4 Astuces pour sortir du mode automatique en photo

4 Astuces pour sortir du mode automatique en photo

Qui n’a pas souhaité, un jour ou l’autre, sortir du mode automatique de son appareil ? Créer selon sa vision. Tous les paramètres disponibles nous procurent une foule d’options pour y parvenir. Le hic, très souvent, c’est de savoir s’en servir.

Si vous débutez en photographie, vous êtes peut-être tombé dans le piège du mode automatique. L’appareil décide à votre place et vous n’avez pas à vous casser la tête.

Le hic (majeur cette fois), vous obtenez parfois des résultats super chouettes. Hourra ! Et, d’autres fois, c’est nul. Bouh ! Mais, selon moi, le grand inconvénient est que vous ignorez totalement comment reproduire vos réussites.

Ça vous est déjà arrivé ? Pas d’inquiétude.

Dans cet article, je vous propose 4 astuces pour sortir du mode automatique tout en restant zen.

4 Astuces pour sortir du mode automatique en photo

1- Acceptez de faire des erreurs

Tout d’abord, quand nous sommes en apprentissage c’est normal de faire des erreurs. Même beaucoup. Un musicien qui étudie le piano ne réussira pas ses gammes du premier coup. Il doit travailler longtemps pour discipliner ses doigts et obtenir une certaine habileté technique.

Ben, en photographie, c’est la même chose.

Donc, dans ce processus d’apprentissage (lire se débarrasser du mode automatique), vous récolterez forcément des photos ratées. Même beaucoup. Et c’est tout à fait correct ! La patience et la persévérance vous permettront de maîtriser la technique.

Article relié : Comment transformer nos erreurs pour devenir un meilleur photographe

4 Astuces pour sortir du mode automatique en photo

2- Alternez entre apprentissage et divertissement

Si vous vous interdisez d’utiliser le mode automatique et que vous sentez la pression monter, au point de vouloir vous arracher les cheveux, de grâce, revenez en automatique.

La photographie n’est pas une dictature, hein.

Permettez-vous de varier vos périodes d’apprentissage. Alternez les moments studieux « je pratique le mode manuel », par des instants plus permissifs « je reviens en mode automatique ». Ceci allégera le processus et vous procurera plus de plaisir.

Par ailleurs, pratiquer assidûment une nouvelle technique génère une fatigue cérébrale. Il est donc judicieux de revenir à notre façon de faire habituelle, juste le temps d’assimiler le tout. Et de restez zen

Restez zen et apprendre à connaître son appareil

3- Optez pour le mode semi-automatique

Diverses méthodes s’offrent à vous pour apprendre à sortir du mode automatique.

Complètement manuel

Vous pourriez décider d’utiliser le mode manuel. Vous déterminez les ISO, puis vous choisissez les ouvertures ET les vitesses, selon la lecture de votre posemètre, afin de bien exposer votre image.

Ça demande une bonne dose d’attention. Cette approche vous permet de saisir le triangle photographique; l’équilibre entre 3 paramètres : ouverture / vitesse / ISO.

Certaines personnes lorsqu’elles l’ont adopté (et compris) ne veulent plus revenir en arrière.

Mode semi-automatique (priorité ouverture ou vitesse)

Une autre méthode consiste à faire les ajustements à mi-chemin.

Par exemple, vous faites le choix de l’ouverture et vous laissez l’appareil décider de la vitesse. Ceci vous familiarise avec la profondeur de champ. Variez les diaphragmes afin de bien saisir ce choix créatif. Cette option est utile en photo paysage, macrophotographie ou pour le portrait.

Ou l’inverse, optez pour la vitesse, l’appareil de son côté se chargera de l’ouverture. Cette approche vous permettra de comprendre l’incidence de ce paramètre sur l’image. Utile pour la photo d’action, mais aussi pour éviter le flou de bouger.

Astuces pour sortir du mode auto : la pratique !

