club photo

6 MÉTHODES EFFICACES POUR APPRENDRE LA PHOTO

Organisme qui favorise l’échange et les opportunités de rencontre entre passionnées d’images. Ils ont un forfait annuel, très raisonnable, compte tenu de tous les bénéfices que vous pouvez en tirer. Vous assistez à différentes présentations,  à des formations proposées par les membres experts, des analyses, des concours pour mousser votre créativité et des sorties photo. Allez, hop, on s’inscrit !

Je ne peux passer sous silence les réseaux sociaux. Malgré la mauvais presse qu’on leur accorde parfois, ce sont des lieux fort intéressant pour apprendre la photo et créer des liens.

Pour participer à un groupe dynamique et sympathique : Défi Photo : 30 jours pour changer sa vision

6-Les articles de blog

Aaaaahhhhh ! Je ne pouvais pas terminer cet article sans parler des articles de blog. Vous y trouvez une mine d’or d’informations ! Mais ça, vous le savez déjà ! 😀

Merci les ami(e)s de m’avoir lu jusqu’à la fin ! Si vous avez d’autres types d’apprentissage à partager, S.V.P. ajoutez-les dans les commentaires. 🙂

 

Bonjour, c’est moi, Anne ! Je suis une artiste photographe, auteure et blogueuse. Avec ce site web, je veux partager ma passion, mais aussi vous donner des astuces simples vous permettant d’apprivoiser la technique sans compromettre votre créativité. Je suis très heureuse de vous accueillir dans mon univers ! ♥

7 conseils pour améliorer vos photos de paysage

7 conseils pour améliorer vos photos de paysage

Certains endroits visités sont photogéniques, c’est-à-dire que les éléments de la scène s’organisent harmonieusement entre eux, et le déclic se produit rapidement. Trop même. Nous retournons à la maison et en visionnant la scène finale, un sentiment d’insatisfaction nous envahit. Comme si l’image n’était pas tout à fait le reflet de notre personnalité.

Parfois, l’endroit est surchargé et nous devons analyser la scène, nous déplacer, non sans mal, jusqu’à ce que le cadrage soit adéquat. Le ballet à effectuer est complexe et l’image finale ne répond pas toujours à nos attentes. D’autres fois, le lieu est banal, et nous sommes tentés de partir sans nous y attarder.

Avec une approche plus méthodique d’un lieu, vous serez en mesure de déceler le potentiel d’une scène afin de la transformer en un paysage digne d’intérêt.

Voici 7 conseils pour vous aider à améliorer vos photos de paysage.

1-Cadrer un paysage en format portrait

7 conseils pour améliorer vos photos de paysage

Le format vertical est souvent réservé à la publication éditoriale, mais rien ne vous empêche de l’adopter. Nous photographions un paysage sur l’horizontale de façon naturelle. Les appareils photo ont une incidence sur ce choix, les viseurs et les écrans LCD se présentent sous cette forme.

Vous pouvez facilement changer cette habitude et modifier l’orientation de votre cadrage. Les images obtenues donneront une impression de mouvement et de dynamisme.

Voici quelques points à considérer :

§  Portez attention aux éléments en hauteur, un arbre par exemple, une ligne de fuite tracée par un sentier ou un ruisseau, une souche d’arbre dont le tronc crée une ligne directrice à l’intérieur du cadre, un lit de galets, ou tout élément susceptible de se prêter à cette composition.

§  Si vous possédez un grand-angle, n’hésitez pas à l’utiliser en intégrant un élément au premier plan. Portez attention aux items situés au sol qui pourraient servir d’avant-plan, une plante aux couleurs distinctives, une gerbe de fleurs, ou un rocher, par exemple. N’hésitez pas à vous agenouiller au besoin. Une fois décelé, harmonisez l’ensemble de votre composition afin d’équilibrer la scène. Faites votre mise au point au tiers de l’image et choisissez une grande ouverture (f/16) pour obtenir une bonne profondeur de champ.

§  Un téléobjectif compresse le paysage et sera utile pour concevoir une image plus graphique. Observez les éléments composants la scène, remarquez-vous une juxtaposition de formes qui auraient avantage à être photographiées à la verticale ? Pour vous faciliter la tâche, pensez à regarder en deux dimensions, et visionnez le paysage qui se dresse devant vous comme un tableau à décomposer.  L’avant-plan, le plan du milieu et l’arrière-plan. La compression focale du téléobjectif accentue cet effet de deux dimensions et génère une image à saveur graphique.

§  Afin d’enrichir votre sélection d’images, prenez l’habitude de prendre une photo à l’horizontale et une autre à la verticale d’une même scène.

2-Gardez un œil sur la météo

7 conseils pour améliorer vos photos de paysage

Dame Nature est capricieuse, et il est difficile d’anticiper ses « mauvais » coups. Mais une chose est certaine, elle aura une grande influence sur le rendu de vos photos. Soyez attentif et dès qu’une occasion se présente, sautez sur votre appareil photo et partez à l’aventure.

§  Les orages

Comme dit l’adage, après la pluie, le beau temps. Chaque fois que j’ai été témoin d’orages, j’ai pu constater leur incidence sur les couchers de soleil. Les gouttelettes encore présentent dans l’atmosphère génèrent un voile imperceptible, et lorsque les derniers rayons du soleil s’y reflètent, les couleurs du couchant prennent des teintes riches et éclatantes. Et si la chance est avec vous, peut-être qu’un arc-en-ciel s’affichera dans le ciel. Servez-vous d’un polarisant pour accentuer ses couleurs.

