7 conseils pour améliorer vos photos de paysage

7 conseils pour améliorer vos photos de paysage

Certains endroits visités sont photogéniques, c’est-à-dire que les éléments de la scène s’organisent harmonieusement entre eux, et le déclic se produit rapidement. Trop même. Nous retournons à la maison et en visionnant la scène finale, un sentiment d’insatisfaction nous envahit. Comme si l’image n’était pas tout à fait le reflet de notre personnalité.

Parfois, l’endroit est surchargé et nous devons analyser la scène, nous déplacer, non sans mal, jusqu’à ce que le cadrage soit adéquat. Le ballet à effectuer est complexe et l’image finale ne répond pas toujours à nos attentes. D’autres fois, le lieu est banal, et nous sommes tentés de partir sans nous y attarder.

Avec une approche plus méthodique d’un lieu, vous serez en mesure de déceler le potentiel d’une scène afin de la transformer en un paysage digne d’intérêt.

Voici 7 conseils pour vous aider à améliorer vos photos de paysage.

1-Cadrer un paysage en format portrait

7 conseils pour améliorer vos photos de paysage

Le format vertical est souvent réservé à la publication éditoriale, mais rien ne vous empêche de l’adopter. Nous photographions un paysage sur l’horizontale de façon naturelle. Les appareils photo ont une incidence sur ce choix, les viseurs et les écrans LCD se présentent sous cette forme.

Vous pouvez facilement changer cette habitude et modifier l’orientation de votre cadrage. Les images obtenues donneront une impression de mouvement et de dynamisme.

Voici quelques points à considérer :

§  Portez attention aux éléments en hauteur, un arbre par exemple, une ligne de fuite tracée par un sentier ou un ruisseau, une souche d’arbre dont le tronc crée une ligne directrice à l’intérieur du cadre, un lit de galets, ou tout élément susceptible de se prêter à cette composition.

§  Si vous possédez un grand-angle, n’hésitez pas à l’utiliser en intégrant un élément au premier plan. Portez attention aux items situés au sol qui pourraient servir d’avant-plan, une plante aux couleurs distinctives, une gerbe de fleurs, ou un rocher, par exemple. N’hésitez pas à vous agenouiller au besoin. Une fois décelé, harmonisez l’ensemble de votre composition afin d’équilibrer la scène. Faites votre mise au point au tiers de l’image et choisissez une grande ouverture (f/16) pour obtenir une bonne profondeur de champ.

§  Un téléobjectif compresse le paysage et sera utile pour concevoir une image plus graphique. Observez les éléments composants la scène, remarquez-vous une juxtaposition de formes qui auraient avantage à être photographiées à la verticale ? Pour vous faciliter la tâche, pensez à regarder en deux dimensions, et visionnez le paysage qui se dresse devant vous comme un tableau à décomposer.  L’avant-plan, le plan du milieu et l’arrière-plan. La compression focale du téléobjectif accentue cet effet de deux dimensions et génère une image à saveur graphique.

§  Afin d’enrichir votre sélection d’images, prenez l’habitude de prendre une photo à l’horizontale et une autre à la verticale d’une même scène.

2-Gardez un œil sur la météo

7 conseils pour améliorer vos photos de paysage

Dame Nature est capricieuse, et il est difficile d’anticiper ses « mauvais » coups. Mais une chose est certaine, elle aura une grande influence sur le rendu de vos photos. Soyez attentif et dès qu’une occasion se présente, sautez sur votre appareil photo et partez à l’aventure.

§  Les orages

Comme dit l’adage, après la pluie, le beau temps. Chaque fois que j’ai été témoin d’orages, j’ai pu constater leur incidence sur les couchers de soleil. Les gouttelettes encore présentent dans l’atmosphère génèrent un voile imperceptible, et lorsque les derniers rayons du soleil s’y reflètent, les couleurs du couchant prennent des teintes riches et éclatantes. Et si la chance est avec vous, peut-être qu’un arc-en-ciel s’affichera dans le ciel. Servez-vous d’un polarisant pour accentuer ses couleurs.

§  La pluie

La pluie rehausse les couleurs en général. Les troncs des arbres, devenus plus foncés, ressortent joliment contre le coloris du feuillage mouillé. L’utilisation d’un filtre polarisant s’avérera pratique afin d’éliminer le moiré du ciel gris se réfléchissant dans les minuscules gouttelettes d’eau. 

