5 bonnes raisons d’entreprendre un défi photo !

5 bonnes raisons d’entreprendre un défi photo !

Avez-vous déjà relevé un défi photo ?

Histoire de vous provoquer un brin et vous inciter à poursuivre un projet. Tout en vous amusant. Les défis 365 jours ou 52 semaines, voire 30 jours, entrent dans cette catégorie. En ce presque début d’année (oh, bonne année, en passant ! 😀 ), l’idée vous a peut-être traversé l’esprit.

Il n’est pas trop tard pour débuter, vous savez.

D’ailleurs, si vous cherchez une idée de challenge, je vous propose de visiter le blog de Florent de InitiationPhoto.com :

⇒ Challenge 12 mois de défis photo pour une année 2019 toute en couleurs (ou pas) ! ⇐

Un défi photo permet de nous dépasser, de pratiquer sur une base régulière et d’acquérir l’expérience nécessaire pour progresser.

Personnellement, j’ai expérimenté divers défis photo, j’ai même fait un défi 52 semaines, à deux reprises, en collaboration avec Nathalie Lauzon, passionnée de nature et d’art.

Lorsque vous êtes jumelé avec une autre personne, le défi revêt un sens encore plus important. Votre engagement s’en trouve amplifié, de sorte que vous ne pouvez pas décider d’abandonner en cours de route. Nenon ! Ça ne serait vraiment pas sympa pour votre partenaire.

Donc, c’est une excellente façon de mener à terme un projet. 😉

5 bonnes raisons d’entreprendre un défi photo !

Entreprendre un Défi Photo, par Anne jutras | Idée photo | Conseils photo | Créativité | Photographie

1-Ouvre la porte à l’inspiration

Pour ma part, quand je sens que ma créativité manque un peu de tonus, je me lance un défi photo. Certaines personnes diront qu’elles ne sortent pas si l’inspiration n’est pas au rendez-vous. Je considère qu’elles se font une défaveur.

Attendre que la muse se manifeste pour créer est une erreur.

« Le manque d’inspiration n’est pas une excuse pour mal photographier ou ne pas photographier du tout. C’est, au contraire, une raison pour se lever le matin, attraper un appareil photo et chasser les toiles d’araignées qui encombrent le cerveau, les yeux et l’esprit. Oubliez que la muse est absente. Sortez sans elle. Errez jusqu’à ce que vos yeux s’ouvrent : vous verrez que la muse est déjà là, qu’elle vous attendait. » ~ David Duchemin, L’âme du photographe

Entreprendre un Défi Photo, par Anne jutras | Idée photo | Conseils photo | Créativité | Photographie

2-Vous pousse à l’action

Que vous vouliez sortir ou pas, vous regarde. Personne ne vous oblige à rien. On peut décider de rester confortablement installé dans son salon, ou choisir de passer à l’action. J’en suis là. Pour moi, un défi photo représente une belle occasion de me secouer et de rafraichir mon portfolio.

Par ailleurs, chaque fois que je relève ce genre de défi, une expérience enrichissante comble ma vie et m’incite à progresser en tant qu’artiste.

Entreprendre un Défi Photo, par Anne jutras | Idée photo | Conseils photo | Créativité | Photographie

3-Redonne un nouvel élan

Déterminez une date à laquelle vous souhaitez débuter, ceci vous motivera. Personnellement, je choisis le 1er d’un mois spécifique pour démarrer mon projet.

Ceci m’aide à me préparer mentalement, et à créer avec un nouvel élan. Vous pouvez l’exécuter pendant 30 jours, c’est moins exigeant que 365 jours, ou 52 semaines.

Décidez du nombre de jours qui vous conviennent (7, 10, ou 15), mais une fois fixé, respectez votre engagement.

Entreprendre un Défi Photo, par Anne jutras | Idée photo | Conseils photo | Créativité | Photographie

8 Conseils Photo pour Exploiter l’Automne ↑

4-Favorise une activité créative

Pour le défi 52 semaines au naturel, avec Nathalie Lauzon, nous avions convenu que le thème serait la nature. L’idée était de sortir de la maison et de profiter du plein air.

Une fois par semaine, je prenais grand plaisir à exécuter ce défi, par moment, c’était « ma » sortie photo de la semaine.