§  La pluie

La pluie rehausse les couleurs en général. Les troncs des arbres, devenus plus foncés, ressortent joliment contre le coloris du feuillage mouillé. L’utilisation d’un filtre polarisant s’avérera pratique afin d’éliminer le moiré du ciel gris se réfléchissant dans les minuscules gouttelettes d’eau. 

Notez aussi qu’une pluie diluvienne gonflera les ruisseaux et offrira un débit plus abondant. C’est l’occasion de pratiquer cet effet de filet soyeux que vous rêvez de faire depuis longtemps.

§  Tempête de verglas

La pluie verglaçante n’est pas appréciée, elle recouvre tout d’une fine couche de glace et rend la chaussé glissante, mais elle ravit le cœur des photographes. Elle survient lorsque la température frôle le point de congélation. Elle donne parfois l’impression de transformer un paysage en verre. La transparence de la glace, éclaboussée par la lumière du matin, transcende le plus anodin des paysages en beauté surréelle. Si l’occasion se présente, n’attendez pas trop, les rayons du soleil feront fondre la glace.

3-Levez-vous tôt !

7 conseils pour améliorer vos photos de paysage

Je ne vous apprends rien si je vous dis que la lumière influencera grandement la qualité d’une image. Ceci est encore plus vrai en photographie de paysage. Un panorama à l’aspect tout à fait banal se transformera radicalement sous un bon éclairage. Le matin, tout particulièrement. La fraîcheur de la nuit dépose une brume matinale, parfois accompagnée de rosée. Une atmosphère particulière enveloppe les lieux. 

§  L’heure dorée

L’heure dorée du matin se distingue par une lueur ambrée qui enveloppe le paysage et crée une aura de magie. Les deux heures suivant le lever de l’astre offrent une qualité de lumière exceptionnelle. Les textures sont accentuées et le relief des éléments est rehaussé. Songez à arriver trente minutes avant le lever du soleil, vous pourrez ainsi bénéficier des couleurs de l’aurore caractérisées par des teintes flamboyantes.

4-Retournez plus d’une fois au même endroit

7 conseils pour améliorer vos photos de paysage

Un lieu regorge de possibilités photographiques et ce n’est pas en une seule visite que vous aurez exploré tout son potentiel. Le repérage, entre autre, vous évitera bien des déceptions. 

Mais retourner sur un même endroit offre de multiples avantages. Il permet, entre autres, de vous familiariser avec le décor et de repérer les points clés pour créer de belles compositions.

La lumière du matin différera de celle du soir, vous avez donc deux mises en situation. De plus, si vous arrivez à l’aurore, alors que la pénombre baigne encore le paysage, vous aurez plus de facilité à vous déplacer dans un endroit familier que dans un lieu totalement inconnu.

5-Soyez patient, attendez avant de quitter les lieux

Lorsque nous photographions les dernières lueurs du jour, nous sommes tentés de quitter les lieux dès que le soleil bascule sous l’horizon. Nous nous privons d’une opportunité photographique, celle de la tombée du jour.

§  Le crépuscule

Similaire à l’aurore, le crépuscule est caractérisé par les couleurs flamboyantes qui éclaboussent les nuages flottants dans le ciel. Plus il y aura de nuages, surtout s’ils sont légers et vaporeux, plus la possibilité de voir apparaître ce phénomène sera présent. Pensez à apporter votre trépied, parce que la faible luminosité nécessitera une longue exposition.

§  L’heure bleue

Quand le soleil disparaît sous l’horizon, l’heure bleue affiche ses couleurs, un bleu intense et électrique. Vous disposez d’une trentaine de minutes, chrono. Laissez votre balance des blancs sur « lumière du jour » et vous obtiendrez des photos avec une jolie teinte de bleus. Si vous vous attardez, pourquoi ne pas tenter de photographier les étoiles ? Ou encore, la lune s’élevant au-dessus d’un paysage de votre région.   

6-Éloignez-vous de la route

7 conseils pour améliorer vos photos de paysage

Si vous désirez obtenir des paysages qui se démarquent des autres, éloignez-vous des routes. Prendre un cliché où tout le monde peut s’arrêter et effectuer la même scène n’est pas aussi gratifiant que si vous avez marché quelques kilomètres pour saisir une image vraiment exceptionnelle. Sortez des sentiers battus et partez explorer.

Vous pouvez cibler un terrain privé et aller demander l’autorisation aux propriétaires pour faire de la photo sur leur propriété. Vous reviendrez avec des images uniques. 

7-Regardez en arrière

7 conseils pour améliorer vos photos de paysage

Si vous êtes sur les lieux d’un lever ou d’un coucher de soleil, n’oubliez pas de regarder derrière vous. Parfois, à l’opposé de la scène, dans le ciel lumineux du couchant, les nuages s’habillent de rose vermeille. N’hésitez pas à tourner la tête et à changer votre composition si l’occasion se présente.

Voilà! J’espère que ces quelques conseils vous aideront à améliorer vos photos de paysages !

N’hésitez pas à laisser votre commentaire, si vous avez d’autres suggestions à proposer.

Bonjour, c’est moi, Anne ! Je suis une artiste photographe, auteure et blogueuse. Avec ce site web, je veux partager ma passion, mais aussi vous donner des astuces simples vous permettant d’apprivoiser la technique sans compromettre votre créativité. Je suis très heureuse de vous accueillir dans mon univers ! ♥

error: Ce contenu est protégé.