Notez aussi qu’une pluie diluvienne gonflera les ruisseaux et offrira un débit plus abondant. C’est l’occasion de pratiquer cet effet de filet soyeux que vous rêvez de faire depuis longtemps.

§  Tempête de verglas

La pluie verglaçante n’est pas appréciée, elle recouvre tout d’une fine couche de glace et rend la chaussé glissante, mais elle ravit le cœur des photographes. Elle survient lorsque la température frôle le point de congélation. Elle donne parfois l’impression de transformer un paysage en verre. La transparence de la glace, éclaboussée par la lumière du matin, transcende le plus anodin des paysages en beauté surréelle. Si l’occasion se présente, n’attendez pas trop, les rayons du soleil feront fondre la glace.

3-Levez-vous tôt !

7 conseils pour améliorer vos photos de paysage

Je ne vous apprends rien si je vous dis que la lumière influencera grandement la qualité d’une image. Ceci est encore plus vrai en photographie de paysage. Un panorama à l’aspect tout à fait banal se transformera radicalement sous un bon éclairage. Le matin, tout particulièrement. La fraîcheur de la nuit dépose une brume matinale, parfois accompagnée de rosée. Une atmosphère particulière enveloppe les lieux. 

§  L’heure dorée

L’heure dorée du matin se distingue par une lueur ambrée qui enveloppe le paysage et crée une aura de magie. Les deux heures suivant le lever de l’astre offrent une qualité de lumière exceptionnelle. Les textures sont accentuées et le relief des éléments est rehaussé. Songez à arriver trente minutes avant le lever du soleil, vous pourrez ainsi bénéficier des couleurs de l’aurore caractérisées par des teintes flamboyantes.

4-Retournez plus d’une fois au même endroit

7 conseils pour améliorer vos photos de paysage

Un lieu regorge de possibilités photographiques et ce n’est pas en une seule visite que vous aurez exploré tout son potentiel. Le repérage, entre autre, vous évitera bien des déceptions. 

Mais retourner sur un même endroit offre de multiples avantages. Il permet, entre autres, de vous familiariser avec le décor et de repérer les points clés pour créer de belles compositions.

La lumière du matin différera de celle du soir, vous avez donc deux mises en situation. De plus, si vous arrivez à l’aurore, alors que la pénombre baigne encore le paysage, vous aurez plus de facilité à vous déplacer dans un endroit familier que dans un lieu totalement inconnu.

5-Soyez patient, attendez avant de quitter les lieux

Lorsque nous photographions les dernières lueurs du jour, nous sommes tentés de quitter les lieux dès que le soleil bascule sous l’horizon. Nous nous privons d’une opportunité photographique, celle de la tombée du jour.

§  Le crépuscule

Similaire à l’aurore, le crépuscule est caractérisé par les couleurs flamboyantes qui éclaboussent les nuages flottants dans le ciel. Plus il y aura de nuages, surtout s’ils sont légers et vaporeux, plus la possibilité de voir apparaître ce phénomène sera présent. Pensez à apporter votre trépied, parce que la faible luminosité nécessitera une longue exposition.

§  L’heure bleue

Quand le soleil disparaît sous l’horizon, l’heure bleue affiche ses couleurs, un bleu intense et électrique. Vous disposez d’une trentaine de minutes, chrono. Laissez votre balance des blancs sur « lumière du jour » et vous obtiendrez des photos avec une jolie teinte de bleus. Si vous vous attardez, pourquoi ne pas tenter de photographier les étoiles ? Ou encore, la lune s’élevant au-dessus d’un paysage de votre région.   

6-Éloignez-vous de la route

7 conseils pour améliorer vos photos de paysage

Si vous désirez obtenir des paysages qui se démarquent des autres, éloignez-vous des routes. Prendre un cliché où tout le monde peut s’arrêter et effectuer la même scène n’est pas aussi gratifiant que si vous avez marché quelques kilomètres pour saisir une image vraiment exceptionnelle. Sortez des sentiers battus et partez explorer.

Vous pouvez cibler un terrain privé et aller demander l’autorisation aux propriétaires pour faire de la photo sur leur propriété. Vous reviendrez avec des images uniques. 