4- Pratiquez régulièrement

Il va sans dire qu’une pratique régulière (comme la randonnée photo) et constante garantira le succès de votre apprentissage. Ne vous attendez pas à contrôler votre appareil si vous ne l’utilisez que quelques fois par mois.

Les athlètes remportent des médailles en s’appliquant tous les jours.

Bon, le but n’est certes pas de devenir un champion hors pair, mais de maîtriser la base pour que ça devienne une seconde nature. Et ne pas devoir se freiner, dans votre processus créatif, chaque fois que vous désirez obtenir un effet.

Voilà ! Tout ce qui vous reste à accomplir est de pratiquer sur une base régulière.

Dans les commentaires, dites-moi si vous préférez le mode manuel, semi-automatique ou… automatique ? 

Rehausser la beauté d’un paysage : 4 types de lumière à favoriser

Rehausser la beauté d’un paysage : 4 types de lumière à favoriser

Avez-vous déjà remarqué à quel point la lumière influence la perception d’un lieu ? Selon l’heure de la journée, elle transforme le paysage le plus banal en une scène extraordinaire. C’est presque de la magie !

Je me souviens du jour où j’ai assisté à cette magie. Je circulais sur une route de campagne que je connaissais bien. Photographiquement, elle n’offrait rien d’intéressant, enfin, c’est ce que je percevais.

 

Mais ce matin-là, le soleil matinal étalait son manteau doré. Chaque petit détail était rehaussé et prenait vie d’une manière tout à fait inattendue, à mes yeux. J’avais l’impression d’être dans un autre monde. À partir de ce jour, j’ai appris à voir au-delà des apparences et à ne pas sous-estimer le potentiel photographique d’un lieu.

Regardons ensemble 4 types de lumière qui rehausse la beauté d’un paysage. Et, du coup, modifie votre perception. Une journée nuageuse ne produira pas le même effet qu’une journée de grand soleil.

1- La lumière diffuse

Elle se produira généralement sous le couvert d’une journée nuageuse, offrant une lumière douce et tamisée, atténuant l’écart entre les hautes lumières et les ombres profondes. En d’autres circonstances, elle sera générée par une brume matinale ou un brouillard épais, suscitant une atmosphère enveloppante.

Rehausser un paysage : 4 types de lumière à favoriser

Malgré ses qualités esthétiques, plusieurs la considèrent comme un désavantage en photographie de paysage. En effet, un panorama capturé sous cet éclairage présente un aspect un peu terne et sans grand relief.

De plus, le ciel devient d’un blanc immaculé, occasionnant une zone d’attraction qui attire le regard et nuit à la lecture de l’image. Pour remédier à la situation, décidez de ne pas inclure le ciel et cadrez plus serré, ou encore, ajoutez un filtre dégradé afin d’accentuer l’effet dramatique d’un ciel chargé de nuages.

Article relié ⇒ Filtres Photo : À quoi servent-ils ? 

Lumière diffuse : photo de cascade

Une autre possibilité est d’en profiter pour photographier les chutes et les cascades. La lumière diffuse facilitera les longues expositions. Vous obtiendrez ainsi plus de détails dans les rochers, à l’ombre, et l’eau ne reflétera pas l’éclat du soleil qui a tendance à surexposer les zones claires lors de longues expositions.

2- La lumière directe

Les journées ensoleillées nous réjouissent ! La lumière est franche, ajoute couleur et vie aux paysages, sculpte les détails et redonne de la richesse aux textures. Mais on sera vite désenchanté par les hauts contrastes qu’elle produit; les ombres sont impénétrables et les espaces clairs risquent d’être surexposés.

Rehausser un paysage : 4 types de lumière à favoriser

Que faire ? Parvenez à un compromis, choisissez d’exposer soit pour les hautes lumières ou pour les ombres. Cadrez plus serré et faites votre lecture d’exposition à l’endroit désiré et acceptez de laisser dans l’ombre les zones ombragées ou de surexposer certaines parties de votre image. Vos images dégageront ainsi un impact visuel fort.