S’allouer une activité créative est important. Votre âme d’artiste en a besoin pour s’extérioriser et s’exprimer.

Entreprendre un Défi Photo, par Anne jutras | Idée photo | Conseils photo | Créativité | Photographie

5-Pratique votre persévérance

La constance est la clé pour garantir la réussite de votre projet. Certains jours, on se sent moins enthousiasmé à concrétiser ce beau projet.

Pour alléger votre  engagement, et selon la durée de votre défi photo, accordez-vous une journée ou deux, où vous ferez une pause. Cette flexibilité vous enlèvera de la pression.

Entreprendre un Défi Photo, par Anne jutras | Idée photo | Conseils photo | Créativité | Photographie

Maintenant que vous êtes prêt, passez à l’action !

Ne vous trouvez pas mille excuses pour vous dérober. Réservez-vous une heure par semaine (quitte à ne pas écouter Netflix ou lâchez Facebook un ti-peu 😉 ) et partez faire de la photo. Vous reviendrez énergisé et fier de vous !

J’espère que ces  conseils vous aideront à vous motiver à relever un défi.

Partagez vos idées de thème dans les commentaires, ça pourrait inspirer les copains et les copines.

5 Bonnes Raisons d'Entreprendre un Défi Photo, par Anne Jutras

Comment Photographier le Bonheur ? Découvrez 5 Pistes à Explorer

Comment Photographier le Bonheur ? Découvrez 5 Pistes à Explorer

« Être heureux ne signifie pas que tout est parfait. Cela signifie que vous avez décidé de regarder au-delà des imperfections » ~ Aristote

Comment représenter le bonheur, la joie en photographie ? Tous ces petits plaisirs que l’on ressent à l’approche des fêtes ? Difficile de cerner une émotion en photo. Un visage radieux, des enfants rieurs traduiront cette étincelle de joie, c’est évident. Toutefois, un visage souriant n’est pas le seul sujet susceptible de véhiculer ce message. Un endroit agréable, qui nous remémore de bons souvenirs, fera aussi office d’étincelle de joie.

Comment photographier le bonheur ? Découvrez 5 Pistes à explorer

Parce que le bonheur commence par nous. Car on ne voit pas les choses telles qu’elles sont, mais telles que nous sommes.

Notez que le bonheur n’est pas un état de bien-être vécu uniquement durant la période des fêtes. Il est présent, en tout temps, il suffit de le cultiver à petites doses, avec des gestes posés chaque jour.

Par ailleurs, ce geste n’est pas obligé d’être hyper complexe. Si prendre l’avion en direction de Paris – pour aller déguster un café sur une terrasse – vous rend heureux, tant mieux (avouez que ça serait chouette ?).

Mais passer du temps en famille peut être la chose qui vous rend le plus heureux. Tout simplement.

Ce que je veux vous dire, et je ne vous apprends rien, c’est que le bonheur est à la fois simple et désarmant. Qui ne s’est pas délecté d’un rayon de soleil inondant le plancher de la cuisine alors que vous sirotiez votre premier café du matin ? Idem pour moi !

Le bonheur, c’est de voir dans la simplicité des choses le merveilleux.

« J’aimerais que nous puissions garder l’esprit des fêtes à l’intérieur d’un pot afin de pouvoir l’ouvrir et en profiter un peu chaque mois. » – Harlan Miller

Comment saisir le bonheur en photographie?

Aujourd’hui, je vous propose quelques pistes pour capter le bonheur sur votre carte mémoire. Ce n’est pas une recette magique, tout dépendra de votre regard et de votre perception. Mais sachez que si l’image vous fait plaisir, vous aurez déjà un bon bout de chemin de parcouru.

1- Photographier l’expression des gens

Comment photographier le bonheur ? Découvrez 5 Pistes à explorer

Facile, je sais. Aussi bien commencer par ce qui saute aux yeux, non ? 😉 Des visages rieurs transmettent, sans équivoque, une étincelle de joie.

  • Vous avez de la difficulté à trouver des sujets qui se prêtent au jeu ? Déléguez quelqu’un, incognito, pour les chatouiller, éclats de rire prometteurs ! Ou invitez-les à faire une bataille d’oreiller ou à sauter sur le lit (ne leur dites pas que c’est mon idée).
  • Allez au parc avec vos petits enfants et faites des folies avec eux, vous aurez des sourires fendus jusqu’aux oreilles.
  • Si vous décorez le sapin de Noël, ayez à la portée de la main votre appareil et croquez sur le vif leurs expressions de joie.

