Comment créer un joli diptyque photo ?

Comment créer un joli diptyque photo ?

Voilà une façon originale de présenter vos photos. Lors de la prise de vue, c’est une bonne occasion pour être plus attentif, de prêter attention aux éléments de la scène, de s’attarder aux similitudes, aux contrastes, à la complexité des détails, car les images récoltées (en duo) serviront à créer un joli diptyque photo.

Mais, un diptyque photo, qu’est-ce que c’est ?

En photographie : un diptyque est une composition de deux photos disposées côte à côté. Elles peuvent être de format égal, vertical ou horizontal, ou de format différent fait à partir d’un montage réalisé dans un logiciel de traitement d’image.

Lorsque vous produisez une seule image à partir de deux photos, le montage se fait par l’entremise d’un logiciel tel que Photoshop, ou en ligne :

Ippiccy.com ou piZap.com

L’astuce est de créer les images sur place afin de pouvoir faire la sélection une fois de retour à la maison (c’est plus facile).

Idées photos : contraste, texture, minimaliste, bois, métal, opposition, flaque d’eau, ombre versus lumière, la continuité, de près & de loin, nette & flou.

Voici des pistes pour de jolis diptyques photo :

Perspective : Variez vos prises de vue; faites le tour du sujet et utilisez des points de vue différents.

 

Misez sur les contrastes : doux/rugueux, lisse/piquant, bois/métal, fourrure/plume, ombre/lumière

Faire ressortir des similitudes : lignes, formes, textures, mouvement, bokeh, etc.

Texture : le grain du bois, la verdure environnante, le sol, le métal, le feuillage des arbres, le revêtement du bâtiment.

De près & de loin : Prenez une vue d’ensemble et approchez-vous pour saisir un détail de la scène.

Nette & Flou : Appliquer les notions de profondeur de champ pour créer, à partir de la même composition, un plan d’ensemble (f/16) pour une bonne profondeur de champ, et un autre dont l’avant-plan est flou (f2-4).

Vous pourriez également pousser un peu plus loin et créer un triptyque, assemblage de 3 photos.

Pour dénicher d’autres idées, visiter le blog de Magalie C => article similaire.

Bonne semaine à tous et toutes ! 

Bonjour, c’est moi, Anne ! Je suis une artiste photographe, auteure et blogueuse. Avec ce site web, je veux partager ma passion, mais aussi vous donner des astuces simples vous permettant d’apprivoiser la technique sans compromettre votre créativité. Je suis très heureuse de vous accueillir dans mon univers ! ♥

Comment développer son style photographique ?

Comment développer son style photographique ?

J’ai posé la question aux abonnés de ma lettre d’amitié et les réponses, nombreuses, m’ont interpellée. Pour ma part, la réflexion m’a projetée en arrière. Sur mon passé, sur ma vie, sur les étapes que j’ai franchies pour m’améliorer, les joies, les deuils, les expériences réussies, les échecs.

Parce qu’en fait, un style se développe au fil de votre existence, ce n’est pas après un week-end que vous repartez avec un style bien à vous, c’est beaucoup plus long. C’est l’histoire d’une vie !

Comment développer son style photographique ?

Qu’est-ce qu’un style ?

C’est votre façon personnelle de vous présenter à la communauté. Vous avez un style dans votre façon de vous habiller, de parler, d’écrire, dans les couleurs que vous portez. Il y a aussi votre manière d’être, d’agir, de rire, votre langage, votre sens de l’humour, vos gestes d’attention, votre indifférence, tous ces détails représentent votre personnalité. En chair et en os !

Et le style photographique dans tout ça ?

Quelle que soit notre personnalité, nous avons tous un style. Unique. Et il se reflètera sur notre art. Certains photographes ne s’en souci guère, alors que d’autres y accordent beaucoup d’importance. En tant qu’artiste, affirmé ou en devenir, il est légitime d’aspirer à l’authenticité et suivre la voie qui exprimera notre style. C’est vouloir se démarquer des autres, mais pas trop, parce que l’on souhaite l’approbation de nos pairs.

« Si vous êtes en mesure d’être vous-même, vous ne serez pas en compétition. Tout ce que vous avez à faire est de vous rapprocher de plus en plus de cette essence. »
~ Barbara Cook

À vrai dire, on se cherche… Dans un monde axé sur la perfection, il est parfois difficile de se retrouver et de revenir en soi. Reconnecter avec son essence profonde, celle de notre être qui ne demande qu’à s’extérioriser.

