8 Astuces pour Devenir plus Créatif, dès Maintenant !

8 Astuces pour Devenir plus Créatif, dès Maintenant !

En photographie, on nous enseigne souvent à maitriser la technique pour parfaire nos prises de vue. L’achat d’équipement et établir les bons paramètres semblent avoir la priorité. Certes, il est essentiel de connaitre la base, on ne peut y échapper. Ou presque…

Mais une fois appris, comment fait-on pour devenir plus créatif ? Pour développer sa vision artistique afin de créer des images significatives ?

Il suffit d’entrainer votre « muscle visuel » et, bien important, de vous accorder du temps. Car tout vient avec la pratique.

Voici des pistes concrètes pour vous aider à devenir plus créatif dans votre approche photographique.

Devenir plus créatif

1- Explorer le monde autour de vous

Devenez attentif aux détails qui vous entourent. Prenez le temps de ralentir, en mode méditatif. D’être présent. De contempler. De sonder la lumière et d’observer comment elle façonne votre environnement. Sans prendre de photo.

Astuce : Pratiquez-vous à explorer visuellement le milieu dans lequel vous vivez. Vous pouvez vous exercer au boulot, à la maison, à l’épicerie, à la garderie, au parc, et même dans la voiture. Bref, n’importe où.

2- Devenir attentif

Faites une pause mentale et déconnectez-vous du brouhaha quotidien. Sollicités de partout, nous n’arrivons plus à voir, ni à entendre le murmure de notre muse.

Fermez, pour quelques instants, votre téléphone (après la lecture de cet article, d’accord 😉 ), et soyez présent. Résistez à la tentation d’aller naviguer sur Facebook ou ailleurs. Portez votre pleine attention à ce qui vous entoure.

Savourez le silence et votre environnement. 

Astuce : si la beauté d’un objet ou d’un lieu titille votre attention, laissez-vous séduire par elle. Prenez le temps d’apprécier, d’admirer et délectez-vous de ce moment de grâce. Buvez son énergie.

Ces perles de beauté rempliront votre disque mental et serviront de canevas pour vos futures créations.

Devenir plus créatif

3- Se réserver du temps pour créer

Ça parait d’une évidence. Mais avec la vie effrénée que nous menons, prendre du temps pour soi est souvent notre dernière priorité. À l’instar de toute activité, que ce soit la peinture, l’écriture ou la photographie, la répétition (sur une base régulière) développe notre habileté à maitriser notre art. Et pour y arriver, ça demande du… temps.

Astuce : commencez petit, réservez-vous une courte période, tous les jours, ne serait que 15 minutes (ou plus, si vous préférez). Sortez lors de votre pause. Passez moins de temps sur les réseaux sociaux, et mettez le nez dehors !

4- Instaurer une nouvelle habitude

Vous n’y arrivez pas ? Vous manquez de motivation ? Le mot procrastination vous paralyse ? Grrrr ! Connaissez-vous l’adage « l’action précède la motivation » ?

Entre vous et moi, si vous attendez d’être inspiré ou motivé pour développer votre créativité, heu, vous risquez d’attendre belle lurette.

Une nouvelle habitude prend (environ) 21 jours à s’établir. Relevez le défi de sortir, tous les jours, pendant 21 jours avec l’intention de faire de la photo. Ce changement, aussi minime soit-il, portera ses fruits. Vous deviendrez plus créatif.

Astuce : vous hésitez encore, appliquez la règle des 5 secondes, de Mel Robbins. Faites le décompte de 5 à 1 et passez à l’action ! Allez, hop, c’est parti !

⇒How to Beat Selt-Doubt in 5 Seconds [Vidéo anglais]⇐

8 Astuces pour Devenir plus Créatif, dès Maintenant !

5- Marche quotidienne avec son iPhone

Votre décision est prise, vous allez consacrer du temps à votre passion. La photographie. Je vous félicite ! Selon Sean Tucker, faire une marche quotidienne en utilisant son Smartphone, pour récolter des photos (et non pour scroller sur Facebook), est une façon judicieuse d’élargir sa vision.

L’avantage du téléphone intelligent, c’est que vous n’avez pas à vous soucier des paramètres. Pratiquez-vous à réaliser toutes sortes de compositions. Toutefois, vous devez savoir lire la lumière, car cet appareil (photographiquement parlant) a ses limites.

Astuce : téléchargez l’application ProCamera pour obtenir de meilleurs résultats.

En exploitant les limites du Smartphone, vous apprendrez à reconnaitre la bonne lumière.

6- Expérimenter

Faites des essais, à profusion, pour exercer votre œil. Jouez avec les angles de prise de vue, notez les contrastes, les couleurs qui attirent votre regard, et expérimentez. Prenez plusieurs photos, ne vous censurez pas. Votre expérience en sera bonifiée.

Astuce : osez être insouciant, oubliez les règles, la contrainte des paramètres et tout ce qui brime votre pouvoir de création. Have fun ! 