Note : si vous photographiez des enfants, ou des animaux, songez à vous mettre à leur hauteur, vous donnerez ainsi l’impression d’être plongé dans leur univers.

2- Vos objets favoris

Comment photographier le bonheur ? Découvrez 5 Pistes à explorer

Les objets peuvent évoquer de doux souvenirs, que ce soit un panier de coquillages ou un signet peint à la main rapporté d’un voyage.

  • Avez-vous une collection d’objets chouchous ? Faites un arrangement près d’une fenêtre et réalisez une séance photo. Assurez-vous de ne pas surcharger votre composition, et misez sur la simplicité.
  • Vous avez un faible pour les décorations de Noël ? Faites un petit arrangement festif autour de votre espace de travail et le prenez-le en photo.
  • Ajoutez une personne à votre mise en scène pour insuffler une touche de vie.

3- Les lieux

Comment photographier le bonheur ? Découvrez 5 Pistes à explorer

Si vous voyagez, plusieurs pays ont sans doute conquis votre cœur. Mais qu’en est-il de votre voisinage ?

  • Nous y sommes tellement habitués que nous oublions qu’il regorge de lieux intéressants : la bibliothèque, la boutique du coin, la boulangerie, la ruelle, la terrasse de votre resto préféré, le dépanneur, le parc.
  • Quel endroit fait vibrer votre cœur ?
  • Allez faire une promenade, prenez le temps d’observer, et photographiez ces lieux qui vous charment.
  • N’ayez pas peur de photographier les choses qui, au premier coup d’œil, vous semblent ordinaires. Apprenez à voir au-delà des apparences. La jolie pancarte de votre boutique préférée peut devenir un excellent sujet.
  • Peut-être est-ce votre salon, avec cette nouvelle déco dont vous être fier. Montrez-nous, on veut voir !

4- Les gestes

Comment photographier le bonheur ? Découvrez 5 Pistes à explorer

Les gestes font parties intégrantes de notre vie. Par moment, ils deviennent notre routine, la préparation du café matinal, promener son chien, se servir une pointe de tarte gourmande, choisir le papier d’emballage, la disposition des boules de Noël dans l’arbre.

De petits gestes pourtant riches en émotion.

  • D’autres fois, ils sont plus significatifs et nous sommes plus enclins à sortir notre appareil photo, la joute de hockey de votre neveu, le mariage de votre fille ou le repas familial lors du réveillon de Noël.
  • Vous aimez la cuisine ? Préparez-nous de délicieux biscuits au pain d’épices et croquez-les (en photo, hein) avec une jolie déco de Noël.
  • La décoration est votre dada. Prenez une photo pendant que vous installez vos ornements de Noël. Les gens adorent les « behind the scene » !
  • Quoi qu’il en soit, portez attention à ces petits riens qui enjolivent votre vie et n’hésitez pas à les prendre en photo.

5- La lumière

Comment photographier le bonheur ? Découvrez 5 pistes à explorer

Avec toutes ces maisons et ces rues illuminées pour la période des fêtes, ce sera le sujet par excellence ! Mais il n’y a pas  que les sapins de Noël qui nous éblouissent.

Un coucher de soleil ou la lumière tamisée du matin nous plait également. Une photo inondée d’une douce lumière nous apaise, on s’y sent attiré, irrésistiblement. Voici quelques trucs pour vous aider à bien la photographier.

  • Pour les maisons illuminées: attendez l’heure bleue, aussitôt que le soleil est couché vous avez à peu près 30 minutes. Vous obtiendrez ainsi des photos avec un ciel d’un bleu magnétique. Idéalement, installez-vous sur un trépied pour garantir votre stabilité. La vitesse requise pour ces conditions de lumière sera plus longue que la normale. Fermez votre ouverture à f/11-16 pour créer des effets étoilés. Faites plusieurs essais à diverses expositions.
  • Les détails : n’oubliez pas de rentrer à l’intérieur et de photographier les décorations de Noël. Faites des gros plans. Ouvrez le plus possible f/2-4 (ou choisissez le mode macro) afin de sublimer l’arrière-plan et le rendre flou.
  • Bokeh: le bokeh est produit par un arrière-plan très doux, presque diffus avec, à l’occasion, des rondelles de lumières provoquées par la luminosité de l’environnement. Il s’agit de prendre les photos avec la plus grande ouverture (f/petit chiffre) de votre objectif, rapprochez-vous de votre sujet et placez en arrière-plan des zones de lumière.
  • Truc amusant: vous pouvez, si vous le désirez, faire une mise au point hors foyer, c’est-à-dire, rendre l’image floue volontairement afin de photographier le sapin de noël tout en bokeh.

