Idées Photo Créatives à Faire à la Maison

Idées Photo Créatives à Faire à la Maison

Êtes-vous en manque d’idées créatives à faire à la maison ? Que vous soyez en confinement, ou cloué à la maison (pour toutes sortes de raison), il existe des thèmes forts intéressants à explorer.  Chez soi !

Toutefois, si vous êtes habitué à réaliser vos photos sur le terrain, parcourant de grands espaces, l’idée de photographier à la maison ne vous inspirera peut-être pas. Aussi bien vous dire la vérité, ce sera un défi. Ouais. Mais pas insurmontable. Promis.

Avec un soupçon de créativité, un brin de folie, d’audace, d’expérimentation, vous obtiendrez des résultats qui vous étonnera.

Voici 7 idées photo créatives à faire à la maison :

1)   Servez-vous de votre photocopieur

Idée photo créative | autoportrait photocopieur

Ça vous étonne ? Pas de souci, c’est sans danger. Si vous avez un photocopieur à la maison, vous serez en mesure de produire des portraits surréalistes. L’effet est vraiment renversant.

Comment procéder ? Il s’agit de coller votre visage sur la vitre de l’appareil, activer le scan et attendre que la numérisation soit complétée. C’est tout.

Astuce : réalisez plusieurs essais et agrémentez votre portrait de petits accessoires, comme des bijoux, pour créer des mises en scène qui sortent de l’ordinaire.

2)   Peindre avec la lumière

Idée photo créative | peindre avec la lumière

Voilà une idée photo créative super fun à exécuter. Ici aussi, il faut être patient et refaire (encore et encore) les prises de vue pour réussir votre photo.

Choisissez un lieu sombre pour obtenir une vitesse lente afin de tracer des zigzags de lumière. Pour la photo présentée, j’étais dans la chambre à coucher, en fin de soirée. Néanmoins, vous pourriez sélectionner une autre pièce de la maison.

Exifs : ISO 400 | f/11 | 5 sec.

Astuce : servez-vous de l’application torche LED (lampe de poche) de votre téléphone pour créer un filet lumineux.

3)   Perspective sous les pieds

Idée photo créative | Perspective sous les pieds

Cette vue est spectaculaire et produit un effet de surprise. Notez que si vous montrez cette photo à vos amis, on vous questionnera. « Mais, comment as-tu fait ? » Peut-être êtes-vous, en ce moment même, en train de vous poser la même question. Héhé.

Voici la réponse : je suis surélevée sur une roche (d’environ 10 cm), et j’ai installé ma GoPro en dessus. C’est ce qui donne cette vue saisissante en contre-plongée. Vous pouvez facilement réaliser cette photo à la maison, ou à proximité, dans un environnement qui se prête à ce type de perspective.

Appareil utilisé : GoPro, mode photo en rafale (10 photos). Un téléphone intelligent pourrait faire l’affaire aussi.

Astuce :  (Vidéo) Idée prise sur YouTube

4)   Un peu de folie

Idée photo créative | Un peu de folie

Avec le coronavirus qui court et qui nous rend fous (avouons-le franchement!), il est possible de renverser la situation et d’inventer des mises en scène complètement disjonctées. Ici, j’ai tenté d’interpréter un personnage qui s’improvise scientifique-fou-du-moment.

Sa mission ? Anéantir le virus ! Hé hé hé…

J’ai sorti mon arsenal de produits nettoyants; placer la table près d’une fenêtre (bonne source lumineuse); marteau à la main (tsé quand tu veux démolir l’ennemi, tu prends les grands moyens); loupe dans l’autre (ça aide à mieux voir le satané virus), et hop on photographie.

Astuce : optez pour le mode en rafale, genre 5 images.

5)  Photographier vos mains

Idée photo créative | Photographier vos mains

Quand on parle d’autoportrait grimacez-vous ?  L’idée de vous placer devant l’objectif vous horripile ? Bon, bon, je vous comprends, mais je crois qu’il est bénéfique de dépasser cette crainte et d’entreprendre ce projet.

D’ailleurs, si l’autoportrait vous rebute, songez à mettre en valeur vos mains.