7-Regardez en arrière

7 conseils pour améliorer vos photos de paysage

Si vous êtes sur les lieux d’un lever ou d’un coucher de soleil, n’oubliez pas de regarder derrière vous. Parfois, à l’opposé de la scène, dans le ciel lumineux du couchant, les nuages s’habillent de rose vermeille. N’hésitez pas à tourner la tête et à changer votre composition si l’occasion se présente.

Voilà! J’espère que ces quelques conseils vous aideront à améliorer vos photos de paysages !

N’hésitez pas à laisser votre commentaire, si vous avez d’autres suggestions à proposer.

Bloqué ? Comment retrouver votre élan et devenir créatif à nouveau

Bloqué ? Comment retrouver votre élan et devenir créatif à nouveau

Avez-vous perdu votre élan créatif ? Hésitez-vous avant de déclencher ? Incertain, si la composition est adéquate ou pas ? Avez-vous l’impression que vos photos ne sont jamais bonnes, vous incitant à réduire votre activité ? Si oui, dans cet article je vous donne des pistes pour retrouver votre élan créatif et avoir confiance en vous.

Avouons-le, la perfection n’existe pas. Par ailleurs, créer des images imparfaites bonifiera votre expérience. Oui, oui ! Plus vous pratiquerez, plus vous bâtirez votre confiance; votre maitrise de la technique s’améliorera (forcément) et peu à peu votre galerie d’images reflètera un style bien à vous. Un déclic à la fois.

Bloqué ? Comment retrouver votre élan et devenir créatif à nouveau

Osez prendre des photos imparfaites

Tout d’abord, osez ! La meilleure manière de sortir de l’inertie paralysante de l’inaction est d’agir. Osez faire des photos même si le résultat ne semble pas parfait. Déclenchez, même si le sujet principal n’est pas tout à fait au bon endroit (selon vous).

N’allez pas croire que je réussis toujours mes photos (hum, hum) pas du tout. Parfois, il n’y a rien de bon, mais l’expérience prévaut et je sais qu’il y aura une prochaine fois, donc ce n’est pas la fin du monde.

Votre spontanéité se développera, votre confiance aussi et votre œil se peaufinera au fil de vos sorties photo.

La fois suivante ce sera plus facile, vous pourrez vous référer à votre expérience précédente pour aller plus loin dans votre expérimentation.

Bloqué ? Comment retrouver votre élan et devenir créatif à nouveau

Analysez vos erreurs

Une astuce simple pour sortir d’un blocage est de le regarder en face. Prenez quelque instant, et prêtez attention à ce qui vous bloque.

  • Est-ce le manque de connaissance de votre appareil photo ?
  • Vous ne saisissez pas la différence entre une petite ouverture (f/16) et une grande ouverture (f/2) ?
  • Vous ignorez comment agencer harmonieusement les éléments d’une scène?
  • Vous vous comparez aux autres ?
  • La gestion de la lumière est gros obstacle ?
  • Vous avez peur de commettre une erreur et de rater votre photo ?
  • Vous manquez de temps ?

Ciblez l’obstacle majeur qui nuit à votre créativité et posez un geste concret pour y remédier. Un pas à la fois.

Bloqué ? Comment retrouver votre élan et devenir créatif à nouveau

Voici quelques suggestions :

♥ Dédier 15 minutes par jour pour apprendre à connaitre votre appareil photo. Jouez avec, sans prendre réellement de photo, familiarisez-vous avec tous les boutons.

♥ Faites une série d’images d’un même sujet et variez les ouvertures, afin de comprendre l’incidence de la profondeur de champ, ainsi que l’effet produit sur l’ensemble de la scène.

♥ Si la composition vous pose problème, fiez-vous à votre intuition. Prenez connaissance de la règle des tiers, pour vous donner une base, mais de temps à autre permettez-vous de petites digressions. Histoire de libérer votre créativité !

♥ Cessez de vous comparer ! Faites un sevrage de l’internet pendant quelque temps. Oubliez Facebook et Cie pour une semaine (profitez-en pour entreprendre un petit détox numérique). Soyez égoïste, prenez des photos uniquement pour vous. Et réprimer l’envie de regarder ailleurs.