Comment photographier le bonheur ? Découvrez 5 pistes à explorer

Voilà, j’espère que ces idées vous inciteront à sortir votre appareil et à croquer allègrement le bonheur qui se répand autour de vous.

❤ Anne

 

Des idées créatives pour égayer une « journée grise » !

Des idées créatives pour égayer une « journée grise » !

Qui n’a pas connu une journée « grise » où tout va mal et rien ne semble tourner rond ? Il n’y a pas que le temps gris (et moche) qui en est responsable, plusieurs facteurs extérieurs peuvent en être la cause. Que diriez-vous de vous changer les idées avec une activité photo ? Histoire de mettre du soleil dans votre journée.

Voici une foule d’idées créatives pour vous faire oublier le mauvais temps.

Flare

Rayons de lumière parasite exploitée à sa plus belle expression = halo, chatoiement, scintillement. N’hésitez pas à photographier devant le soleil pour obtenir un effet des plus étonnants. Vérifiez votre histogramme pour éviter de brûler les hautes lumières. 

Reflet

Saisir la transparence, les multiples couches d’une vitrine, le rétroviseur d’un véhicule, un pavé trempé, les flaques, une carrosserie inondée d’eau sont de multiples terrains d’exploration pour ceux qui veulent se prêter au jeu.

Voici quelques images pour vous inspirer ⇒ idées de reflet 

Reflet audacieux

Mettez-vous dans le décor, allez détendez-vous, vous ne briserez pas la glace !

Vivian Maier ⇒ ses autoportraits

Bokeh

Créer des ronds lumineux à profusion. Optez pour la plus grande ouverture de votre objectif (le plus petit chiffre) et ajoutez un arrière-plan lumineux.

Article relié ⇒ Comment réussir un joli bokeh 

Explozoom !

On s’éclate ! Installez votre appareil photo sur un trépied, choisissez une petite ouverture (f22) afin d’obtenir une vitesse lente (autour de 1/2 sec.) et, pendant l’exposition, zoomez. Cette technique demande un peu de pratique. Mais le résultat est dynamique !

Article relié ⇒ Comment bien réussir un effet explozoom (ou un zooming)

Donner du mouvement à un sujet fixe

Débarrassez-vous de votre trépied. Ici, il ne faut pas avoir peur de transgresser les lois de la stabilité. On choisit une vitesse lente et bouge à droite, à gauche, de haut en bas, en cercle. Toutes les folies sont permises !

Article relié ⇒ Mouvement intentionnel pour créer des images artistiques

Autoportrait

Un peu de vous, mais pas trop, quand même. Vous pouvez vous présenter sans être dans la photo, ou entièrement flou, si si !

Profitez de la pluie

Il pleut ? Tant mieux ! Les gouttes de pluie enjolivent un sujet des plus banal. 

 

Voilà ! J’espère que ces idées mettront un sourire sur votre visage et un baume sur votre cœur! 

Créer des images pour accueillir le calme

Créer des images pour accueillir le calme

Partir en quête d’images dans le seul but de trouver la paix intérieure.
De se déposer et d’accueillir le calme.
Sans autre exigence que de se sentir bien.

Si vous êtes photographe, cette notion d’accueillir le calme vous échappe peut-être. Votre attention est plutôt orientée sur la réussite de *LA* bonne photo, celle qui vous transmettra une satisfaction personnelle. Dans le cas contraire, la déception volera la place de votre sentiment d’accomplissement et le calme ne se pointera pas.

