Comment réaliser un portrait d’oiseau… de trèèèès près!

Comment réaliser un portrait d’oiseau… de trèèèès près!

Avez-vous déjà photographié un oiseau en train de manger dans votre main ? La sensation est extraordinaire! En fait, il s’agit de réaliser un portrait d’oiseau de trèèèès près, presque nez à nez. Hihi ! Le feeling ressenti lors de ce contact est incomparable. Sentir de petites pattes s’agripper à vos doigts et chatouiller votre peau, et le regard de curiosité qui s’établit entre vous et l’animal est tout à fait grisant. Un échange réalisé dans le plus grand respect, bien entendu.

À essayer, même si ce genre de photo vous semble à mille lieues de votre style habituel.

Cet automne, lors de mes sorties de la randonnée photo, les participants ont eu la chance de vivre cette expérience. Plusieurs d’entre eux n’avaient jamais tenté le portrait d’oiseau auparavant. Le verdict ? Ils ont adoré ! L’essayer, c’est l’adopter !

Sans plus tarder, je vous partage mes astuces pour réussir vos portraits d’oiseaux.

Comment réaliser un portrait d’oiseau… de trèèèès près ! par Anne Jutras

Paramètres

  • Objectifs : grand-angle (entre18mm et 24mm) et zoom moyen (70-200mm).
  • Mode semi-auto : (A-Av ou S-Tv) permet d’être plus rapide.
  • ISO : élevé pour obtenir une bonne vitesse, ISO 800 et + selon la lumière ambiante.
  • Ouverture : (le plus grand possible) entre f/2.8 et f/4
  • Mode silencieux : ça effraie moins les animaux.

Mode rafale : permet de saisir « LA » bonne photo parmi toutes les approches possibles des animaux, mais attention à ne pas remplir votre carte mémoire trop rapidement.

Désactivez le mode « Réduction du bruit » : si vous êtes en mode rafale, après un certain nombre de poses votre boitier ralentira, car il activera la réduction du bruit pour la série d’images effectuées. Il est donc astucieux de le désactiver pour cette activité, votre vitesse de prise de vue en sera bonifiée.

Batterie : n’oubliez pas de bien charger votre batterie, c’est très important. Utiliser le mode rafale et la visée à l’écran (Live View) draine les batteries.

Comment réaliser un portrait d’oiseau… de trèèèès près ! par Anne Jutras

Approche

Choisir le lieu : dans votre jardin ou dans un parc public. Nous sommes allés au CINLB à Granby.

Son avec la bouche : improvisez un son avec un léger claquement de langue, si vous retournez régulièrement au même endroit, les animaux deviendront familiers avec le son et vous reconnaitront.

Patience et silence : ne vous attentez pas à réussir du premier coup, vous devrez réaliser plusieurs clichés avant d’en réussir un, donc la patience est de mise. Aussi, restez calme et silencieux, surtout si vous êtes avec des copains photographes. Le babillage, les rires sonores feront fuir les animaux.

Mise au point : déposez des graines au creux de votre main et faites la MOP sur le bout des doigts. C’est l’endroit précis où, habituellement, les oiseaux se déposent.

Comment réaliser un portrait d’oiseau… de trèèèès près ! par Anne Jutras

Prise de vue

Sur la main : déposez des graines au creux de votre main et restez immobile. Faites la MOP sur le bout de votre doigt, c’est habituellement à cet endroit que les oiseaux viennent se déposer. Servez-vous d’un objectif grand-angle pour obtenir une bonne profondeur de champ.

Sur un objet : déposez quelques graines et attendez le moment décisif pour prendre la photo.

De loin : on peut réaliser de bonne photo avec un zoom moyen (70-200mm), les animaux restent craintifs et gardent une certaine distance. Où ils attendent leur tour dans les arbres environnants.

En duo : si vous êtes deux, vous pouvez vous entraider : l’un présente les graines et l’autre fait les photos; vice versa.

Arrière-plan : choisissez l’arrière-plan pour qu’il ne soit pas trop surchargé ou trop en contrejour.

Photo nette ou floue : pour obtenir des photos hyper nettes vous devez sélectionner une vitesse rapide (1/1000 sec.). Cela dit, une image avec des ailes floues créera un effet artistique des plus jolis !

Comment réaliser un portrait d’oiseau… de trèèèès près ! par Anne Jutras

Voilà ! J’espère que ces conseils vous aiderons à tenter l’expérience. 🙂

Des idées créatives pour égayer une « journée grise » !

Des idées créatives pour égayer une « journée grise » !

Qui n’a pas connu une journée « grise » où tout va mal et rien ne semble tourner rond ? Il n’y a pas que le temps gris (et moche) qui en est responsable, plusieurs facteurs extérieurs peuvent en être la cause. Que diriez-vous de vous changer les idées avec une activité photo ? Histoire de mettre du soleil dans votre journée.