Comment développer son style photographique ?

Comment trouver son style ?

Lorsque vous aurez découvert ce qui vous touche et vous fait vibrer, le style viendra à vous naturellement. Votre vision se révèlera et vous pourrez la développer.

Voici quelques pistes pour vous aider à trouver votre style :

  • Commencez par regarder en vous, qu’est-ce que vous aimez ?
  • Aimez-vous les images colorées, vibrantes de couleurs et intenses ?
  • Ou préférez-vous la douceur, la délicatesse des détails qui évoque subtilité et féminité ?
  • Préférez-vous l’action ? Des images où tout est en rythme et cadence ?
  • Peut-être avez-vous un faible pour la tranquillité de la nature, et le réconfort qu’elle procure.
  • Vous aimez la rêverie ? Ajoutez-lui une touche de fantaisie, un soupçon de mystère, la post-production est là pour vous aider à peaufiner votre vision. Ne vous en privez pas parce qu’on vous a dit que c’était de la triche. C’est vous le maitre à bord !
  • Préférez-vous la vie de tous les jours ? Le « lifestyle » serait la direction à prendre (sans faire de jeu de mots).

Comment développer son style photographique ?

Pratiquez sur une base régulière

Maintenant, que vous avez ciblé ce que vous aimez, choisissez votre sujet de prédilection et réalisez plusieurs séances photo. Pratiquez, pratiquez, pratiquez. Plus vous photographiez, plus vous apprendrez à maitriser votre art. Plus vous serez en mesure de saisir votre style. La pratique nous fait progresser.

Si vous vous contentez de prendre des photos sur les jolies choses que vous croisez au passage, sans tenter d’en approfondir le contenu en vous demandant comment améliorer la scène, raconter une histoire ou transmettre le message que souhaitez transmettre, vous avez de bonnes chances de n’obtenir que des instantanés sans grand intérêt. Ils deviendront un souvenir fugace d’une « jolie » chose que vous avez capturé sur le vif. Rien de mal à cela, si c’est votre intention.

Comment développer son style photographique ?

Questionnez-vous

  • Or, posez-vous la question, quel est votre intention ?
  • Qu’est-ce qu’il y a sur cette photo qui me fait vibrer ?
  • Quel est le message que j’aimerais partager ?
  • La douceur, la paix, la révolte, la joie, l’immensité d’un paysage, la beauté d’un voyage, un moment cocasse, à vous de mettre en scène votre vision.

« Tout est une question de vision. Votre quête photographique n’a pour seul but que de découvrir votre vision, de la faire évoluer, changer, de parvenir à vous exprimer au travers de l’appareil et de l’épreuve. » ~ David DuChemin

Expérimentez

Si vous hésitez encore à savoir ce que vous aimez, expérimentez. Variez votre style, vos prises de vue, les genres. Expérimentez la photo de rue pendant un certain temps pour voir si cela vous plait. Ou peut-être que la photo conceptuelle vous parle, mais vous n’avez jamais osez essayer. Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Peut-être aimez vous aborder plusieurs styles à la fois, et vous vous sentez éparpillé, il n’y a rien de mal à diversifier ses images.

L’important est de vous faire plaisir.

C’est ça l’essentiel. Le bonheur que l’on porte en soi. Le reste vient tout seul.

 

Bonjour, c’est moi, Anne ! Je suis une artiste photographe, auteure et blogueuse. Avec ce site web, je veux partager ma passion, mais aussi vous donner des astuces simples vous permettant d’apprivoiser la technique sans compromettre votre créativité. Je suis très heureuse de vous accueillir dans mon univers ! ♥

Comment Créer de Meilleures Photos sans Changer d’Équipement

Comment Créer de Meilleures Photos sans Changer d’Équipement

À voir tous les articles publiés sur les nouveautés de l’industrie photographique, pas étonnant que l’on souhaite changer notre équipement. Qui n’a pas songé, un jour ou l’autre, à changer son appareil photo dans le but d’obtenir de meilleures images ? Ce qui a freiné votre décision est sans doute votre budget. Et non pas la détermination de bien maitriser votre appareil, ou encore, peaufiner votre vision. J’ai passé par là moi aussi…

Évidemment, si vous êtes professionnel et gagnez de l’argent avec ce médium, il va sans dire que votre appareil photo (et tout l’équipement qui l’accompagne) aura une très grande importance. Par ailleurs, si vous en êtes à vos débuts en photographie et envisagez un changement d’équipement parce que les résultats obtenus ne vous plaisent pas du tout, cet article est pour vous.