Bloqué ? Comment retrouver votre élan et devenir créatif à nouveau

♥ Pour bien gérer la lumière, faites des tests à diverses expositions. Avant de déclencher, analysez la scène en examinant les écarts de contraste entre les hautes lumières et les ombres. Dans le cas d’écart extrême, faites un choix, exposez pour les hautes lumières et oubliez les ombres, ou l’inverse. Pour accroitre vos chances d’obtenir toutes les données, photographiez en RAW.

Pratiquez votre spontanéité. Accordez-vous 15 minutes, et durant ce délai photographiez 1 photo à la minute. Allez-y sans trop réfléchir. Visionnez la vidéo de Gavin Hoay, pour vous donner une idée. ↓

♥ Si à l’inverse, vous êtes un boulimique de la prise de vue, diminuez vos quantités, ne photographiez qu’une seule photo aux 5 minutes. Ceci vous permettra de ralentir et de mieux voir.

♥ Si le temps est une denrée rare, priorisez les projets qui vous tiennent à cœur, comme faire de la photographie. Levez-vous un peu plus tôt ou troquez 15 minutes de réseaux sociaux contre du temps libre.

En conclusion

Au final, l’action que vous poserez vous procurera un sentiment de satisfaction et de réussite. Dépasser ses peurs et se faire confiance, malgré les craintes et les incertitudes, développera en vous des qualités insoupçonnées.

N’hésitez pas à partager vos suggestions dans les commentaires, j’aimerais bien vous lire !

Objectif 50 mm : 12 Raisons de l’ajouter à votre sac photo

Objectif 50 mm : 12 Raisons de l’ajouter à votre sac photo

L’objectif 50 mm est, je crois, l’un des objectifs qui cause le plus de questionnement. Doit-on l’acheter ? Que peut-on faire avec un 50 mm ? Puis-je faire de la macro ? Du portrait ? Si vous débutez en photographie, ce petit objectif vous fera progresser de manière étonnante. Si vous êtes avancés, vous pouvez en bénéficier aussi.

Voici 12 bonnes raisons d’utiliser un 50 mm :

1-Économique

Tout d’abord, son prix, fort abordable, ne cassera pas votre tirelire. Étant donné qu’il détient plusieurs avantages, c’est un bon investissement. Optez pour un 50 mm f/1.8, ou un encore un 35 mm f/1.8 qui permet des prises de vue plus larges lorsque monté sur un boitier crop (APS-C).

Après son achat, vous serez encore en mesure de remplir votre frigo de victuailles et savourer un délicieux vino (rire).

2-Son poids plume

Compact, léger, vous pouvez faire de la photo sans avoir l’impression d’avoir un haltère de 3 kilos accroché au cou. Hihi ! Mon boitier plein cadre est (trop) lourd, et lorsque je veux me sentir légère, je choisis le petit 50 mm.

D’accord, il composé de plastique, et non de métal, mais diantre, c’est pour ça qu’il est siii léger !

3-Lumineux

Son ouverture de f/1.8 vous permet de photographier dans des situations vraiment sombres. Pensez aux mariages, les salles de réception, les spectacles, les réunions de famille, ou tout endroit où la lumière est moins généreuse.

Vous pourriez ouvrir encore plus grand, genre à f/1.2, mais je vous avertis, pour acheter ce 50 mm ça va vous couter la peau des fesses. Tenez-vous-le pour dit, hein.

Objectif 50 mm : 12 Raisons de l’ajouter à votre sac photo

4-Développe votre intention photographique

Vous aimez la marche ? Tant mieux. Parce qu’avec un objectif fixe (c’est-à-dire avec une seule focale), vous devez vous déplacer pour recadrer. Ce qui vous oblige à explorer davantage votre environnement, à faire le tour du sujet et à exploiter tous les angles possibles. Ceci, mes amis, développe votre curiosité et votre intention photographique.

5-Favorise la créativité

Une grande ouverture de f/1.8 crée des images empreintes de douceur et de somptuosité. Ceux qui me connaissent savent que c’est mon style. Peut-être que ce n’est pas votre tasse de thé. Mais qu’est-ce qui vous empêche d’essayer ?

Vous savez les photos nettes nettes nettes ne sont pas forcément un standard de réussite. Soyez rebelle (assumez votre statut d’artiste) et laissez-vous transporter par votre propre vision artistique. Apprenez à aimer le flou.