À l’aide d’accessoires (incarnant différents symboles), on peut créer des mises en scène intéressantes. Ici, un nid d’oiseau (naissance) + les ustensiles en croix (addition/combinaison) + les cœurs (passion) + fleurs séchées (le doute, parfois…) = un oiseau ailé (liberté d’expression).

Astuce : (Vidéo) comment photographier ses mains 

Article relié ⇒ Autoportrait : Partir en Mode Introspection via la Photographie

6)   Savonne, savonnez, savonnons !

Idée photo créative | Savon

En temps de confinement, c’est un article qu’on entend parler abondamment. Voilà une occasion en or pour photographier cet article. À la maison !

J’ai choisi l’évier de la cuisine, avec des mains pleines de mousse. Mais vous pourriez aussi opter pour une présentation plus classique et photographier le savon dans son emballage entouré d’éléments décoratifs. À vous de voir.

Je me suis servie du retardateur et de la prise de vue en rafale. Plusieurs photos ont dû être nécessaires pour obtenir LE bon cliché.

Astuce : j’ai surélevé la caméra (GoPro) sur une tasse pour avoir une vue sur la mousse.

7)   Lumière du matin

Idée photo créative | Lumière du matin

L’automne dernier, j’ai instauré une nouvelle habitude. Tous les matins, je photographiais le ciel vu de ma fenêtre. Outre le fais de sortir ma caméra (mon iPhone), je connectais avec le moment présent. Je prenais conscience du temps qui passe et j’accueillais le calme.

Ce geste, simple en-soi, est devenu une routine quotidienne. Mon ancre matinale.

La lumière, dans sa splendeur, change parfois imperceptiblement, d’autre fois avec plus de contraste, mais toujours avec beauté.

Le fait d’être là, à l’affût, témoin de ces changements, petits ou grands, nous ramène à l’essentiel. Le bonheur.

Article  reliéComment Photographier le Bonheur ? Découvrez 5 Pistes à Explorer

Conclusion

J’espère que ces suggestions vous donnerons des idées ou à tout le moins vous inciterons à prendre votre appareil et à faire des photos créatives à la maison. Je publierai dans les prochaines semaines d’autres idées à cultiver.

Bonne photo créative !

 

Idées photo créatives à faire à la maison

 

Activités à faire dans le Vieux Québec

Activités à faire dans le Vieux Québec

Le Vieux-Québec est une destination de choix. En période hivernale, c’est l’endroit par excellence pour s’évader. Plusieurs attraits et activités fourmillent autour de Québec. Que ce soit le parc de la Chute-Montmorency, la glissade Dufferin, le bistro-bar tournant le Ciel!, ou encore le quartier Petit Champlain avec ses décors féeriques et ses rues illuminées, vous y passerez un séjour mémorable.

Quoi faire dans le Vieux Québéc

↑↑ Cliquez sur l’image pour visionner la vidéo ↑↑

Voyons ensemble les activités à faire dans le Vieux-Québec :

Vieux Québec : la traverse Québec-Lévis

Prendre le traversier

Au lieu de prendre le pont en direction de Québec, notre route habituelle, mon chéri et moi (Curieux Nomades) avons décidé d’emprunter la traverse Lévis-Québec. Une décision que nous avons hautement appréciée !  D’une durée de 12 minutes, la traversé a lieu toutes les 30 minutes.

Ce parcours nous a permis d’obtenir une vue imprenable sur le Vieux-Québec et de contempler le mouvement des glaces sur le fleuve. D’ailleurs, observer les glaces se fracasser sur la coque du traversier est assez impressionnant. Une activité à faire en famille. N’oubliez pas votre appareil photo. 😉

$ Le tarif est fort abordable !

Suggestion: effectuez un aller-retour; juste pour le plaisir d’admirer le panorama et de prolonger le plaisir.

Savourer un repas au bistro-bar le Ciel avec vue imprenable sur le Vieux-Québec  !

Avant d’entreprendre vos activités, nous vous suggérons fortement de réserver une table au restaurant Au Ciel! Avec sa plate-forme tournante, vous obtenez une vue de 360 degrés sur le fleuve et tout le panorama environnant. Éblouissement assuré !

$$ Le menu est un peu plus cher que la moyenne, mais l’expérience en vaut la peine.