8 Astuces pour Devenir plus Créatif, dès Maintenant !

7- Ajouter de la musique à votre processus

Si le bruit ambiant vous dérange, ou la présence des gens dans les lieux publics vous déconcentre, dissipez le malaise en écoutant de la musique. Laissez-vous envelopper par sa mélodie. Selon la trame choisie, douce ou rythmée, vos photos reflèteront une ambiance à saveur particulière.

8- Bannir la perfection

Le perfectionnisme étouffe la créativité. Il sabote nos élans ou, pire, conditionne les chemins à emprunter pour accomplir nos œuvres.

Faites-vous confiance. Osez créer des photos imparfaites, qui ne plairont qu’à vous seul. C’est ainsi que vous progressez et que vous peaufinerez votre vision.

Astuce : soyez impulsif et rebelle !

L’art émerge de vos expériences.Sean Tacker

 

Conclusion

En somme, interagir avec la vie qui nous entoure, prendre le temps d’observer, de ralentir, d’analyser, de contempler aiguisera notre perception du monde. Notre vision s’en trouvera bonifiée. Faire silence nous permettra d’entendre les chuchotements de notre âme. Et pratiquer régulièrement élargira notre vision et affirmera notre confiance.

Chers lecteurs, avez-vous des rituels ou des astuces à nous partager pour devenir plus créatif ?

8 Astuces pour Devenir plus Créatif Dès Maintenant

5 bonnes raisons d’entreprendre un défi photo !

5 bonnes raisons d’entreprendre un défi photo !

Avez-vous déjà relevé un défi photo ?

Histoire de vous provoquer un brin et vous inciter à poursuivre un projet. Tout en vous amusant. Les défis 365 jours ou 52 semaines, voire 30 jours, entrent dans cette catégorie. En ce presque début d’année (oh, bonne année, en passant ! 😀 ), l’idée vous a peut-être traversé l’esprit.

Il n’est pas trop tard pour débuter, vous savez.

D’ailleurs, si vous cherchez une idée de challenge, je vous propose de visiter le blog de Florent de InitiationPhoto.com :

⇒ Challenge 12 mois de défis photo pour une année 2019 toute en couleurs (ou pas) ! ⇐

Un défi photo permet de nous dépasser, de pratiquer sur une base régulière et d’acquérir l’expérience nécessaire pour progresser.

Personnellement, j’ai expérimenté divers défis photo, j’ai même fait un défi 52 semaines, à deux reprises, en collaboration avec Nathalie Lauzon, passionnée de nature et d’art.

Lorsque vous êtes jumelé avec une autre personne, le défi revêt un sens encore plus important. Votre engagement s’en trouve amplifié, de sorte que vous ne pouvez pas décider d’abandonner en cours de route. Nenon ! Ça ne serait vraiment pas sympa pour votre partenaire.

Donc, c’est une excellente façon de mener à terme un projet. 😉

5 bonnes raisons d’entreprendre un défi photo !

Entreprendre un Défi Photo, par Anne jutras | Idée photo | Conseils photo | Créativité | Photographie

1-Ouvre la porte à l’inspiration

Pour ma part, quand je sens que ma créativité manque un peu de tonus, je me lance un défi photo. Certaines personnes diront qu’elles ne sortent pas si l’inspiration n’est pas au rendez-vous. Je considère qu’elles se font une défaveur.

Attendre que la muse se manifeste pour créer est une erreur.

« Le manque d’inspiration n’est pas une excuse pour mal photographier ou ne pas photographier du tout. C’est, au contraire, une raison pour se lever le matin, attraper un appareil photo et chasser les toiles d’araignées qui encombrent le cerveau, les yeux et l’esprit. Oubliez que la muse est absente. Sortez sans elle. Errez jusqu’à ce que vos yeux s’ouvrent : vous verrez que la muse est déjà là, qu’elle vous attendait. » ~ David Duchemin, L’âme du photographe

Entreprendre un Défi Photo, par Anne jutras | Idée photo | Conseils photo | Créativité | Photographie

2-Vous pousse à l’action

Que vous vouliez sortir ou pas, vous regarde. Personne ne vous oblige à rien. On peut décider de rester confortablement installé dans son salon, ou choisir de passer à l’action. J’en suis là. Pour moi, un défi photo représente une belle occasion de me secouer et de rafraichir mon portfolio.

Par ailleurs, chaque fois que je relève ce genre de défi, une expérience enrichissante comble ma vie et m’incite à progresser en tant qu’artiste.

Entreprendre un Défi Photo, par Anne jutras | Idée photo | Conseils photo | Créativité | Photographie

3-Redonne un nouvel élan

Déterminez une date à laquelle vous souhaitez débuter, ceci vous motivera. Personnellement, je choisis le 1er d’un mois spécifique pour démarrer mon projet.

Ceci m’aide à me préparer mentalement, et à créer avec un nouvel élan. Vous pouvez l’exécuter pendant 30 jours, c’est moins exigeant que 365 jours, ou 52 semaines.

Décidez du nombre de jours qui vous conviennent (7, 10, ou 15), mais une fois fixé, respectez votre engagement.