Objectif 50 mm : 12 Raisons de l’ajouter à votre sac photo

6-Force à re-gar-der

Comme vous ne saurez pas quoi photographier (au début, c’est l’effet secondaire du 50 mm), vous serez forcé de chercher le sujet idéal. À regarder attentivement. À zieuter tout et rien. Ne vous découragez pas, que vous le croyiez ou non, c’est de cette manière que vous allez apprendre à mieux voir. Il suffit d’être attentif. En passant, tous les sujets sont bons. Soyez ouvert.

7-Incite à exploiter le portrait ou la photo de rue

Si vous ne savez pas quoi photographier, pourquoi ne pas envisager de pratiquer le portrait. La grande ouverture de cette focale crée des arrière-plans floutés à souhait. Du coup, vos images évoqueront une douceur exquise, et vos modèles vous remercieront de les mettre si joliment en valeur.

Par ailleurs, la photo de rue offre de belles opportunités aussi. Pourquoi ne pas débuter une série lecture, voyez la galerie photo de Valérie Jardin pour vous donner une idée. Ou encore à la plage, comme sur la photo présentée ici. ↓

Objectif 50 mm : 12 Raisons de l’ajouter à votre sac photo

8-Montage photo panoramique

Il est toujours possible de faire des photos de paysages avec le 50 mm, mais si vous aimez l’effet grand-angle, vous serez un déçu, car son champ visuel est un peu étroit. Par contre, vous pourriez produire un panorama.

Les images ne comportent pas de déformation (comme il arrive avec un grand-angle), il vous sera plus facile de les assembler. Il suffit de capter une série de photos pour ensuite les assembler en postproduction à l’aide de Lightroom ou de Photoshop.  Bébé fafa !

9-Crée des scènes intimistes

Si les photos panoramas ne vous intéressent pas, orientez vos compositions vers les scènes intimistes. Il s’agit de vous rapprocher des éléments, de cadrer plus serré, d’épurer sans surcharger l’image.

Vous seriez étonné du nombre d’images que l’on peut créer à partir d’une même scène. Prenez le temps de décortiquer et de décomposer ce que vous voyer pour créer des petites scènes isolées.

Objectif 50 mm : 12 Raisons de l’ajouter à votre sac photo

10-Initie à la photo proxy ou macro

Ajoutez quelques bonnettes d’approche (aussi à un prix abordable) et vous obtenez un objectif (presque) macro. Doté de ces accessoires, vous pouvez explorer la photo proxy ou macro.

Entre vous et moi, c’est une façon économique de tâter le terrain, et de voir, mine de rien, si la macrophotographie est votre nouveau dada.

Rien ne vous empêche de réaliser de belles photos de fleurs en laissant votre diaphragme grand ouvert à f/1.8.

11-Freelensing

Je vous vois froncer les sourcils. Attendez, je vous explique. Cette méthode consiste à détacher l’objectif 50 mm de son boitier, puis on prend des photos en pivotant l’objectif de droite à gauche, et de haut en bas. Les images obtenues ont un flouté voluptueux, les résultats sont très similaires à la gamme des lensbaby.

Vous prenez soin de choisir votre environnement, il serait illogique de tenter cette méthode une journée de grand vent ou à la plage. Il faut user de gros bon sens.

Objectif 50 mm : 12 Raisons de l’ajouter à votre sac photo

12-Photographier les étoiles

Étant donné que votre 50 mm ouvre si grand, f/1.8 (ou plus, si vous avez cassé votre tirelire), vous pourriez vous adonner à la photo de nuit. Bien sûr, vous aurez impérativement besoin d’un trépied, pour assurer la stabilité et la netteté des images.

En conclusion

Comme vous pouvez le constater, cet équipement, à peu de frais, peut vous faire explorer le monde de la photographie sous plusieurs facettes. Pour ma part, je n’ai jamais regretté son acquisition. Pour pousser plus loin l’exploration, lancez-vous dans un défi 50 jours avec ma 50 mm (50/50 photo challenge).

Curiosité, avez-vous un 50 mm ?

5 Façons amusantes de faire de la photo avec son partenaire non-photographe

5 Façons amusantes de faire de la photo avec son partenaire non-photographe

Votre partenaire est-il un non-photographe ? Et il ne vous accompagne pas dans vos sorties photo ? Flûte, alors.