Rehausser un paysage : 4 types de lumière à favoriser

Évitez la lumière dure qui se situe entre 11 h et 15 h de l’après-midi et privilégiez la lumière matinale ou celle de fin de journée. Les ombres sont plus étirées et la lumière est plus douce.

Notez que l’hiver offre une plage de temps plus étendu pour photographier en lumière directe. Certes, les journées sont courtes, mais inondées d’une lumière intéressante. En raison de sa position moins élevée, le soleil cause moins de problématique au niveau des contrastes.

Rehausser un paysage : 4 types de lumière à favoriser

3- La lumière de côté

Cette source de lumière donne du relief et accentue le contour des éléments.

De plus, elle offre l’opportunité de mettre l’accent sur les textures et les formes. Déterminez votre sujet et l’histoire que désirez véhiculer à l’aide de cette lumière. Si votre intention est de démontrer le relief d’un paysage, ce type d’éclairage est tout à fait approprié.

Lumière de côté : types de lumière à favoriser en photo paysage

Pour optimiser l’effet, réalisez vos prises de vue en début ou en fin de journée. Le soleil, plus bas sur l’horizon, crée des ombres étirées et imprègne votre image d’une atmosphère feutrée.

Si vous ajoutez le soleil dans votre image, vous obtiendrez un effet hautement dramatique.

Inclure le soleil dans le paysage : lumière hautement dramatique

4- Le contre-jour

Lorsque vous photographiez avec le soleil situé face à vous, vous obtenez un contre-jour. Ce type de lumière est difficile à réussir, car elle donne lieu à des zones fortement sous-exposées.

Pour la photo ci-dessus, la neige fait office de réflecteur et débouche les ombres au sol. J’ai fait ma lecture d’exposition pour l’ombre et, à l’aide de mon histogramme, j’ai vérifié que mes hautes lumières ne soient pas brûlées.

Rehausser un paysage : 4 types de lumière à favoriser

Toutefois, vous pouvez décider de ne pas inclure le soleil dans votre composition, et réussir des images tout aussi percutantes. En hiver, les ombres tracées par les éléments créeront un bel effet graphique.

Durant l’été, les items translucides, comme les fleurs ou les feuilles seront joliment soulignés d’une lueur diaphane. Si le soleil est suffisamment bas, et pénètre dans votre objectif, vous obtiendrez un flare (voile lumineux). Cet effet ajoute une touche artistique à vos images et restitue une atmosphère vaporeuse.

Rehausser un paysage : 4 types de lumière à favoriser

Le contre-jour peut créer de superbes silhouettes lors d’un coucher de soleil, recherchez des items avec un contour défini pour un impact spectaculaire et faites votre lecture d’exposition sur le ciel.

Article relié ⇒ Photographier en contre-jour créer des images saisissantes 

Rehausser un paysage : 4 types de lumière à favoriser

Dans les commentaires, partagez-moi le type de lumière que vous préférez.  

8 Conseils pour photographier les fleurs de sous-bois

8 Conseils pour photographier les fleurs de sous-bois

Si vous cherchez des idées pour égayer vos photos printanières, je vous suggère de photographier les fleurs de sous-bois. Il faut toutefois s’y adonner au bon moment, car elles fleurissent durant une courte période de temps, au printemps. Elles se gorgent du soleil éclatant qui inonde la forêt avant l’apparition des feuilles.

Partez tôt au printemps (au Québec, ce sera fin avril début mai). Installez votre objectif macro, haussez les ISO pour obtenir une vitesse suffisante et scrutez les boisés à la recherche de ces beautés éphémères.

Voici des conseils simples pour photographier les fleurs au printemps.

8 Conseils pour photographier les fleurs de sous-bois

S’installer au niveau du sol

Les fleurs de sous-bois n’ont parfois que quelques centimètres. Alors, la meilleure façon de les photographier est de se placer à leur niveau. Apportez un tapis de sol (préalablement coupé en un petit carré) que vous pourriez utiliser pour protéger vos genoux et vos coudes.

Installez-vous confortablement et cliquez !