Entreprendre un Défi Photo, par Anne jutras | Idée photo | Conseils photo | Créativité | Photographie

8 Conseils Photo pour Exploiter l’Automne ↑

4-Favorise une activité créative

Pour le défi 52 semaines au naturel, avec Nathalie Lauzon, nous avions convenu que le thème serait la nature. L’idée était de sortir de la maison et de profiter du plein air.

Une fois par semaine, je prenais grand plaisir à exécuter ce défi, par moment, c’était « ma » sortie photo de la semaine.

S’allouer une activité créative est important. Votre âme d’artiste en a besoin pour s’extérioriser et s’exprimer.

Entreprendre un Défi Photo, par Anne jutras | Idée photo | Conseils photo | Créativité | Photographie

5-Pratique votre persévérance

La constance est la clé pour garantir la réussite de votre projet. Certains jours, on se sent moins enthousiasmé à concrétiser ce beau projet.

Pour alléger votre  engagement, et selon la durée de votre défi photo, accordez-vous une journée ou deux, où vous ferez une pause. Cette flexibilité vous enlèvera de la pression.

Entreprendre un Défi Photo, par Anne jutras | Idée photo | Conseils photo | Créativité | Photographie

Maintenant que vous êtes prêt, passez à l’action !

Ne vous trouvez pas mille excuses pour vous dérober. Réservez-vous une heure par semaine (quitte à ne pas écouter Netflix ou lâchez Facebook un ti-peu 😉 ) et partez faire de la photo. Vous reviendrez énergisé et fier de vous !

J’espère que ces  conseils vous aideront à vous motiver à relever un défi.

Partagez vos idées de thème dans les commentaires, ça pourrait inspirer les copains et les copines.

5 Bonnes Raisons d'Entreprendre un Défi Photo, par Anne Jutras

Comment photographier l’amitié ?

Comment photographier l’amitié ?

« Les bons amis t’aident à retrouver des choses importantes lorsque tu les as perdues, ton sourire, ton espoir et ton courage. » ~ Doe Zantamata

La semaine dernière je vous donnais des conseils pour photographier le bonheur. Cette semaine, je récidive avec le thème de l’amitié. Les occasions seront nombreuses durant la période des fêtes pour voir et revoir nos proches. Profitez de ces moments de retrouvailles pour croquer vos jolis minois et votre joie. 😉

En toute amitié

Comment photographier l’amitié ? par Anne Jutras | conseils photo | astuces | photographie

L’amitié est une valeur précieuse. Que serait la vie sans amis? Un endroit bien monotone. À mes yeux, l’amitié est comme un jardin, il faut l’entretenir si on veut le voir s’épanouir.

Un ami est là pour nous tenir la main lors d’une épreuve, porter une oreille attentive sur nos confidences, échanger des fous rires ou tout simplement pour nous tenir compagnie. Un ami n’essaie pas de nous changer (Dieu merci), il nous accepte tels que nous sommes, avec nos qualités ET nos défauts.

Dans la vie mouvementée de tous les jours, pleine à craquer de choses à faire, il reste parfois peu de place pour la camaraderie. La famille, le boulot, les obligations passent avant tout. Vous vous promettez de vous voir « un jour ». Et ce jour ne vient jamais.

Je compatis, je suis dans le même bateau. Il faut remédier à cette situation, et intervenir aujourd’hui même.

Qu’en dites-vous?

Donner signe de vie

Il existe maintes façons de rester en contact; Skype, Facebook, un texto, un courriel, mais rien ne remplacera la rencontre en chair et en os.

Croyez-moi, je sais d’expérience, que la meilleure tactique pour voir une amie est de fixer un rendez-vous sur son calendrier, avec une alarme. Sans quoi, avec les fêtes qui approchent à pas de géant, il y a de fortes chances que je passe à côté. Et ce serait bien dommage.

Avez-vous un ami (ou une cousine) avec qui vous aimeriez partager un moment précieux?

Donnez-lui un coup de fil dès aujourd’hui et invitez-le à prendre un café (ou un thé, ou une tisane, ou un chocolat chaud (miam!)). Apportez votre appareil photo et immortalisez votre rencontre.

Faites en sorte que décembre soit un mois mémorable… en photos!

Voici quelques idées pour photographier votre rencontre : 

Côté technique

Assurez-vous d’avoir suffisamment de lumière, haussez les ISO au besoin. Installez-vous près d’une fenêtre afin d’obtenir la meilleure lumière possible. Pour les téléphones intelligents, maintenez le doigt plus de 2 secondes sur l’écran, et déplacez le curseur vers le haut jusqu’à la scène soit bien éclairée.

1-Photographier le décor

Comment photographier l’amitié ? par Anne Jutras | conseils photo | astuces | photographie

Certains lieux publics ont un décor à faire rêver et peuvent devenir, à eux seuls, de belles occasions photographiques.