Par ailleurs, si vous n’êtes pas photographe, vous n’avez sans doute jamais envisagé d’utiliser la photographie comme moyen de détente. Cette activité vous semble passablement complexe (là-dessus, vous n’avez pas tort…), et l’idée d’apprendre la photographie pour accueillir le calme vous apparait hautement illogique.

À vrai dire, pour bénéficier de cette approche vous n’avez pas à maitriser la technique. Ni à apprendre quoi que ce soit. Pas du tout ! Au contraire, le lâcher-prise est de mise.

Plus vous serez ouvert à la spontanéité, plus vous ressentirez les bienfaits de la photographie.

Créer des images pour accueillir le calme, par Anne Jutras, artiste photographe

Voici des pistes pour accueillir le calme via la photographie

Partir sans attente (sans but)

Tout d’abord, délaissez les attentes de la photo trophée ou l’apprentissage de la technique. Ici, le mot d’ordre est dé-ten-te. On ne performe pas. On oublie la technique et tout ce que vous avez appris sur la photo. Partez à neuf et cultivez l’esprit du débutant.

Prenez votre appareil pour croquer les petits instants fugitifs qui émaillent votre vie. Empruntez les rues de votre quartier ou allez dans votre parc favori.  C’est parti !

Se détacher de la perfection

Vous avez droit de rater vos photos ! Autorisez-vous l’imperfection. Surpris ? Ce détachement vous permettra de mieux saisir l’instant présent et de plonger dans le processus créatif, et non dans l’ultime résultat.

Sachez que lorsque vous focalisez sur un but précis (je-veux-réussir-cette-photo), vous vous projetez dans le futur et perdez le contact avec votre environnement. Vous risquez de ne pas voir cette lumière qui danse dans les arbres. Trop préoccupé à produire le bon résultat… là-bas.

Profitez du moment présent et ouvrez grand les yeux. Regardez autour de vous et quand vous voyez quelque chose qui vous plait, déclenchez !

Créer des images pour accueillir le calme, par Anne Jutras, artiste photographe

Laisser le hasard guider vos pas

Partir sans but, sans destination précise peut réserver de belles surprises. Je l’ai expérimenté à maintes reprises. Le regard est aux aguets, allumé et, en même temps, émerveillé, puisque les attentes ne voilent pas notre vision. Ici, tous les lieux sont permis, même votre quartier que vous connaissez comme le fond de votre poche.

Laissez-vous éblouir (ou guider) par l’inattendu. Bonheur assuré !

Créer des images pour accueillir le calme, par Anne Jutras, artiste photographe

Cliquer pour se reconnecter

Chaque clic réalisé vous rapproche de votre essence. De cette zone intérieure qui a soif de bienêtre. La photographie, détachée de toute attente, s’apparente à la méditation.  On observe, parfois en contemplation, d’autre fois en action, totalement absorbé par les images à produire. Immergé dans le processus créatif.

Prenez le temps de vous arrêter, que ressentez-vous ? Soyez à l’écoute. Prenez contact avec votre être, et écoutez ce qu’il vous murmure.

Pour ma part, quand je vis des tensions dans ma vie, une sortie photo est l’activité idéale pour  me détendre et accueillir le calme.

Créer des images pour accueillir le calme, par Anne Jutras, artiste photographe

Vivre l’instant présent

La photographie déteint cette qualité extraordinaire de nous ramener dans le moment présent. Une bulle intemporelle se créer durant votre processus créatif et vous plonge, littéralement, dans le présent. Y’a pas de danger que les factures se pointent ou que le voisin vous importune, à moins que vous déambuliez dans son jardin. Hi ! Hi !

Votre attention est tournée là où vous êtes, ici et maintenant.

Créer des images pour accueillir le calme, par Anne Jutras, artiste photographe

Être à l’affut de la beauté

Maintenant, tout ce qu’il vous reste à faire et d’être à l’affut de la beauté. Où de petits riens anodins qui, sous votre œil avisé, se transformeront en œuvre d’art. Si un sujet a vraiment attiré votre attention, attardez-vous. Mais attention, vous risquez de perdre la notion du temps.

SVP partagez avec vos ami(e)s non-photographes afin qu’ils en découvrent les bienfaits ! 

Créer des images pour accueillir le calme, par Anne Jutras, artiste photographe | Bien-être | Photographie | Art thérapie | Photo thérapie | Conseils photo

error: Ce contenu est protégé.