J’ai dénombré 7 façons d’améliorer vos photos sans changer votre équipement.

1-Apprenez à connaitre votre appareil photo

Ceci parait d’une évidence, mais j’ai souvent rencontré des gens, lors de mes animations  photo, qui ignoraient comment hausser les ISO ou modifier les ouvertures de leur appareil photo.

Croyez-vous qu’en changeant le modèle de votre appareil photo ce sera plus simple ? Pas du tout ! Vous reviendrez à la case de départ, d’autant plus que les modèles d’aujourd’hui possèdent une liste d’options impressionnante et interminable.

Connaissez au moins les 5 paramètres suivants :

  • Modifier les ISO (sensibilité de capteur)
  • Changer l’ouverture (diaphragme)
  • Changer la vitesse d’obturation
  • Passer en mode Manuel ou semi-automatique (M, A-Av, S-Tv)
  • Modifier la Balance des Blancs

Comment Créer de Meilleures Photos sans Changer d’Équipement

2-Maîtriser le triangle photographique

L’exposition est influencée par trois paramètres, nommés le triangle photographique. Bien maitrisée, cette théorie vous permettra d’obtenir de meilleures images.

  • L’ouverture du diaphragme – c’est le diamètre d’ouverture du diaphragme qui s’ouvre pour laisser passer la lumière.
  • La vitesse d’obturation – c’est le temps pendant lequel l’obturateur s’ouvre au déclenchement.
  • La sensibilité ISO – c’est une unité de mesure de la sensibilité de votre capteur à la lumière.

Ces facteurs détermineront si une photo est claire ou sombre et vous pouvez les modifier de façon créative pour créer une image selon votre vision artistique.

Comment Créer de Meilleures Photos sans Changer d’Équipement

3-Ne cherchez pas le sujet, laissez-le venir à vous

Si vous partez avec une idée en tête, du genre : je veux photographier un fabuleux coucher de soleil, ou repérer une dame avec un chapeau rouge, vous risquez d’être déçu. Votre attention sera complètement obnubilée par ce résultat recherché, et vous manquerez des occasions de faire de belles images.

Prenez l’habitude, de temps à autre, de faire vos escapades photo sans attente. Laissez le sujet venir à vous, au lieu que ce soit vous qui essayez tant bien que mal d’aller vers le sujet idéal.

4-Soyez ouvert

Restez ouvert dans l’instant présent. Soyez attentif à ce qui passe devant vous, si ce que vous voyez vous rend heureux, photographiez-le. C’est la connexion qui s’établit avec le sujet – pas cinq minutes auparavant ou dix minutes plus tard – mais ici et maintenant.

Pour y arriver, vous devez être TOTALEMENT présent et OUVERT.

Comment Créer de Meilleures Photos sans Changer d’Équipement

5-Soyez patient…

Le résultat escompté n’arrive pas toujours au moment voulu, parfois il faut recommencer, encore et encore. D’autre fois, il suffit d’attendre ou de s’attarder.

Si vous prenez une bonne photo, rien ne vous empêche de faire le tour du sujet, de changer votre perspective, votre point de vue et faire quelques photos supplémentaires.

Peut-être ce sera la première photo qui sera la meilleure, peut-être ce sera la dixième. On ne peut jamais prévoir…

6-Oubliez les règles et soyez créatif !

Les règles sont un guide, mais avouons-le, elles peuvent devenir un carcan à la créativité. À trop suivre les normes, on finit par oublier notre propre sens artistique. Sachez les briser et expérimentez, selon votre vision.

Lancez-vous un défi de faire une photo en respectant une règle en particulier, et la photo suivante, faites l’inverse. Une photo avec une netteté impeccable et l’autre avec un flou de bougé intentionnel, par exemple. Soyez rebelle !