Voici une foule d’idées créatives pour vous faire oublier le mauvais temps.

Flare

Rayons de lumière parasite exploitée à sa plus belle expression = halo, chatoiement, scintillement. N’hésitez pas à photographier devant le soleil pour obtenir un effet des plus étonnants. Vérifiez votre histogramme pour éviter de brûler les hautes lumières. 

Reflet

Saisir la transparence, les multiples couches d’une vitrine, le rétroviseur d’un véhicule, un pavé trempé, les flaques, une carrosserie inondée d’eau sont de multiples terrains d’exploration pour ceux qui veulent se prêter au jeu.

Voici quelques images pour vous inspirer ⇒ idées de reflet 

Reflet audacieux

Mettez-vous dans le décor, allez détendez-vous, vous ne briserez pas la glace !

Vivian Maier ⇒ ses autoportraits

Bokeh

Créer des ronds lumineux à profusion. Optez pour la plus grande ouverture de votre objectif (le plus petit chiffre) et ajoutez un arrière-plan lumineux.

Article relié ⇒ Comment réussir un joli bokeh 

Explozoom !

On s’éclate ! Installez votre appareil photo sur un trépied, choisissez une petite ouverture (f22) afin d’obtenir une vitesse lente (autour de 1/2 sec.) et, pendant l’exposition, zoomez. Cette technique demande un peu de pratique. Mais le résultat est dynamique !

Article relié ⇒ Comment bien réussir un effet explozoom (ou un zooming)

Donner du mouvement à un sujet fixe

Débarrassez-vous de votre trépied. Ici, il ne faut pas avoir peur de transgresser les lois de la stabilité. On choisit une vitesse lente et bouge à droite, à gauche, de haut en bas, en cercle. Toutes les folies sont permises !

Article relié ⇒ Mouvement intentionnel pour créer des images artistiques

Autoportrait

Un peu de vous, mais pas trop, quand même. Vous pouvez vous présenter sans être dans la photo, ou entièrement flou, si si !

Profitez de la pluie

Il pleut ? Tant mieux ! Les gouttes de pluie enjolivent un sujet des plus banal. 

 

Voilà ! J’espère que ces idées mettront un sourire sur votre visage et un baume sur votre cœur! 

Créer des images pour accueillir le calme

Créer des images pour accueillir le calme

Partir en quête d’images dans le seul but de trouver la paix intérieure.
De se déposer et d’accueillir le calme.
Sans autre exigence que de se sentir bien.

Si vous êtes photographe, cette notion d’accueillir le calme vous échappe peut-être. Votre attention est plutôt orientée sur la réussite de *LA* bonne photo, celle qui vous transmettra une satisfaction personnelle. Dans le cas contraire, la déception volera la place de votre sentiment d’accomplissement et le calme ne se pointera pas.

Par ailleurs, si vous n’êtes pas photographe, vous n’avez sans doute jamais envisagé d’utiliser la photographie comme moyen de détente. Cette activité vous semble passablement complexe (là-dessus, vous n’avez pas tort…), et l’idée d’apprendre la photographie pour accueillir le calme vous apparait hautement illogique.

À vrai dire, pour bénéficier de cette approche vous n’avez pas à maitriser la technique. Ni à apprendre quoi que ce soit. Pas du tout ! Au contraire, le lâcher-prise est de mise.

Plus vous serez ouvert à la spontanéité, plus vous ressentirez les bienfaits de la photographie.

Créer des images pour accueillir le calme, par Anne Jutras, artiste photographe

Voici des pistes pour accueillir le calme via la photographie

Partir sans attente (sans but)

Tout d’abord, délaissez les attentes de la photo trophée ou l’apprentissage de la technique. Ici, le mot d’ordre est dé-ten-te. On ne performe pas. On oublie la technique et tout ce que vous avez appris sur la photo. Partez à neuf et cultivez l’esprit du débutant.

Prenez votre appareil pour croquer les petits instants fugitifs qui émaillent votre vie. Empruntez les rues de votre quartier ou allez dans votre parc favori.  C’est parti !

Se détacher de la perfection

Vous avez droit de rater vos photos ! Autorisez-vous l’imperfection. Surpris ? Ce détachement vous permettra de mieux saisir l’instant présent et de plonger dans le processus créatif, et non dans l’ultime résultat.

Sachez que lorsque vous focalisez sur un but précis (je-veux-réussir-cette-photo), vous vous projetez dans le futur et perdez le contact avec votre environnement. Vous risquez de ne pas voir cette lumière qui danse dans les arbres. Trop préoccupé à produire le bon résultat… là-bas.