Suggestion: réservez une table près d’une fenêtre pour avoir LA meilleure vue.

Vieux Québec : bistro-bar le Ciel !

Visiter le parc de la chute Montmorency

Bon, une fois votre panse bien remplie, il est temps de prendre l’air. Direction les chutes Montmorency. En hiver, les chutes se transforment au gré du gel. C’est plus frisquet, je l’avoue. Prévenez les risques d’inconfort (rien de pire que d’être transi de froid) et habillez-vous chaudement : gros manteau, tuque, foulard, mitaines, tout le tralala quoi !

Article de blog Photo d’hiver : Comment se tenir au chaud ? 

Si toutefois vous craignez (vraiment beaucoup) le froid, montez à bord du téléphérique. La balade offre une vue magnifique sur le fleuve et le décor environnant, et vous y resterez au chaud.

Le saviez-vous ? La chute est la plus haute de la province du Québec (83 mètres),  et dépasse de trente mètres les chutes du Niagara.

$ Abordable

Suggestion: faites un détour vers le manoir Montmorency et savourez une boisson chaude.

Parc de la chute Montmorency

Se balader dans le quartier Petit Champlain dans le Vieux Québec

Avec ses rues illuminées, son décor champêtre et son air d’antan, le Petit Champlain nous a séduits. Bon, sans vouloir faire cliché, cette avenue piétonnière est un incontournable.

Le saviez-vous ? Le Petit Champlain est l’un des plus anciens quartiers commerciaux en Amérique du Nord.

Vous pouvez y accéder en empruntant les escaliers ou encore profiter une mini balade dans le funiculaire, histoire d’avoir une vue splendide sur le quartier.

$ Gratuit ! À moins d’être en mode shoppings…

Suggestion: dégustez de la tire sur neige à la Petite Cabane à Sucre de Québec.

Quartier le Petit Champlain, Québec

Manger au restaurant Polina Pizzaria

Que ce soit pour le lunch ou le dîner/souper, le menu qu’offre le restaurant Polina Pizzaria saura réjouir vos papilles gustatives. Nous avons pris le repas du midi et du soir, et avons été très satisfaits. La pizza (à mon humble goût) regorge de saveur. De plus, le personnel est accueillant et l’endroit sympathique.

$$ C’est selon le choix du repas.

Suggestion: si vous aimez les desserts, le tiramisu est succulent ! Miam !

Glissade Terrasse Dufferin (au 1884)

Pour clore votre séjour dans le Vieux-Québec, un détour vers la glissade Dufferin s’impose. À quelques pas du château Frontenac, une rampe de 60 mètres vous donne accès à la glissade. Vous aimez les sensations fortes ? Ça tombe bien, les toboggans peuvent atteindre jusqu’à 70 km/heure. Wahou ! Nous avons adoré notre expérience.

$ Économique !

Le saviez-vous ? Fondée en 1884, cette structure est plus que centenaire !

Suggestion: optez pour un forfait de 4 glissades afin d’apprécier chaque moment à vive allure.

Voilà, j’espère que ces quelque suggestions vous donneront envie de découvrir la ville de Québec. 🙂 

Bonne lecture !

N’hésitez pas à suivre les aventures des Curieux Nomades (c’est nous, Anne & Eric 👩‍❤️‍👨)  sur les réseaux sociaux :
YouTube
Facebook
Instagram

 

5 raisons pourquoi vous devriez photographier les fleurs

5 raisons pourquoi vous devriez photographier les fleurs

Aussi loin que je me souvienne, les fleurs m’ont toujours attirées. Dès ma première acquisition de mon boîtier numérique, en 2007, j’ai ajouté un objectif macro (60mm) à mon équipement.

J’ignorais, à cette époque, que ce petit objectif allait avoir un gros impact sur ma façon de réaliser mes photos.  

Par contre, je savais que j’aimais photographier de près, de trèèès près même. Ça rejoint mon style photographique. J’adore m’attarder sur les détails, prendre le temps d’observer, d’admirer, sans rien bousculer. On pourrait appeler ça de la slow photographie.