Comment Créer de Meilleures Photos sans Changer d’Équipement

7-Soignez votre composition

Il est facile de dire : oh, je vais recadrer la scène plus tard dans Photoshop! Erreur!

Et si on prenait le temps de ralentir et de porter attention aux détails, on y gagnerait du temps. On ne passerait pas un temps fou à tout récupérer dans le post-traitement. Assurez-vous que TOUS les éléments de votre composition aient leur place. Peut-être y a-t-il un élément à éliminer? Ou recadrer, tout simplement.

En conclusion

Au fond, ce n’est pas l’appareil photo qui immortalise les images, c’est nous. Il est légitime de vouloir créer de meilleures images, mais au départ, si nous n’avons pas appliqué certaines des astuces énoncées dans cet article, nous faisons fausse route.

Prenons le temps de regarder en nous, observons les aspects qui nous causent des frustrations. Et-ce l’exposition?  L’ensemble général des images? Notre approche du sujet? Avons besoin d’améliorer certaines techniques? Prendre davantage notre temps? Cadrer moins rapidement?

La photographie est une activité qui demande de la pratique et de la patience. Et elle ne s’apprend pas du jour au lendemain. Alors, sortons nos appareils (celui que nous avons entre les mains) et partons à la chasse photographique. 🙂

Bonjour, c’est moi, Anne ! Je suis une artiste photographe, auteure et blogueuse. Avec ce site web, je veux partager ma passion, mais aussi vous donner des astuces simples vous permettant d’apprivoiser la technique sans compromettre votre créativité. Je suis très heureuse de vous accueillir dans mon univers ! ♥

Bloqué ? Comment retrouver votre élan et devenir créatif à nouveau

Bloqué ? Comment retrouver votre élan et devenir créatif à nouveau

Avez-vous perdu votre élan créatif ? Hésitez-vous avant de déclencher ? Incertain, si la composition est adéquate ou pas ? Avez-vous l’impression que vos photos ne sont jamais bonnes, vous incitant à réduire votre activité ? Si oui, dans cet article je vous donne des pistes pour retrouver votre élan créatif et avoir confiance en vous.

Avouons-le, la perfection n’existe pas. Par ailleurs, créer des images imparfaites bonifiera votre expérience. Oui, oui ! Plus vous pratiquerez, plus vous bâtirez votre confiance; votre maitrise de la technique s’améliorera (forcément) et peu à peu votre galerie d’images reflètera un style bien à vous. Un déclic à la fois.

Bloqué ? Comment retrouver votre élan et devenir créatif à nouveau

Osez prendre des photos imparfaites

Tout d’abord, osez ! La meilleure manière de sortir de l’inertie paralysante de l’inaction est d’agir. Osez faire des photos même si le résultat ne semble pas parfait. Déclenchez, même si le sujet principal n’est pas tout à fait au bon endroit (selon vous).

N’allez pas croire que je réussis toujours mes photos (hum, hum) pas du tout. Parfois, il n’y a rien de bon, mais l’expérience prévaut et je sais qu’il y aura une prochaine fois, donc ce n’est pas la fin du monde.

Votre spontanéité se développera, votre confiance aussi et votre œil se peaufinera au fil de vos sorties photo.

La fois suivante ce sera plus facile, vous pourrez vous référer à votre expérience précédente pour aller plus loin dans votre expérimentation.

Bloqué ? Comment retrouver votre élan et devenir créatif à nouveau

Analysez vos erreurs

Une astuce simple pour sortir d’un blocage est de le regarder en face. Prenez quelque instant, et prêtez attention à ce qui vous bloque.

  • Est-ce le manque de connaissance de votre appareil photo ?
  • Vous ne saisissez pas la différence entre une petite ouverture (f/16) et une grande ouverture (f/2) ?
  • Vous ignorez comment agencer harmonieusement les éléments d’une scène?
  • Vous vous comparez aux autres ?
  • La gestion de la lumière est gros obstacle ?
  • Vous avez peur de commettre une erreur et de rater votre photo ?
  • Vous manquez de temps ?

Ciblez l’obstacle majeur qui nuit à votre créativité et posez un geste concret pour y remédier. Un pas à la fois.

Bloqué ? Comment retrouver votre élan et devenir créatif à nouveau

Voici quelques suggestions :

♥ Dédier 15 minutes par jour pour apprendre à connaitre votre appareil photo. Jouez avec, sans prendre réellement de photo, familiarisez-vous avec tous les boutons.