  • Un mur de briques aux tons chauds, un assortiment de bibelots éclectiques, une collection de miroirs irrésistibles, ou ces meubles antiques qui font chanter votre cœur.
  • Si vous êtes mal à l’aise à prendre les photos, demandez la permission, une fois l’autorisation obtenue, vous vous sentirez plus confortable.

Ces photos servent à raconter une histoire, représentant le début d’un moment unique. Trop souvent, on néglige de photographier les lieux visités, sous prétexte que nous n’avons pas le temps, ou qu’ils manquent d’intérêt.

2-Saisir les détails

Comment photographier l’amitié ? par Anne Jutras | conseils photo | astuces | photographie

Si vous partagez un repas (qu’il soit frugal ou copieux) pourquoi ne pas le photographier? Oui, oui! Oh, pour certains, c’est du déjà vu (à la tonne sur Instagram), mais voilà une excellente façon de peaufiner votre regard.

  • Changez votre perception, au lieu de regarder un banal assortiment d’assiettes, voyez une délicieuse juxtaposition de courbes et de textures.
  • Variez votre prise de vue en vous plaçant au-dessus de la table, montez sur une chaise s’il le faut. Un angle en plongée donne une perspective vraiment intéressante, les éléments se présenteront sous forme de ronds et de lignes.
  • Rapprochez-vous et faites de gros plans.

Vous ne regarderez plus votre futur repas de la même manière! 😉

3-Isoler une partie du sujet

Comment photographier l’amitié ? par Anne Jutras | conseils photo | astuces | photographie

Vous pouvez décider d’inclure votre ami au complet, ou bien de mettre l’emphase sur une partie de son corps, comme ses mains tenant une tasse de café fumant.

Astuce : installez-vous près d’une fenêtre pour avoir la  meilleure lumière possible.

  • Isoler un fragment du sujet, sans le montrer au complet, voire couper la tête (je vous donne la permission) permet de créer des images plus graphiques.
  • Ici, on brise les règles.

4-S’inclure dans le décor

Comment photographier l’amitié ? par Anne Jutras | conseils photo | astuces | photographie

En tant que photographes, nous avons (trop) tendance à ne pas nous inclure dans la cadre. Levez la main, ceux qui ont pris les photos du dernier party de Noël, sans avoir une sacrée photo de vous? (Main levée!)

  • Tournez la caméra vers vous et votre ami, et faites un autoportrait en duo.
  • Le retardateur sera pratique, il vous empêchera de vous contorsionner et d’avoir l’air pincé.
  • Riez aux éclats, exagérément (ça vous détendra), vous serez étonnés des résultats.
  • Prenez plusieurs photos, pour vous réchauffer, la dernière sera sans doute la plus réussie.

5-Faire des grimaces

Comment photographier l’amitié ? par Anne Jutras | conseils photo | astuces | photographie

Une fois la pose classique réalisée, lâchez votre fou et exécutez une série d’images en improvisant des grimaces. Fou rire garanti! Les photos ratées seront sans doute les meilleures.

Voili, voilà!

J’en profite pour souhaite un très beau temps des fêtes en compagnie de vos proches.

On se revoit l’année prochaine.

❤ Anne

Comment Photographier le Bonheur ? Découvrez 5 Pistes à Explorer

Comment Photographier le Bonheur ? Découvrez 5 Pistes à Explorer

« Être heureux ne signifie pas que tout est parfait. Cela signifie que vous avez décidé de regarder au-delà des imperfections » ~ Aristote

Comment représenter le bonheur, la joie en photographie ? Tous ces petits plaisirs que l’on ressent à l’approche des fêtes ? Difficile de cerner une émotion en photo. Un visage radieux, des enfants rieurs traduiront cette étincelle de joie, c’est évident. Toutefois, un visage souriant n’est pas le seul sujet susceptible de véhiculer ce message. Un endroit agréable, qui nous remémore de bons souvenirs, fera aussi office d’étincelle de joie.

Comment photographier le bonheur ? Découvrez 5 Pistes à explorer

Parce que le bonheur commence par nous. Car on ne voit pas les choses telles qu’elles sont, mais telles que nous sommes.

Notez que le bonheur n’est pas un état de bien-être vécu uniquement durant la période des fêtes. Il est présent, en tout temps, il suffit de le cultiver à petites doses, avec des gestes posés chaque jour.

Par ailleurs, ce geste n’est pas obligé d’être hyper complexe. Si prendre l’avion en direction de Paris – pour aller déguster un café sur une terrasse – vous rend heureux, tant mieux (avouez que ça serait chouette ?).

Mais passer du temps en famille peut être la chose qui vous rend le plus heureux. Tout simplement.

Ce que je veux vous dire, et je ne vous apprends rien, c’est que le bonheur est à la fois simple et désarmant. Qui ne s’est pas délecté d’un rayon de soleil inondant le plancher de la cuisine alors que vous sirotiez votre premier café du matin ? Idem pour moi !

Le bonheur, c’est de voir dans la simplicité des choses le merveilleux.

« J’aimerais que nous puissions garder l’esprit des fêtes à l’intérieur d’un pot afin de pouvoir l’ouvrir et en profiter un peu chaque mois. » – Harlan Miller

Comment saisir le bonheur en photographie?