C’est normal, faire de la photo est une activité solitaire. Néanmoins, partir en randonnée photo en compagnie d’un(e) ami(e) qui a la même passion que nous est généralement stimulant. On reste dans notre bulle chacun de notre côté; sachant que l’autre n’est pas loin, on se sent rassuré (surtout si nous sommes en pleine forêt); on échange sur nos petites trouvailles.

Et, cerise sur le sunday, on peut même faire patienter notre camarade sans culpabiliser.

Le duo parfait, quoi.

Par contre, quand vient l’occasion de répéter l’activité avec notre partenaire de vie qui ne fait pas, mais pas DU TOUT de photographie, le scénario prend une autre tournure. En notre défaveur, nous, les photographes.

Tout se précipite, comme si le temps était en accéléré. On se dépêche, car on est (souvent) le retardataire; on évite de s’attarder (pour ne pas faire attendre notre douce moitié); ou pire, on fait l’aveugle et on passe tout droit !

Ça vous dit quelque chose ? Les copains, j’ai des solutions !

Voici 5 façons amusantes d’encourager votre partenaire NON-PHOTOGRAPHE à vous accompagner dans vos sorties photo.

Mon partenaire de vie (allo chéri) n’est pas photographe. Malgré toutes les fois où il m’a vue sortir mon appareil, il n’a aucune intention de suivre cette voie. Et c’est très bien ainsi.

Chacun sa passion, n’est-ce pas ?

Les avantages de faire de la photo en solo, je peux prendre TOUT mon temps et je ne fais attendre personne. Zéro stress.

Bien qu’il est un non-photographe (il assume, hihi !), mon chéri a développé des astuces pour agrémenter nos sorties photo, ensemble. Je dois avouer que ça rend la chose beaucoup plus agréable. Sans compter les anecdotes cocasses qui nous font rire aux éclats !

Idée no 1 : Faites-vous photographier en pleine action

5 Façons amusantes de faire de la photo avec son partenaire non-photographe

Difficile de nous photographier en pleine action, à moins d’avoir un deuxième boitier monté sur trépied, ce qui est rarement le cas. L’idéal est de demander à notre partenaire de nous prendre en photo. S’il n’a pas d’appareil photo, le smartphone est une excellente alternative. Voyez vous-même ↑↑↑.

Vous pouvez poser et offrir un grand sourire à la caméra, ou tout simplement rester concentré à capter l’image du siècle. Ça vous fera de fabuleuses photos à ajouter sur vos différents réseaux sociaux.

Consigne : attention à ne pas couper les pieds et à laisser de l’espace devant vous.

Idée no 2 : Créez une vidéo

 

Entre vous et moi, la vidéo est un médium de plus en plus populaire. Par ailleurs, c’est une option forte intéressante pour présenter votre travail. L’utilisation d’un smartphone est tout à fait acceptable.
Réalisez des clips de quelques secondes (entre 10 et 15 sec.), que vous pourrez partager dans votre Story sur Facebook ou Instagram. Ou encore, des clips plus courts, récoltants des scènes de vie ici et là, que vous assemblerez par la suite.

Application pour iPhone => iMovie
Application pour Androïd => VivaVideo

Consigne : filmez des scènes à la verticale pour vos Stories d’Instagram et de Facebook, mais n’oubliez pas le format horizontal. Si vous faites un montage vidéo sur YouTube par exemple, ça vous évitera d’avoir des bordures noires de chaque côté.

Idée no 3 : Naviguez sur un réseau social pendant votre shooting


Se connecter à Facebook pendant que vous discutez avec votre douce moitié est franchement impoli, qu’on se le dise. Mais, accordez une diversion et permettez-lui un écart de « bonne conduite » PENDANT que vous êtes OCCUPÉ à créer vos images mémorables.

Monsieur ou madame pourrait naviguer sur leur réseau social favori. Lire des articles intéressants, regarder les vidéos rigolotes, voir ce que mijote le voisin avec son nouveau BBQ, commenter, partager, liker.

Tant qu’à faire, pourquoi pas publier une photo de vous en pleine action, en vous taguant évidemment.

5 Façons amusantes de faire de la photo avec son partenaire non-photographe

Ou encore, réalisez un selfie en couple. Ah, la bonne idée !

Psst, laissez-le partager la photo et répondre aux commentaires. Ça le tiendra occupé pendant quelque temps !