♥ Faites une série d’images d’un même sujet et variez les ouvertures, afin de comprendre l’incidence de la profondeur de champ, ainsi que l’effet produit sur l’ensemble de la scène.

♥ Si la composition vous pose problème, fiez-vous à votre intuition. Prenez connaissance de la règle des tiers, pour vous donner une base, mais de temps à autre permettez-vous de petites digressions. Histoire de libérer votre créativité !

♥ Cessez de vous comparer ! Faites un sevrage de l’internet pendant quelque temps. Oubliez Facebook et Cie pour une semaine (profitez-en pour entreprendre un petit détox numérique). Soyez égoïste, prenez des photos uniquement pour vous. Et réprimer l’envie de regarder ailleurs.

Bloqué ? Comment retrouver votre élan et devenir créatif à nouveau

♥ Pour bien gérer la lumière, faites des tests à diverses expositions. Avant de déclencher, analysez la scène en examinant les écarts de contraste entre les hautes lumières et les ombres. Dans le cas d’écart extrême, faites un choix, exposez pour les hautes lumières et oubliez les ombres, ou l’inverse. Pour accroitre vos chances d’obtenir toutes les données, photographiez en RAW.

Pratiquez votre spontanéité. Accordez-vous 15 minutes, et durant ce délai photographiez 1 photo à la minute. Allez-y sans trop réfléchir. Visionnez la vidéo de Gavin Hoay, pour vous donner une idée. ↓

♥ Si à l’inverse, vous êtes un boulimique de la prise de vue, diminuez vos quantités, ne photographiez qu’une seule photo aux 5 minutes. Ceci vous permettra de ralentir et de mieux voir.

♥ Si le temps est une denrée rare, priorisez les projets qui vous tiennent à cœur, comme faire de la photographie. Levez-vous un peu plus tôt ou troquez 15 minutes de réseaux sociaux contre du temps libre.

En conclusion

Au final, l’action que vous poserez vous procurera un sentiment de satisfaction et de réussite. Dépasser ses peurs et se faire confiance, malgré les craintes et les incertitudes, développera en vous des qualités insoupçonnées.

N’hésitez pas à partager vos suggestions dans les commentaires, j’aimerais bien vous lire !

Bonjour, c’est moi, Anne ! Je suis une artiste photographe, auteure et blogueuse. Avec ce site web, je veux partager ma passion, mais aussi vous donner des astuces simples vous permettant d’apprivoiser la technique sans compromettre votre créativité. Je suis très heureuse de vous accueillir dans mon univers ! ♥

Objectif 50 mm : 12 Raisons de l’ajouter à votre sac photo

Objectif 50 mm : 12 Raisons de l’ajouter à votre sac photo

L’objectif 50 mm est, je crois, l’un des objectifs qui cause le plus de questionnement. Doit-on l’acheter ? Que peut-on faire avec un 50 mm ? Puis-je faire de la macro ? Du portrait ? Si vous débutez en photographie, ce petit objectif vous fera progresser de manière étonnante. Si vous êtes avancés, vous pouvez en bénéficier aussi.

Voici 12 bonnes raisons d’utiliser un 50 mm :

1-Économique

Tout d’abord, son prix, fort abordable, ne cassera pas votre tirelire. Étant donné qu’il détient plusieurs avantages, c’est un bon investissement. Optez pour un 50 mm f/1.8, ou un encore un 35 mm f/1.8 qui permet des prises de vue plus larges lorsque monté sur un boitier crop (APS-C).

Après son achat, vous serez encore en mesure de remplir votre frigo de victuailles et savourer un délicieux vino (rire).

2-Son poids plume

Compact, léger, vous pouvez faire de la photo sans avoir l’impression d’avoir un haltère de 3 kilos accroché au cou. Hihi ! Mon boitier plein cadre est (trop) lourd, et lorsque je veux me sentir légère, je choisis le petit 50 mm.

D’accord, il composé de plastique, et non de métal, mais diantre, c’est pour ça qu’il est siii léger !

3-Lumineux

Son ouverture de f/1.8 vous permet de photographier dans des situations vraiment sombres. Pensez aux mariages, les salles de réception, les spectacles, les réunions de famille, ou tout endroit où la lumière est moins généreuse.