Aujourd’hui, je vous propose quelques pistes pour capter le bonheur sur votre carte mémoire. Ce n’est pas une recette magique, tout dépendra de votre regard et de votre perception. Mais sachez que si l’image vous fait plaisir, vous aurez déjà un bon bout de chemin de parcouru.

1- Photographier l’expression des gens

Comment photographier le bonheur ? Découvrez 5 Pistes à explorer

Facile, je sais. Aussi bien commencer par ce qui saute aux yeux, non ? 😉 Des visages rieurs transmettent, sans équivoque, une étincelle de joie.

  • Vous avez de la difficulté à trouver des sujets qui se prêtent au jeu ? Déléguez quelqu’un, incognito, pour les chatouiller, éclats de rire prometteurs ! Ou invitez-les à faire une bataille d’oreiller ou à sauter sur le lit (ne leur dites pas que c’est mon idée).
  • Allez au parc avec vos petits enfants et faites des folies avec eux, vous aurez des sourires fendus jusqu’aux oreilles.
  • Si vous décorez le sapin de Noël, ayez à la portée de la main votre appareil et croquez sur le vif leurs expressions de joie.

Note : si vous photographiez des enfants, ou des animaux, songez à vous mettre à leur hauteur, vous donnerez ainsi l’impression d’être plongé dans leur univers.

2- Vos objets favoris

Comment photographier le bonheur ? Découvrez 5 Pistes à explorer

Les objets peuvent évoquer de doux souvenirs, que ce soit un panier de coquillages ou un signet peint à la main rapporté d’un voyage.

  • Avez-vous une collection d’objets chouchous ? Faites un arrangement près d’une fenêtre et réalisez une séance photo. Assurez-vous de ne pas surcharger votre composition, et misez sur la simplicité.
  • Vous avez un faible pour les décorations de Noël ? Faites un petit arrangement festif autour de votre espace de travail et le prenez-le en photo.
  • Ajoutez une personne à votre mise en scène pour insuffler une touche de vie.

3- Les lieux

Comment photographier le bonheur ? Découvrez 5 Pistes à explorer

Si vous voyagez, plusieurs pays ont sans doute conquis votre cœur. Mais qu’en est-il de votre voisinage ?

  • Nous y sommes tellement habitués que nous oublions qu’il regorge de lieux intéressants : la bibliothèque, la boutique du coin, la boulangerie, la ruelle, la terrasse de votre resto préféré, le dépanneur, le parc.
  • Quel endroit fait vibrer votre cœur ?
  • Allez faire une promenade, prenez le temps d’observer, et photographiez ces lieux qui vous charment.
  • N’ayez pas peur de photographier les choses qui, au premier coup d’œil, vous semblent ordinaires. Apprenez à voir au-delà des apparences. La jolie pancarte de votre boutique préférée peut devenir un excellent sujet.
  • Peut-être est-ce votre salon, avec cette nouvelle déco dont vous être fier. Montrez-nous, on veut voir !

4- Les gestes

Comment photographier le bonheur ? Découvrez 5 Pistes à explorer

Les gestes font parties intégrantes de notre vie. Par moment, ils deviennent notre routine, la préparation du café matinal, promener son chien, se servir une pointe de tarte gourmande, choisir le papier d’emballage, la disposition des boules de Noël dans l’arbre.

De petits gestes pourtant riches en émotion.

  • D’autres fois, ils sont plus significatifs et nous sommes plus enclins à sortir notre appareil photo, la joute de hockey de votre neveu, le mariage de votre fille ou le repas familial lors du réveillon de Noël.
  • Vous aimez la cuisine ? Préparez-nous de délicieux biscuits au pain d’épices et croquez-les (en photo, hein) avec une jolie déco de Noël.
  • La décoration est votre dada. Prenez une photo pendant que vous installez vos ornements de Noël. Les gens adorent les « behind the scene » !
  • Quoi qu’il en soit, portez attention à ces petits riens qui enjolivent votre vie et n’hésitez pas à les prendre en photo.

5- La lumière

Comment photographier le bonheur ? Découvrez 5 pistes à explorer

Avec toutes ces maisons et ces rues illuminées pour la période des fêtes, ce sera le sujet par excellence ! Mais il n’y a pas  que les sapins de Noël qui nous éblouissent.

Un coucher de soleil ou la lumière tamisée du matin nous plait également. Une photo inondée d’une douce lumière nous apaise, on s’y sent attiré, irrésistiblement. Voici quelques trucs pour vous aider à bien la photographier.