Ressentir. S’éblouir de l’étonnante beauté de la nature. Sourire aux couleurs, à la lumière, à la vie qui se déploient autour de nous.  Prendre le temps de connecter avant de déclencher.

Intuitivement, j’ai fait le bon choix. Mais ce n’est qu’en 2014, en découvrant la photographe Kathleen Clemons, que j’ai réellement nourri cette passion pour la photographie de fleurs. Visiter sa galerie est un enchantement pour les yeux.

Les fleurs. Un sujet qui, de loin, est séduisant. Mais en prenant soin de s’attarder sur les menus détails, on se rend compte de l’infinie richesse qu’elles camouflent. Un heureux mélange de lignes, de courbes, de textures, de grâce et d’élégance.

Voici 5 raisons pour lesquelles vous devriez vous aussi photographier les fleurs

Vous désirez améliorer vos photos de fleurs ? Inscrivez-vous à mon cours en ligne : Réussir ses Photos de Fleurs. Vous y trouverez de précieux conseils pour immortaliser leur beauté naturelle. Pour en savoir plus, cliquez ici

1-Peaufine votre sens de l’observation

Si vous désirez photographier les fleurs sous un angle avantageux, vous avez intérêt à les observer attentivement. Au premier regard, les pétunias (ou les roses) sont magnifiques. Mais en s’y approchant, on se rend compte que les pétales comportent une complexité qui n’est pas facile à photographier.

Au premier coup d’œil.

Avant de déclencher, prenez le temps de les contempler. Penchez-vous, regardez-les sous une autre perspective que celle bien connu, à la hauteur des yeux. Soyez à l’affût d’une fleur à l’écart des autres ou d’un pétale recourbé qui semble rebelle.

Cette particularité rendra votre image encore plus unique.

Article relié ⇒ Macro, Proxy, Plan rapproché : quelle est la différence ? 

Poésie du soir

2-Exerce votre patience

Vous ne réussirez pas toujours à capter la beauté des fleurs. Plusieurs photos seront nécessaires avant d’obtenir l’effet désiré. Certains jours vous ne reviendrez avec aucune image satisfaisante.

Arrière-plan surchargé, trop surexposé, trop flou, trop bof… Alouette !

Un paquet de raisons pour remettre en question votre talent de photographe. Votre sentiment de réussite en prendra un coup. Je comprends, j’ai passé par là. Oui, oui !

Le mot d’ordre est… PATIENCE. Dit comme ça, ça paraît simpliste. Je sais. Mais quand vous expérimentez un nouveau style, vous traverserez des épisodes d’échec. C’est normal.

La meilleure solution est de per-sé-vé-rer. Recommencez. Encore et encore. La photographie de fleurs n’y échappe pas.  La patience vous récompensera. Promis.

Vous désirez améliorer vos photos de fleurs ? Inscrivez-vous à mon cours en ligne : Réussir ses Photos de Fleurs. Vous y trouverez de précieux conseils pour immortaliser leur beauté naturelle. Pour en savoir plus, cliquez ici

Découverte d'un monde insoupçonné

3-Découverte d’un monde insoupçonné

Quand on parle de photographier les fleurs, on s’imagine qu’il s’agit de prendre la plante dans son ensemble. La tige, le feuillage et, bien sûr, la fleur.

Pouf ! On a fait le tour ! Un instant papillon, c’est beaucoup plus créatif que ça. 😉

Il y a vraiment un monde insoupçonné, si vous vous y attardez. Tant pour les insectes, les papillons, les abeilles qui égayeront vos spécimens, que par l’aspect gracieux des pétales.

Dans un mètre carré, vous détecterez une pléiade de créatures vivantes ainsi que des formes graphiques à exploiter. Donnez-vous la peine d’explorer plus loin. Approchez-vous et éclatez-vous.

Il y a tout un monde à découvrir !