Soigner sa composition

Attention aux éléments perturbateurs. Faites un « nettoyage » autour des fleurs de sous-bois, en enlevant délicatement les feuilles et/ou les branches. Ces objets, lorsque floutés, deviendront des masses imposantes et détourneront le regard.

Astuce : Jouez à la police et faites la patrouille de bords de votre cadrage. Y a-t-il un intrus ? Allez, ouste !

8 Conseils pour photographier les fleurs de sous-bois

Choisir une grande ouverture (f/petit chiffre)

Pour optimiser le flou d’arrière-plan, optez pour une grande ouverture. Notez que plus vous serez près de votre sujet, plus le fond sera flou.

Dans l’incertitude, réalisez plusieurs clichés avec diverses ouvertures.

Vous désirez améliorer vos photos de fleurs ? Inscrivez-vous à mon cours en ligne : Réussir ses Photos de Fleurs. Vous y trouverez de précieux conseils pour immortaliser leur beauté naturelle. Pour en savoir plus, cliquez ici

8 Conseils pour photographier les fleurs de sous-bois

Photographier à l’ombre

Une lumière dure peut ruiner le détail délicat d’une fleur et créer des formes à haut contraste. L’idéal est de la photographier à l’ombre afin d’adoucir l’ensemble. Les journées nuageuses sont parfaites pour ce type d’image.

Astuce : Servez-vous de votre corps ou de votre main (si votre bras est assez long, héhé) pour créer de l’ombre.

Utiliser un diffuseur

Ajoutez un petit diffuseur (30 cm) à votre sac photo. Servez-vous-en pour atténuer la lumière intense d’une journée ensoleillée.

8 Conseils pour photographier les fleurs de sous-bois

Choisir l’heure dorée

À cette heure, la lumière est plus douce. En vous positionnant dans le bon angle, vous pourriez ajouter des flares à votre image. Ou encore, illuminer votre photo d’un joli bokeh. Yéééé !

Article relié : Comment réussir un joli bokeh 

Photographier  à contre-jour

Placez-vous de sorte que la lumière éclaire votre sujet par l’arrière. Ce type d’éclairage met en valeur les fleurs de sous-bois. En optant pour ce type de prise de vue, prenez soin d’appliquer des corrections d’expositions, en surexposant votre temps de pose.

ATTENTION  à ne pas brûler les hautes lumières, vérifier votre histogramme pour vous en assurer.

Article relié ⇒ Photographier en contre-jour pour réaliser des images saisissantes ! 

8 Conseils pour photographier les fleurs de sous-bois

Varier la perspective

Jouez avec les points de vue. N’hésitez pas à prendre des positions bizarres pour obtenir des points de vue intéressants. Déplacez-vous à droite, à gauche en gardant un œil dans votre viseur. Il vous sera plus facile de percevoir les compositions qui fonctionnent.

Vous désirez améliorer vos photos de fleurs ? Inscrivez-vous à mon cours en ligne : Réussir ses Photos de Fleurs. Vous y trouverez de précieux conseils pour immortaliser leur beauté naturelle. Pour en savoir plus, cliquez ici

7 Conseils pour photographier les fleurs de sous-bois

Voilà, j’espère que ces idées vous aideront à capturer la beauté de ces fleurs. Bonne photo printanière ! 

7 idées pour égayer vos photos printanières

7 idées pour égayer vos photos printanières

Je ne sais pas dans votre coin de pays, mais au Québec, le printemps tarde à faire éclore les fleurs. Bon, je sais, c’est toujours la même rengaine chaque année, mais je vous jure que cette année, c’est PIRE.

La preuve, tout est au ra-len-ti. Même l’éclosion des bourgeons semble être en suspension.

Ne pas se fier aux apparences

Dans son ensemble, la nature encore endormie, dépouillée d’attrait, peut vous apparaître sans intérêt. Mais si vous prenez le temps de regarder, de vous arrêter quelques instants, vous y trouverez d’étonnantes merveilles.