  • Pour les maisons illuminées: attendez l’heure bleue, aussitôt que le soleil est couché vous avez à peu près 30 minutes. Vous obtiendrez ainsi des photos avec un ciel d’un bleu magnétique. Idéalement, installez-vous sur un trépied pour garantir votre stabilité. La vitesse requise pour ces conditions de lumière sera plus longue que la normale. Fermez votre ouverture à f/11-16 pour créer des effets étoilés. Faites plusieurs essais à diverses expositions.
  • Les détails : n’oubliez pas de rentrer à l’intérieur et de photographier les décorations de Noël. Faites des gros plans. Ouvrez le plus possible f/2-4 (ou choisissez le mode macro) afin de sublimer l’arrière-plan et le rendre flou.
  • Bokeh: le bokeh est produit par un arrière-plan très doux, presque diffus avec, à l’occasion, des rondelles de lumières provoquées par la luminosité de l’environnement. Il s’agit de prendre les photos avec la plus grande ouverture (f/petit chiffre) de votre objectif, rapprochez-vous de votre sujet et placez en arrière-plan des zones de lumière.
  • Truc amusant: vous pouvez, si vous le désirez, faire une mise au point hors foyer, c’est-à-dire, rendre l’image floue volontairement afin de photographier le sapin de noël tout en bokeh.

Comment photographier le bonheur ? Découvrez 5 pistes à explorer

Voilà, j’espère que ces idées vous inciteront à sortir votre appareil et à croquer allègrement le bonheur qui se répand autour de vous.

❤ Anne

 

Développer sa Vision Artistique

Développer sa Vision Artistique

 « Cela fait partie du travail du photographe de voir plus intensément que la plupart des gens. Il doit avoir et garder en lui quelque chose de la réceptivité de l’enfant qui regarde le monde pour la première fois ou du voyageur qui pénètre dans un pays étrange. »  ~  Bill Brandt

Cet article est un extrait du ebook, À deux pas de chez soi. Vous y trouverez des pistes fortes intéressantes pour vous aider à mieux voir et à prévisualiser les images à créer.

Retrouver son regard d’enfant

Avez-vous déjà remarqué comment un enfant s’émerveille devant un objet anodin ? Un banal élastique devient un monde insoupçonné d’exploration et de joie. Son regard s’illumine, ses éclats de rire nous font sourire et notre cœur s’attendrit devant tant de spontanéité. Vous rappelez-vous ces instants fugaces de votre enfance ? Ces moments où votre univers était promesse de découverte, de plaisir et de magie ?

Bien sûr, en grandissant nous perdons cette fibre sensible. Le voile de notre imaginaire se lève et notre jugement change totalement. Nous devenons un adulte et nous nous intégrons à la société. Nous apprenons à nommer les choses, à normaliser, à performer, à catégoriser et à appréhender notre environnement d’un point de vue beaucoup plus logique. Notre perception se transforme pour s’adapter au monde « adulte » et, du coup, la magie s’évapore.

Or, si vous lisez cet article, c’est que vous souhaitez retrouver cette connexion, cette magie naturelle (et puissante) pour développer votre vision artistique.


Développer sa Vision Artistique, par Anne Jutras


Approche ludique

Mon approche créative est ludique et favorise, par la même occasion, l’introspection. À vrai dire, nous plongeons à l’intérieur de soi pour mieux exprimer notre vision artistique.

Oubliez la technique pour un court instant et faites confiances à votre talent créateur. Tout est en vous ! Avec des pistes simples, vous apprendrez à ralentir, à observer sans juger, à peaufiner votre regard et, comble du bonheur, à développer votre vision artistique !

Que vous soyez photographe ou pas, vous en retirerez des bienfaits inestimables.

Maitriser son appareil photo et connaitre les différents paramètres est important. Car plus vous serez à l’aise avec votre équipement, plus serez en mesure de réaliser des images avec habilité. Sans réfléchir et avec une intuition créatrice. Par conséquent, explorer les divers éléments d’expression visuel (les lignes, les formes, les perspectives, etc.), contribuera à peaufiner votre vision artistique.  

Développer sa Vision Artistique, par Anne Jutras

Les obstacles à voir

Pour reproduire de belles images, il faut savoir regarder au-delà de ce que nous avons appris à « voir ». Nous évoluons dans un milieu où tout est catalogué et identifié; une rue nous apparait comme une rue et lorsque vous regardez un arbre, vous vous attendez à voir… un arbre.

Et si, pour un instant, je vous disais que pour voir comme un photographe vous deviez laisser tomber les notions de perceptions acquises jusqu’à maintenant, seriez-vous dérouté ?

Oubliez les étiquettes et commencez à percevoir votre monde comme si c’était la toute première fois.

Développer sa Vision Artistique

Cet arbre, au loin, que représente-t-il à vos yeux ?

Au lieu de le considérer sous sa forme réelle, essayez de le distinguer sous une forme abstraite, un jeu intéressant de lignes, de courbes et de contraste.

Développer sa Vision Artistique

Ce chat éveille-t-il en vous un vif souvenir d’enfance ?

Quelle émotivité génère-t-il ?

Prenez le temps de regarder et d’observer ce qui se passe en vous. Voir la scène au-delà de sa plus simple expression est l’une des clés pour insuffler une émotion à une image.

Tout est une question de perception. Et de votre ressentie à cet instant présent.