Vous pourriez ouvrir encore plus grand, genre à f/1.2, mais je vous avertis, pour acheter ce 50 mm ça va vous couter la peau des fesses. Tenez-vous-le pour dit, hein.

Objectif 50 mm : 12 Raisons de l’ajouter à votre sac photo

4-Développe votre intention photographique

Vous aimez la marche ? Tant mieux. Parce qu’avec un objectif fixe (c’est-à-dire avec une seule focale), vous devez vous déplacer pour recadrer. Ce qui vous oblige à explorer davantage votre environnement, à faire le tour du sujet et à exploiter tous les angles possibles. Ceci, mes amis, développe votre curiosité et votre intention photographique.

5-Favorise la créativité

Une grande ouverture de f/1.8 crée des images empreintes de douceur et de somptuosité. Ceux qui me connaissent savent que c’est mon style. Peut-être que ce n’est pas votre tasse de thé. Mais qu’est-ce qui vous empêche d’essayer ?

Vous savez les photos nettes nettes nettes ne sont pas forcément un standard de réussite. Soyez rebelle (assumez votre statut d’artiste) et laissez-vous transporter par votre propre vision artistique. Apprenez à aimer le flou.

Objectif 50 mm : 12 Raisons de l’ajouter à votre sac photo

6-Force à re-gar-der

Comme vous ne saurez pas quoi photographier (au début, c’est l’effet secondaire du 50 mm), vous serez forcé de chercher le sujet idéal. À regarder attentivement. À zieuter tout et rien. Ne vous découragez pas, que vous le croyiez ou non, c’est de cette manière que vous allez apprendre à mieux voir. Il suffit d’être attentif. En passant, tous les sujets sont bons. Soyez ouvert.

7-Incite à exploiter le portrait ou la photo de rue

Si vous ne savez pas quoi photographier, pourquoi ne pas envisager de pratiquer le portrait. La grande ouverture de cette focale crée des arrière-plans floutés à souhait. Du coup, vos images évoqueront une douceur exquise, et vos modèles vous remercieront de les mettre si joliment en valeur.

Par ailleurs, la photo de rue offre de belles opportunités aussi. Pourquoi ne pas débuter une série lecture, voyez la galerie photo de Valérie Jardin pour vous donner une idée. Ou encore à la plage, comme sur la photo présentée ici. ↓

Objectif 50 mm : 12 Raisons de l’ajouter à votre sac photo

8-Montage photo panoramique

Il est toujours possible de faire des photos de paysages avec le 50 mm, mais si vous aimez l’effet grand-angle, vous serez un déçu, car son champ visuel est un peu étroit. Par contre, vous pourriez produire un panorama.

Les images ne comportent pas de déformation (comme il arrive avec un grand-angle), il vous sera plus facile de les assembler. Il suffit de capter une série de photos pour ensuite les assembler en postproduction à l’aide de Lightroom ou de Photoshop.  Bébé fafa !

9-Crée des scènes intimistes

Si les photos panoramas ne vous intéressent pas, orientez vos compositions vers les scènes intimistes. Il s’agit de vous rapprocher des éléments, de cadrer plus serré, d’épurer sans surcharger l’image.

Vous seriez étonné du nombre d’images que l’on peut créer à partir d’une même scène. Prenez le temps de décortiquer et de décomposer ce que vous voyer pour créer des petites scènes isolées.

Objectif 50 mm : 12 Raisons de l’ajouter à votre sac photo

10-Initie à la photo proxy ou macro

Ajoutez quelques bonnettes d’approche (aussi à un prix abordable) et vous obtenez un objectif (presque) macro. Doté de ces accessoires, vous pouvez explorer la photo proxy ou macro.

Entre vous et moi, c’est une façon économique de tâter le terrain, et de voir, mine de rien, si la macrophotographie est votre nouveau dada.

Rien ne vous empêche de réaliser de belles photos de fleurs en laissant votre diaphragme grand ouvert à f/1.8.

11-Freelensing

Je vous vois froncer les sourcils. Attendez, je vous explique. Cette méthode consiste à détacher l’objectif 50 mm de son boitier, puis on prend des photos en pivotant l’objectif de droite à gauche, et de haut en bas. Les images obtenues ont un flouté voluptueux, les résultats sont très similaires à la gamme des lensbaby.