Profitez du moment présent et ouvrez grand les yeux. Regardez autour de vous et quand vous voyez quelque chose qui vous plait, déclenchez !

Créer des images pour accueillir le calme, par Anne Jutras, artiste photographe

Laisser le hasard guider vos pas

Partir sans but, sans destination précise peut réserver de belles surprises. Je l’ai expérimenté à maintes reprises. Le regard est aux aguets, allumé et, en même temps, émerveillé, puisque les attentes ne voilent pas notre vision. Ici, tous les lieux sont permis, même votre quartier que vous connaissez comme le fond de votre poche.

Laissez-vous éblouir (ou guider) par l’inattendu. Bonheur assuré !

Créer des images pour accueillir le calme, par Anne Jutras, artiste photographe

Cliquer pour se reconnecter

Chaque clic réalisé vous rapproche de votre essence. De cette zone intérieure qui a soif de bienêtre. La photographie, détachée de toute attente, s’apparente à la méditation.  On observe, parfois en contemplation, d’autre fois en action, totalement absorbé par les images à produire. Immergé dans le processus créatif.

Prenez le temps de vous arrêter, que ressentez-vous ? Soyez à l’écoute. Prenez contact avec votre être, et écoutez ce qu’il vous murmure.

Pour ma part, quand je vis des tensions dans ma vie, une sortie photo est l’activité idéale pour  me détendre et accueillir le calme.

Créer des images pour accueillir le calme, par Anne Jutras, artiste photographe

Vivre l’instant présent

La photographie déteint cette qualité extraordinaire de nous ramener dans le moment présent. Une bulle intemporelle se créer durant votre processus créatif et vous plonge, littéralement, dans le présent. Y’a pas de danger que les factures se pointent ou que le voisin vous importune, à moins que vous déambuliez dans son jardin. Hi ! Hi !

Votre attention est tournée là où vous êtes, ici et maintenant.

Créer des images pour accueillir le calme, par Anne Jutras, artiste photographe

Être à l’affut de la beauté

Maintenant, tout ce qu’il vous reste à faire et d’être à l’affut de la beauté. Où de petits riens anodins qui, sous votre œil avisé, se transformeront en œuvre d’art. Si un sujet a vraiment attiré votre attention, attardez-vous. Mais attention, vous risquez de perdre la notion du temps.

SVP partagez avec vos ami(e)s non-photographes afin qu’ils en découvrent les bienfaits ! 

Créer des images pour accueillir le calme, par Anne Jutras, artiste photographe | Bien-être | Photographie | Art thérapie | Photo thérapie | Conseils photo

Comment ajouter une signature sur une photo

Comment ajouter une signature sur une photo

Vous souhaitez ajouter une signature à vos photos, mais ignorez comment y parvenir ? Ne cherchez plus, je vais vous montrer étape par étape comment créer une signature (filigrane) à l’aide de Photoshop, et nous ferons même une action (processus automatisé), pour vous évitez de recommencer à chaque fois.

Néanmoins, si vous de disposez pas de ce logiciel, sachez que Lightroom vous permet de créer des filigranes, ainsi que d’autres logiciels tels que Gimp ou Photofiltre.

Mise en garde : sachez toutefois que même si votre photo est identifiée avec votre logo, elle ne sera pas protégée à 100%. Ceci n’empêchera pas les individus (aux mauvaises intentions) de l’utiliser à leur guise. Ils peuvent faire des captures d’écran ou des clics droits pour s’en emparer. Ouais, pas chouette, du tout !

Astuce : pour décourager les malfrats à vouloir piquer vos œuvres, réduisez la résolution de vos images que vous publiez sur le net à 72 dpi et optez pour de petites dimensions (900 px X 600 px, par exemple). Ne postez jamais des images à grande résolution, à moins que vous soyez prêt (mentalement) à vous faire voler…

→ Comment créer un watermark avec Picmonkey.com [en anglais] ←

→ Ajouter une signature (filigrane) sur vos photos avec Lightroom ←

↓ Vidéo de démonstration de Francis Vachon ↓

 

Ajouter une signature (filigrane) sur vos photos

1-Dans photoshop, la première étape consiste à créer votre signature :

Allez dans Fichier > Nouveau > Donnez-lui un nom

Inscrivez les informations suivantes :

Largeur : 500
Hauteur : 200
Résolution : 72
Mode : Couleur RGB
Contenu de l’arrière plan : transparent
Cliquez  ok

Choisissez la police et écrivez votre nom d’artiste sur le calque transparent (représenté par de petits carreaux). Vous pouvez dénicher de belles polices sur  GoogleFontsDafont ou Urbanfonts.

Si le cœur vous en dit et que vous avez envie de vous lancer dans la conception d’un logo, voici quelques sites avec designs libre de droit : Logomakr, et Iconfinder.