Article relié ⇒ 8 Conseils pour photographier les fleurs de sous-bois

Fleur Iris

4-Développe votre expression artistique

Photographier les fleurs en soi n’est pas si compliqué. Ce choix peut paraître ordinaire. Détrompez-vous. C’est un sujet en or pour développer votre style artistique. Par sa richesse de détails, vous pouvez réaliser une panoplie d’images saisissantes ou épurées, selon votre vision.

En passant par le minimaliste, le graphique, l’abstrait. Ou approfondir davantage, et créer des perles d’images qui évoquent poésie, délicatesse, charme. De multiples possibilités s’offrent à vous.

La seule limite est votre propre perception. Soyez ouvert et expérimentez.

Article relié ⇒ Développer sa vision artistique

Améliore votre technique

5-Améliore votre technique

Un grand avantage, à bien des égards. Qui ne souhaite pas améliorer sa technique photographique ? Apprendre à mieux voir est essentiel, mais connaître la profondeur de champ, la distance minimale de votre objectif, maîtriser l’exposition et créer de délicieux floutés sont des paramètres indispensables. Les maîtriser enrichie votre satisfaction.

La photographie de fleur permet d’explorer cette avenue. De nous perfectionner tout en peaufinant notre vision.

Avec la patience, la persévérance, la passion aussi vous parviendrez à produire des images qui reflètent votre style photographique.

Vous désirez améliorer vos photos de fleurs ? Inscrivez-vous à mon cours en ligne : Réussir ses Photos de Fleurs. Vous y trouverez de précieux conseils pour immortaliser leur beauté naturelle. Pour en savoir plus, cliquez ici

Et vous, avez-vous déjà exploré la photographie de fleurs ?

 

4 Astuces pour sortir du mode automatique en photo

4 Astuces pour sortir du mode automatique en photo

Qui n’a pas souhaité, un jour ou l’autre, sortir du mode automatique de son appareil ? Créer selon sa vision. Tous les paramètres disponibles nous procurent une foule d’options pour y parvenir. Le hic, très souvent, c’est de savoir s’en servir.

Si vous débutez en photographie, vous êtes peut-être tombé dans le piège du mode automatique. L’appareil décide à votre place et vous n’avez pas à vous casser la tête.

Le hic (majeur cette fois), vous obtenez parfois des résultats super chouettes. Hourra ! Et, d’autres fois, c’est nul. Bouh ! Mais, selon moi, le grand inconvénient est que vous ignorez totalement comment reproduire vos réussites.

Ça vous est déjà arrivé ? Pas d’inquiétude.

Dans cet article, je vous propose 4 astuces pour sortir du mode automatique tout en restant zen.

4 Astuces pour sortir du mode automatique en photo

1- Acceptez de faire des erreurs

Tout d’abord, quand nous sommes en apprentissage c’est normal de faire des erreurs. Même beaucoup. Un musicien qui étudie le piano ne réussira pas ses gammes du premier coup. Il doit travailler longtemps pour discipliner ses doigts et obtenir une certaine habileté technique.

Ben, en photographie, c’est la même chose.

Donc, dans ce processus d’apprentissage (lire se débarrasser du mode automatique), vous récolterez forcément des photos ratées. Même beaucoup. Et c’est tout à fait correct ! La patience et la persévérance vous permettront de maîtriser la technique.

Article relié : Comment transformer nos erreurs pour devenir un meilleur photographe

4 Astuces pour sortir du mode automatique en photo

2- Alternez entre apprentissage et divertissement

Si vous vous interdisez d’utiliser le mode automatique et que vous sentez la pression monter, au point de vouloir vous arracher les cheveux, de grâce, revenez en automatique.

La photographie n’est pas une dictature, hein.

Permettez-vous de varier vos périodes d’apprentissage. Alternez les moments studieux « je pratique le mode manuel », par des instants plus permissifs « je reviens en mode automatique ». Ceci allégera le processus et vous procurera plus de plaisir.

Par ailleurs, pratiquer assidûment une nouvelle technique génère une fatigue cérébrale. Il est donc judicieux de revenir à notre façon de faire habituelle, juste le temps d’assimiler le tout. Et de restez zen

Restez zen et apprendre à connaître son appareil

3- Optez pour le mode semi-automatique

Diverses méthodes s’offrent à vous pour apprendre à sortir du mode automatique.