Toutefois, en se connectant avec nos émotions d’autres barrières nuiront à notre processus créatif. Vous ne pourrez pas vous concentrer correctement si, par exemple, vous êtes inquiet sur quelque chose, ou si vous avez peur de faire rire de vous parce que vous êtes à quatre pattes en train de photographier ce chat sous la table. Cette barrière mentale brouille notre concentration et nous éloigne de notre sujet. 

Développer sa Vision Artistique, par Anne Jutras

Comment garder le « focus » ?

Observez les athlètes, ils détiennent une grande capacité de concentration et leur centre d’intérêt est totalement concentré sur le résultat à atteindre.  N’ayez crainte, vous n’avez pas à devenir un athlète pour obtenir cet état d’esprit.

Par contre, plusieurs photographes entrent dans une « bulle de créativité » lorsqu’ils sont en symbiose avec leur sujet. Ainsi, accorder toute votre attention sur le sujet à photographier est nécessaire pour réaliser de bonnes photos.

Mais comment atteindre cet état ?

Premièrement, laissez les soucis derrière vous et tournez votre attention vers l’extérieur. J’ai vu des gens avoir de la difficulté à se concentrer parce qu’il se sentait observer.

En plein centre-ville, l’exercice est plus ardu, je l’avoue. Mais sachez que si nous n’arrivez pas à éloigner votre attention de votre personne, à vous couper de ce que les autres pensent de vous, vous n’êtes pas complètement ouvert à votre sujet. Vous serez aveugle aux possibilités artistiques, et votre vision vous échappera.

À l’instar des athlètes, les photographes peuvent améliorer leur concentration et développer leur vision. Comment ? Avec de la pratique et de la discipline, cette dernière vous aidera à maintenir une constance.

Pratiquez c’est bien, mais l’exécuter sur une base régulière, c’est mieux.

Par exemple, si vous faites de la photo une fois par mois, vous serez moins habile à maitriser votre art, que si vous vous y adonnez trois fois par semaine. Donc, cultivez votre regard, à intervalles constants, et les détails se révèleront à vous.

Développer sa Vision Artistique, par Anne Jutras

Vous pouvez commencer dès maintenant

Samantha Chrysanthou, photographe professionnelle, propose l’exercice suivant :

Prenez dix minutes et levez les yeux de l’écran. Orientez votre regard vers les objets décorant la pièce. Amusez-vous à observer leur forme, mémorisez leur emplacement, appréciez leur couleur.

Associez-les avec des mots qui vous viennent spontanément à l’esprit. Choisissez toutefois des termes descriptifs – rond, carré, exotique, douceur – et non catégoriques – vase, fenêtre, fougère, rideau.

Par exemple, si vous regardez un vase à fleurs, pensez en terme de couleur (bleu), et non en terme de sa fonction (un vase). Lorsque vous songez à « vase » vous l’associez automatiquement à sa propriété; un récipient destiné à contenir des fleurs. L’exploration du sujet est vite complétée.

À l’inverse, si vous optez pour un terme plus descriptif, comme rondeur,  ou une impression, comme douceur, votre intention photographique prendra une autre approche, et sera grandement influencée par ce concept.

Développer sa Vision Artistique, par Anne Jutras

Cerveau gauche, cerveau droit

Ce simple exercice vous oblige à travailler les deux côtés de votre cerveau, le droit et le gauche, en parallèle. L’hémisphère gauche étant plus cartésien (il aime analyser), décompose la perception d’un sujet point par point et en l’identifiant par son nom, une chaise, une maison, une pomme, etc. Alors que l’hémisphère droit est plus intuitif, il enregistre les données d’un sujet ou d’une scène dans son ensemble et par cette fibre artistique qui est en nous.

Ne vous en faites pas, les deux hémisphères du cerveau travaillent de concert pour nous donner toutes les informations dont nous avons besoin. Mais en prendre conscience nous aide à comprendre davantage comment le regard perçoit notre environnement.

Développer sa vision artistique, par Anne Jutras

 Pratiquez aussi souvent que possible

Je vous invite donc à pratiquer l’exercice de Samantha aussi souvent que possible. Vous abandonner à la contemplation raffinera votre œil photographique.

Vous pouvez effectuer ce petit jeu à tout moment de la journée, à votre pause, debout lorsque vous attendez à la banque, ou en file dans une épicerie. Ou encore, installez-vous dans un café sympa et observez les éléments qui vous entourent. Vous n’avez pas à avoir votre appareil photo avec vous, l’activité consiste à « voir » autrement. Donc, contentez-vous de regarder.

De regarder sans rien analyser.

Oubliez l’espace de quelques instants le nom des objets, leur fonction, leur propriété, et portez votre attention sur la danse élégante que façonnent les lignes, les courbes et les textures entre elles. Si vous observez une fenêtre par exemple, voyez-y une ouverture vers un autre monde. Notez les impressions, percevez-vous une aura de mystère, un vent de fraicheur, ou présentez-vous une menace sur le point de se manifester. Laissez les sensations venir à vous.

Ce jeu simple de la contemplation ouvrira les portes de l’imaginaire, et créera une nouvelle approche photographique.