Une fois votre signature créée, enregistrez le fichier en format PNG (pour conserver sa transparence) dans votre ordinateur.

Astuce : créez deux signatures, une en blanc et une autre en noire, ainsi vous pourrez choisir celle qui convient selon la luminosité de votre image.

↓ Tuto vidéo sur comment créer une belle SIGNATURE ↓

2-La deuxième étape consiste à créer une action

Automatisez le processus d’ajout de votre signature sur vos photos, de cette façon vous n’aurez pas à recommencer chaque fois.

Faites apparaître la palette d’actions dans le menu Photoshop

→ Fenêtre > Action > (dans le menu du bas) cliquez Nouvelle action

Inscrivez les informations suivantes :

Nom : Logo + votre nom
Ensemble : choisir à quel endroit vous voulez le classer (ou par défaut).
Touche de fonction : si vous désirez un raccourci de clavier (f7 par exemple).
Couleur : définissez une couleur si votre palette se présente sous forme de couleur.

Une fois établi, cliquez sur le bouton « Enregistrement  ». Vous remarquerez qu’un bouton rouge apparaît au bas de la fenêtre.

À partir de cette étape-ci, chaque action que vous effectuez va s’enregistrer.

Vous pourrez ainsi vous servir de cette action de manière automatisée, sans devoir à refaire les étapes à chaque fois. Avant de commencer, assurez-vous que votre image soit réduite (pour le web) à la bonne dimension.

  1. Allez chercher votre logo à l’endroit enregistré dans votre ordinateur  > Ficher >  Ouvrir > Choisir l’image > Cliquez Ouvrir
  2. Sélectionnez l’image du logo au complet > Ctrl/Cmd + A
  3. Copiez le logo > Ctrl/Cmd + C
  4. Retournez sur votre photo
  5. Collez le logo > Ctrl/Cmd + V

À présent, votre logo est au centre de votre image.

Arrêter l’enregistrement en cliquant sur le carré.

Faites un test pour vérifier le bon déroulement de votre action. Ça fonctionne ? Excellent.

Pour déplacer le logo utilisez l’Outil de déplacement (raccourcie V), et placez-le à un endroit stratégique, pas trop sur les bords, car c’est d’une facilité désarmante de recadrer une image et, du coup, faire disparaitre le logo.

Voili, voilà, j’espère que ce TUTO vous donnera un coup de main.

Comment ajouter une signature sur une photo, par Anne Jutras

Comment créer un joli diptyque photo ?

Comment créer un joli diptyque photo ?

Voilà une façon originale de présenter vos photos. Lors de la prise de vue, c’est une bonne occasion pour être plus attentif, de prêter attention aux éléments de la scène, de s’attarder aux similitudes, aux contrastes, à la complexité des détails, car les images récoltées (en duo) serviront à créer un joli diptyque photo.

Mais, un diptyque photo, qu’est-ce que c’est ?

En photographie : un diptyque est une composition de deux photos disposées côte à côté. Elles peuvent être de format égal, vertical ou horizontal, ou de format différent fait à partir d’un montage réalisé dans un logiciel de traitement d’image.

Lorsque vous produisez une seule image à partir de deux photos, le montage se fait par l’entremise d’un logiciel tel que Photoshop, ou en ligne :

Ippiccy.com ou piZap.com

L’astuce est de créer les images sur place afin de pouvoir faire la sélection une fois de retour à la maison (c’est plus facile).

Idées photos : contraste, texture, minimaliste, bois, métal, opposition, flaque d’eau, ombre versus lumière, la continuité, de près & de loin, nette & flou.

Voici des pistes pour de jolis diptyques photo :

Perspective : Variez vos prises de vue; faites le tour du sujet et utilisez des points de vue différents.

 

Misez sur les contrastes : doux/rugueux, lisse/piquant, bois/métal, fourrure/plume, ombre/lumière

Faire ressortir des similitudes : lignes, formes, textures, mouvement, bokeh, etc.

Texture : le grain du bois, la verdure environnante, le sol, le métal, le feuillage des arbres, le revêtement du bâtiment.

De près & de loin : Prenez une vue d’ensemble et approchez-vous pour saisir un détail de la scène.

Nette & Flou : Appliquer les notions de profondeur de champ pour créer, à partir de la même composition, un plan d’ensemble (f/16) pour une bonne profondeur de champ, et un autre dont l’avant-plan est flou (f2-4).

Vous pourriez également pousser un peu plus loin et créer un triptyque, assemblage de 3 photos.

Pour dénicher d’autres idées, visiter le blog de Magalie C => article similaire.

Bonne semaine à tous et toutes ! 

error: Ce contenu est protégé.