Vous prenez soin de choisir votre environnement, il serait illogique de tenter cette méthode une journée de grand vent ou à la plage. Il faut user de gros bon sens.

Objectif 50 mm : 12 Raisons de l’ajouter à votre sac photo

12-Photographier les étoiles

Étant donné que votre 50 mm ouvre si grand, f/1.8 (ou plus, si vous avez cassé votre tirelire), vous pourriez vous adonner à la photo de nuit. Bien sûr, vous aurez impérativement besoin d’un trépied, pour assurer la stabilité et la netteté des images.

En conclusion

Comme vous pouvez le constater, cet équipement, à peu de frais, peut vous faire explorer le monde de la photographie sous plusieurs facettes. Pour ma part, je n’ai jamais regretté son acquisition. Pour pousser plus loin l’exploration, lancez-vous dans un défi 50 jours avec ma 50 mm (50/50 photo challenge).

Curiosité, avez-vous un 50 mm ?

Bonjour, c’est moi, Anne ! Je suis une artiste photographe, auteure et blogueuse. Avec ce site web, je veux partager ma passion, mais aussi vous donner des astuces simples vous permettant d’apprivoiser la technique sans compromettre votre créativité. Je suis très heureuse de vous accueillir dans mon univers ! ♥

5 Façons amusantes de faire de la photo avec son partenaire non-photographe

5 Façons amusantes de faire de la photo avec son partenaire non-photographe

Votre partenaire est-il un non-photographe ? Et il ne vous accompagne pas dans vos sorties photo ? Flûte, alors.

C’est normal, faire de la photo est une activité solitaire. Néanmoins, partir en randonnée photo en compagnie d’un(e) ami(e) qui a la même passion que nous est généralement stimulant. On reste dans notre bulle chacun de notre côté; sachant que l’autre n’est pas loin, on se sent rassuré (surtout si nous sommes en pleine forêt); on échange sur nos petites trouvailles.

Et, cerise sur le sunday, on peut même faire patienter notre camarade sans culpabiliser.

Le duo parfait, quoi.

Par contre, quand vient l’occasion de répéter l’activité avec notre partenaire de vie qui ne fait pas, mais pas DU TOUT de photographie, le scénario prend une autre tournure. En notre défaveur, nous, les photographes.

Tout se précipite, comme si le temps était en accéléré. On se dépêche, car on est (souvent) le retardataire; on évite de s’attarder (pour ne pas faire attendre notre douce moitié); ou pire, on fait l’aveugle et on passe tout droit !

Ça vous dit quelque chose ? Les copains, j’ai des solutions !

Voici 5 façons amusantes d’encourager votre partenaire NON-PHOTOGRAPHE à vous accompagner dans vos sorties photo.

Mon partenaire de vie (allo chéri) n’est pas photographe. Malgré toutes les fois où il m’a vue sortir mon appareil, il n’a aucune intention de suivre cette voie. Et c’est très bien ainsi.

Chacun sa passion, n’est-ce pas ?

Les avantages de faire de la photo en solo, je peux prendre TOUT mon temps et je ne fais attendre personne. Zéro stress.

Bien qu’il est un non-photographe (il assume, hihi !), mon chéri a développé des astuces pour agrémenter nos sorties photo, ensemble. Je dois avouer que ça rend la chose beaucoup plus agréable. Sans compter les anecdotes cocasses qui nous font rire aux éclats !

Idée no 1 : Faites-vous photographier en pleine action

5 Façons amusantes de faire de la photo avec son partenaire non-photographe

Difficile de nous photographier en pleine action, à moins d’avoir un deuxième boitier monté sur trépied, ce qui est rarement le cas. L’idéal est de demander à notre partenaire de nous prendre en photo. S’il n’a pas d’appareil photo, le smartphone est une excellente alternative. Voyez vous-même ↑↑↑.

Vous pouvez poser et offrir un grand sourire à la caméra, ou tout simplement rester concentré à capter l’image du siècle. Ça vous fera de fabuleuses photos à ajouter sur vos différents réseaux sociaux.

Consigne : attention à ne pas couper les pieds et à laisser de l’espace devant vous.