Plus vous le pratiquerez, plus votre vision s’aiguisera.  

Paysage : S’évader à deux pas de chez soi…

Paysage : S’évader à deux pas de chez soi…

L’année tire à sa fin, déjà ! C’est le moment de faire un retour en arrière et visionner nos dernières photos. Histoire de voir où nous en sommes dans notre évolution photographique.

Pour ma part, en visionnant mes photos, je constate que les photos de paysages sont pratiquement absentes. Rien d’alarmant, j’ai exploré d’autres avenues. Mais là, une pulsion intérieure m’incite à m’y remettre.

Faire un choix

Comme je n’ai pas envie de rouler plusieurs heures pour dénicher de nouveaux paysages, je décide de m’évader à deux pas de chez moi. C’est plus économique et plus pratique. Le froid de novembre a décidé de m’accompagner, en l’espace de quelques jours le paysage s’est totalement transformé. Brrr !

À priori, cette solution semble séduisante, mais à bien y songer, est-ce vraiment créatif ? N’allais-je pas m’ennuyer à revisiter le même lieu, voir le même paysage, jour après jour ? La question m’a traversé l’esprit le jour où j’ai visité les abords d’un lac que j’ai photographiés maintes fois.

Regardez un lieu banal avec vos « yeux de photographe » et vous découvrirez un univers riche en découvertes.

Contempler le paysage avec le regard du débutant

Nous vivons dans un monde où l’on se fait bombarder de stimuli et, aussitôt que notre environnement ne nous offre rien de nouveau, nous avons tendance à devenir hermétiques, fermés à notre univers. Comme si la banalité était aux premières loges !

Chasser cette (fausse) impression incite notre vision à s’ouvrir. Le truc est d’observer avec les yeux du débutant.

J’ai donc fait taire cette pensée qui sabotait mon enthousiasme et j’ai orienté mon regard vers l’extérieur, comme si c’était la première fois. Mon appareil photo est devenu mon troisième œil et, du coup, je me suis transformée en exploratrice.

Paysage : S’évader à deux pas de chez soi, par Anne Jutras | astuces photo

1) Ma première approche du terrain, je souhaite capter les reflets du couchant sur le lac, sans succès. Néanmoins, remarquez comme l’absence de nuages crée une image sereine. 

Est-ce possible de s’évader à deux pas de chez soi ?

C’est la beauté de la photographie, on peut s’évader dans deux pieds carrés, directement dans son jardin, si on le souhaite. Pour peu que l’on y accorde notre attention. Le défi est de reprendre un lieu connu, maintes fois photographié, mais de jouer de créativité pour l’explorer sous un nouveau jour.

Paysage : S’évader à deux pas de chez soi, par Anne Jutras | astuces photo

2) Trois jours plus tard, je retourne au même lac, toujours avec l’espoir de saisir des couleurs chatoyantes dans l’eau. Rien, encore une fois. Le gel aux abords du lac forment un premier plan fort intéressant, je m’y attarde. 

Avantages

  • Vous finissez par connaitre l’endroit (forcément) et vous repérez plus facilement les points de vue à avantager dans vos photos.
  • Lorsque vous arrivez au petit matin, encore enveloppé par la pénombre, vous savez où aller. Vous ne risquez pas de vous égarer…
  • La lumière change tous les jours, aucun lever de soleil n’est identique. Mère Nature est vraiment surprenante.
  • Un lever de soleil n’est pas à votre gout une journée, reprenez-vous le lendemain, et le surlendemain et ainsi de suite… Jusqu’à ce que ce soit à point ! (En voyage, vous ne pouvez pas faire ça indéfiniment.)
  • La patience vaut son pesant d’or. Attendre (parfois une heure) pour que le soleil soit placé au bon endroit vous récompense au centuple.
  • Un lieu n’est jamais exploré à fond, si vous considérez toutes les saisons et le changement de lumière qui le modifie au fil de l’année.

Paysage : S’évader à deux pas de chez soi, par Anne Jutras | astuces photo

3) Sept jours plus tard, le froid (-11C) a complètement transformé le paysage. La surface du lac est gelé, finit les reflets, zut de zut ! J’arrive tôt pour saisir l’heure dorée, mais le ciel reste immaculé. Coudonc ! J’attends une heure pour voir le soleil éclabousser ses rayons derrière la montage. Victoire ! 

Passer au suivant

Si vous désirez explorer votre environnement, j’ai écrit un ebook susceptible de vous aider : À deux pas de chez soi.  Peu importe l’appareil photo que vous avez entre les mains. Je vous partage mes astuces pour dénicher de nouveaux paysages à photographier ainsi que des méthodes pour aiguiser votre regard. Il n’est pas bourré de techniques complexes à maitriser (le net est déjà bien nanti sur le sujet), mais plutôt de conseils judicieux pour vous aider à donner vie à vos images. Vous pouvez le commander ici.

Paysage : S’évader à deux pas de chez soi, par Anne Jutras | astuces photo

error: Ce contenu est protégé.