Complètement manuel

Vous pourriez décider d’utiliser le mode manuel. Vous déterminez les ISO, puis vous choisissez les ouvertures ET les vitesses, selon la lecture de votre posemètre, afin de bien exposer votre image.

Ça demande une bonne dose d’attention. Cette approche vous permet de saisir le triangle photographique; l’équilibre entre 3 paramètres : ouverture / vitesse / ISO.

Certaines personnes lorsqu’elles l’ont adopté (et compris) ne veulent plus revenir en arrière.

Mode semi-automatique (priorité ouverture ou vitesse)

Une autre méthode consiste à faire les ajustements à mi-chemin.

Par exemple, vous faites le choix de l’ouverture et vous laissez l’appareil décider de la vitesse. Ceci vous familiarise avec la profondeur de champ. Variez les diaphragmes afin de bien saisir ce choix créatif. Cette option est utile en photo paysage, macrophotographie ou pour le portrait.

Ou l’inverse, optez pour la vitesse, l’appareil de son côté se chargera de l’ouverture. Cette approche vous permettra de comprendre l’incidence de ce paramètre sur l’image. Utile pour la photo d’action, mais aussi pour éviter le flou de bouger.

Astuces pour sortir du mode auto : la pratique !

4- Pratiquez régulièrement

Il va sans dire qu’une pratique régulière (comme la randonnée photo) et constante garantira le succès de votre apprentissage. Ne vous attendez pas à contrôler votre appareil si vous ne l’utilisez que quelques fois par mois.

Les athlètes remportent des médailles en s’appliquant tous les jours.

Bon, le but n’est certes pas de devenir un champion hors pair, mais de maîtriser la base pour que ça devienne une seconde nature. Et ne pas devoir se freiner, dans votre processus créatif, chaque fois que vous désirez obtenir un effet.

Voilà ! Tout ce qui vous reste à accomplir est de pratiquer sur une base régulière.

Dans les commentaires, dites-moi si vous préférez le mode manuel, semi-automatique ou… automatique ? 

Rehausser la beauté d’un paysage : 4 types de lumière à favoriser

Rehausser la beauté d’un paysage : 4 types de lumière à favoriser

Avez-vous déjà remarqué à quel point la lumière influence la perception d’un lieu ? Selon l’heure de la journée, elle transforme le paysage le plus banal en une scène extraordinaire. C’est presque de la magie !

Je me souviens du jour où j’ai assisté à cette magie. Je circulais sur une route de campagne que je connaissais bien. Photographiquement, elle n’offrait rien d’intéressant, enfin, c’est ce que je percevais.

 

Mais ce matin-là, le soleil matinal étalait son manteau doré. Chaque petit détail était rehaussé et prenait vie d’une manière tout à fait inattendue, à mes yeux. J’avais l’impression d’être dans un autre monde. À partir de ce jour, j’ai appris à voir au-delà des apparences et à ne pas sous-estimer le potentiel photographique d’un lieu.

Regardons ensemble 4 types de lumière qui rehausse la beauté d’un paysage. Et, du coup, modifie votre perception. Une journée nuageuse ne produira pas le même effet qu’une journée de grand soleil.

1- La lumière diffuse

Elle se produira généralement sous le couvert d’une journée nuageuse, offrant une lumière douce et tamisée, atténuant l’écart entre les hautes lumières et les ombres profondes. En d’autres circonstances, elle sera générée par une brume matinale ou un brouillard épais, suscitant une atmosphère enveloppante.

Rehausser un paysage : 4 types de lumière à favoriser

Malgré ses qualités esthétiques, plusieurs la considèrent comme un désavantage en photographie de paysage. En effet, un panorama capturé sous cet éclairage présente un aspect un peu terne et sans grand relief.

De plus, le ciel devient d’un blanc immaculé, occasionnant une zone d’attraction qui attire le regard et nuit à la lecture de l’image. Pour remédier à la situation, décidez de ne pas inclure le ciel et cadrez plus serré, ou encore, ajoutez un filtre dégradé afin d’accentuer l’effet dramatique d’un ciel chargé de nuages.