Voici 7 idées pour illuminer vos photos printanières  

8 idées pour égayer vos photos printanières

1- À deux pas de chez soi 

Vous n’êtes pas obligé de voyager très loin pour réaliser vos photos printanières. Il peut s’agir de votre cour arrière, d’un champ abandonné à proximité, d’une forêt. Ou même les arbres qui commencent à arborer de jolis bourgeons.

Ebook à téléchargerPhotographier à deux pas de chez soi

2- Tirez profit de la pluie 

Les pluies abondantes procurent une occasion unique de photographier l’eau qui ruisselle sur les plantes, ou encore les ruisseaux qui se gorgent d’eau.

Pour garder votre équipement au sec, procurez-vous une pochette à l’épreuve de la pluie, ou encore installez un support de fixation pour maintenir un parapluie sur votre trépied.

8 idées pour égayer vos photos printanières

3- Passez en mode macro

Les paysages ne sont pas (encore) totalement éclatants. C’est le bon moment d’explorer l’infiniment petit en mode macro. Vous n’avez pas d’objectif macro ? Essayez la photo proxy, qui consiste à photographier de très près.

Dans ce style de photo, il est recommandé d’isoler le sujet.

Pour y arriver, on choisi de grandes ouvertures, comme f/4 et moins. Toutefois, j’ai remarqué que f/8 était préférable à f/4. La netteté est supérieure et l’arrière-plan demeure passablement flou. Vérifier votre profondeur de champ à l’aide de votre appareil photo.

Vous désirez améliorer vos photos de fleurs ? Inscrivez-vous à mon cours en ligne : Réussir ses Photos de Fleurs. Vous y trouverez de précieux conseils pour immortaliser leur beauté naturelle. Pour en savoir plus, cliquez ici

4- Fleurs de sous-bois 

Au Québec, les fleurs de sous-bois (trille, érythrone d’Amérique, sanguinaire) feront leur apparition début mai, juste avant l’apparition des feuilles. C’est l’unique occasion de les prendre en photo. Munissez-vous d’un objectif macro et d’un tapis de sol et partez à la cueillette photographique.

Article relié  Photos de fleurs : 12 Astuces pour immortaliser leur beauté

8 idées pour égayer vos photos printanières

5- Arrière plan foncé

Pour faire ressortir la finesse d’une plante, choisissez un arrière-plan plus sombre. Ce carré d’ombre, juste derrière, ferait parfaitement l’affaire. Déplacez-vous pour vous mettre dans le bon angle. Utilisez la mesure spot (sur la zone claire) pour effectuer la bonne mesure d’exposition.

8 idées pour égayer vos photos printanières

6- Je vois vert 

L’herbe à commencer à verdir et les arbres se parent d’une toison de petits bourgeons vert pomme. Captez des images monochromes en ciblant cette couleur. Faites des plans rapprochés ou d’ensemble pour créer de la variété.

8 idées pour égayer vos photos printanières

7- Levez-vous tôt 

Les changements de température occasionnent souvent une brume matinale, recouvrant le paysage d’une atmosphère de mystère. Très joli à photographier, mais il faut s’y prendre tôt, car le soleil dissipe tout en quelques heures.

7 idées pour égayer vos photos printanières, par Anne Jutras, artiste photographe | Conseils Photo | Photos créatives | Photographie

Voilà ! J’espère que ces idées pour inciterons à sortir vos appareils et à croquer le printemps comme il se doit. 🙂 

 

error: Ce contenu est protégé.
Couverture Ebook - 8 questions essentielles à se poser

Besoin d'inspiration ?

 

Rejoignez la communauté des CRÉATEURS ZEN et recevez : 8 Questions à se poser avant de déclencher!

 

=> Un guide, pas-à-pas.

 

=> Pour vous préparer à l’étape ultime : Capturer la beauté des paysages !

 

+ Recevez 2 doses vitaminées d'inspiration chaque mois pour vous aidez à faire confiance en votre talent créateur et rester zen.

Merci de votre confiance ! Au plaisir d'échanger ! :)