Idée no 2 : Créez une vidéo

 

Entre vous et moi, la vidéo est un médium de plus en plus populaire. Par ailleurs, c’est une option forte intéressante pour présenter votre travail. L’utilisation d’un smartphone est tout à fait acceptable.
Réalisez des clips de quelques secondes (entre 10 et 15 sec.), que vous pourrez partager dans votre Story sur Facebook ou Instagram. Ou encore, des clips plus courts, récoltants des scènes de vie ici et là, que vous assemblerez par la suite.

Application pour iPhone => iMovie
Application pour Androïd => VivaVideo

Consigne : filmez des scènes à la verticale pour vos Stories d’Instagram et de Facebook, mais n’oubliez pas le format horizontal. Si vous faites un montage vidéo sur YouTube par exemple, ça vous évitera d’avoir des bordures noires de chaque côté.

Idée no 3 : Naviguez sur un réseau social pendant votre shooting


Se connecter à Facebook pendant que vous discutez avec votre douce moitié est franchement impoli, qu’on se le dise. Mais, accordez une diversion et permettez-lui un écart de « bonne conduite » PENDANT que vous êtes OCCUPÉ à créer vos images mémorables.

Monsieur ou madame pourrait naviguer sur leur réseau social favori. Lire des articles intéressants, regarder les vidéos rigolotes, voir ce que mijote le voisin avec son nouveau BBQ, commenter, partager, liker.

Tant qu’à faire, pourquoi pas publier une photo de vous en pleine action, en vous taguant évidemment.

5 Façons amusantes de faire de la photo avec son partenaire non-photographe

Ou encore, réalisez un selfie en couple. Ah, la bonne idée !

Psst, laissez-le partager la photo et répondre aux commentaires. Ça le tiendra occupé pendant quelque temps !

Idée no 4 : Ouvrez-vous un compte en duo sur Instagram

Notre compte sur Instragram : Curieux Nomades 

Et mon compte à  moi : Anne Jutras

Instagram est une plateforme géniale pour publier les images-dont-vous-êtes-fier, mais également pour alimenter vos souvenirs. Sautez sur l’occasion et créez un compte en duo. Partagez les moments passés en compagnie de votre tendre moitié.

Publiez des photos de vos moments ensemble, des endroits que vous avez découverts lors de vos sorties photo. Plus tard, vous pourrez revisiter votre grille photo et revivre les aventures que vous avez expérimentées à deux.

Idée no 5 : Cogitez un projet à deux

5 Façons amusantes de faire de la photo avec son partenaire non-photographe

Récemment, j’ai entrepris un nouveau projet photo, réaliser des autoportraits, mais au-delà du selfie. Le weekend dernier, j’en glissais un mot à mon chéri. Nous revenions du cinéma et certaines des scènes visionnées ont alimenté mon imaginaire, en prévision de ce projet. Je lui ai fait part des accessoires dont j’aurais besoin pour concrétiser ma série d’autoportraits.

Durant l’échange, chéri m’explique l’importance de faire un plan pour la réussite de mes photos. Je vous rappelle qu’il n’est pas photographe, mais il a puisé dans son expérience de travail (le cinéma). C’est fou toute la préparation qu’il y a derrière un film ! Toutes les équipes reçoivent des fiches détaillées : description des scènes, heure du jour, lieux, décor, nom des acteurs, accessoires nécessaires, etc. etc. etc.

Bon, à ce stade, vous vous demandez où je veux en venir, hein ? J’y arrive.

Durant notre échange, ses yeux se sont mis à briller, et la conversation a pris une orientation des plus captivantes. Je le sentais engagé et intéressé à prendre part à mon projet photo, quand l’occasion de présentera. Youpi !

Ensemble, vous pouvez développer des idées de collaboration. Qu’est-ce que vous aimez faire en duo ? Voyager ? Visiter de nouveaux lieux ? Faire des road trip ? Des pique-niques ?

The sky is the limit. 

La parole est à vous

Quelle astuce utilisez-vous pour pimenter vos sorties photo avec votre partenaire ?

Bonjour, c’est moi, Anne ! Je suis une artiste photographe, auteure et blogueuse. Avec ce site web, je veux partager ma passion, mais aussi vous donner des astuces simples vous permettant d’apprivoiser la technique sans compromettre votre créativité. Je suis très heureuse de vous accueillir dans mon univers ! ♥

error: Ce contenu est protégé.