Article relié ⇒ Filtres Photo : À quoi servent-ils ? 

Lumière diffuse : photo de cascade

Une autre possibilité est d’en profiter pour photographier les chutes et les cascades. La lumière diffuse facilitera les longues expositions. Vous obtiendrez ainsi plus de détails dans les rochers, à l’ombre, et l’eau ne reflétera pas l’éclat du soleil qui a tendance à surexposer les zones claires lors de longues expositions.

2- La lumière directe

Les journées ensoleillées nous réjouissent ! La lumière est franche, ajoute couleur et vie aux paysages, sculpte les détails et redonne de la richesse aux textures. Mais on sera vite désenchanté par les hauts contrastes qu’elle produit; les ombres sont impénétrables et les espaces clairs risquent d’être surexposés.

Rehausser un paysage : 4 types de lumière à favoriser

Que faire ? Parvenez à un compromis, choisissez d’exposer soit pour les hautes lumières ou pour les ombres. Cadrez plus serré et faites votre lecture d’exposition à l’endroit désiré et acceptez de laisser dans l’ombre les zones ombragées ou de surexposer certaines parties de votre image. Vos images dégageront ainsi un impact visuel fort.

Rehausser un paysage : 4 types de lumière à favoriser

Évitez la lumière dure qui se situe entre 11 h et 15 h de l’après-midi et privilégiez la lumière matinale ou celle de fin de journée. Les ombres sont plus étirées et la lumière est plus douce.

Notez que l’hiver offre une plage de temps plus étendu pour photographier en lumière directe. Certes, les journées sont courtes, mais inondées d’une lumière intéressante. En raison de sa position moins élevée, le soleil cause moins de problématique au niveau des contrastes.

Rehausser un paysage : 4 types de lumière à favoriser

3- La lumière de côté

Cette source de lumière donne du relief et accentue le contour des éléments.

De plus, elle offre l’opportunité de mettre l’accent sur les textures et les formes. Déterminez votre sujet et l’histoire que désirez véhiculer à l’aide de cette lumière. Si votre intention est de démontrer le relief d’un paysage, ce type d’éclairage est tout à fait approprié.

Lumière de côté : types de lumière à favoriser en photo paysage

Pour optimiser l’effet, réalisez vos prises de vue en début ou en fin de journée. Le soleil, plus bas sur l’horizon, crée des ombres étirées et imprègne votre image d’une atmosphère feutrée.

Si vous ajoutez le soleil dans votre image, vous obtiendrez un effet hautement dramatique.

Inclure le soleil dans le paysage : lumière hautement dramatique

4- Le contre-jour

Lorsque vous photographiez avec le soleil situé face à vous, vous obtenez un contre-jour. Ce type de lumière est difficile à réussir, car elle donne lieu à des zones fortement sous-exposées.

Pour la photo ci-dessus, la neige fait office de réflecteur et débouche les ombres au sol. J’ai fait ma lecture d’exposition pour l’ombre et, à l’aide de mon histogramme, j’ai vérifié que mes hautes lumières ne soient pas brûlées.

Rehausser un paysage : 4 types de lumière à favoriser

Toutefois, vous pouvez décider de ne pas inclure le soleil dans votre composition, et réussir des images tout aussi percutantes. En hiver, les ombres tracées par les éléments créeront un bel effet graphique.

Durant l’été, les items translucides, comme les fleurs ou les feuilles seront joliment soulignés d’une lueur diaphane. Si le soleil est suffisamment bas, et pénètre dans votre objectif, vous obtiendrez un flare (voile lumineux). Cet effet ajoute une touche artistique à vos images et restitue une atmosphère vaporeuse.

Rehausser un paysage : 4 types de lumière à favoriser

Le contre-jour peut créer de superbes silhouettes lors d’un coucher de soleil, recherchez des items avec un contour défini pour un impact spectaculaire et faites votre lecture d’exposition sur le ciel.

Article relié ⇒ Photographier en contre-jour créer des images saisissantes 

Rehausser un paysage : 4 types de lumière à favoriser

Dans les commentaires, partagez-moi le type de lumière que vous préférez.  

error: Ce contenu est protégé.