Idée no 4 : Ouvrez-vous un compte en duo sur Instagram

Notre compte sur Instragram : Curieux Nomades 

Et mon compte à  moi : Anne Jutras

Instagram est une plateforme géniale pour publier les images-dont-vous-êtes-fier, mais également pour alimenter vos souvenirs. Sautez sur l’occasion et créez un compte en duo. Partagez les moments passés en compagnie de votre tendre moitié.

Publiez des photos de vos moments ensemble, des endroits que vous avez découverts lors de vos sorties photo. Plus tard, vous pourrez revisiter votre grille photo et revivre les aventures que vous avez expérimentées à deux.

Idée no 5 : Cogitez un projet à deux

5 Façons amusantes de faire de la photo avec son partenaire non-photographe

Récemment, j’ai entrepris un nouveau projet photo, réaliser des autoportraits, mais au-delà du selfie. Le weekend dernier, j’en glissais un mot à mon chéri. Nous revenions du cinéma et certaines des scènes visionnées ont alimenté mon imaginaire, en prévision de ce projet. Je lui ai fait part des accessoires dont j’aurais besoin pour concrétiser ma série d’autoportraits.

Durant l’échange, chéri m’explique l’importance de faire un plan pour la réussite de mes photos. Je vous rappelle qu’il n’est pas photographe, mais il a puisé dans son expérience de travail (le cinéma). C’est fou toute la préparation qu’il y a derrière un film ! Toutes les équipes reçoivent des fiches détaillées : description des scènes, heure du jour, lieux, décor, nom des acteurs, accessoires nécessaires, etc. etc. etc.

Bon, à ce stade, vous vous demandez où je veux en venir, hein ? J’y arrive.

Durant notre échange, ses yeux se sont mis à briller, et la conversation a pris une orientation des plus captivantes. Je le sentais engagé et intéressé à prendre part à mon projet photo, quand l’occasion de présentera. Youpi !

Ensemble, vous pouvez développer des idées de collaboration. Qu’est-ce que vous aimez faire en duo ? Voyager ? Visiter de nouveaux lieux ? Faire des road trip ? Des pique-niques ?

The sky is the limit. 

La parole est à vous

Quelle astuce utilisez-vous pour pimenter vos sorties photo avec votre partenaire ?

12 Conseils que tout Photographe Débutant devrait Connaitre

12 Conseils que tout Photographe Débutant devrait Connaitre

Peu importe quel est votre niveau d’expertise en photographie, ces conseils aux débutants sont valables et pertinents. Le domaine de la photographie est complexe, et nous pouvons facilement nous sentir dépassé par son aspect technique. Je me suis donc mise dan la peau d’une jeune débutante, me remémorant les ressources utilisées pour améliorer mon apprentissage.

Je vous ai concocté une liste de 12 conseils qui, à mes yeux, m’ont aidée à progresser dans le domaine photographique, mais aussi en tant qu’artiste.

  • Conseils aux photographes débutants (et rappel amical pour les autres 😉 )

1-Ce n’est pas l’appareil qui compte, mais votre regard

L’acquisition d’un nouvel appareil photo ne fera pas de vous un meilleur photographe. Ça aide, évidemment, mais ne constitue pas un pré-requis. Utilisez celui que vous avez entre les mains.

Apprenez à le maitriser. Apprenez à voir. Apprenez à vous faire confiance.

Les résultats vous surprendront.

2-Lire le manuel d’instruction

C’est la première chose que l’on devrait faire lorsqu’on se procure un nouvel appareil photo, et on est souvent tenté de l’escamoter. Certes, la lecture est un peu indigeste, je l’avoue, mais la maitrise de votre boitier en sera bonifiée.

Pour agrémenter votre lecture, pourquoi ne pas faire l’acquisition d’un ouvrage de vulgarisation.

Voici trois excellents photographes dont leurs livres enrichiront votre bibliothèque :

=>> Livres de Anne-Laure Jacquart <<=

=>> Livres de Bryan Peterson <<=

=>> Livres de Scott Kelby <<=

12 Conseils que tout Photographe Débutant devrait Connaitre

3-Pratique Pratique Pratique

Photographiez le plus souvent possible : réalisez une photo par jour pendant un mois et observez vos habiletés se perfectionner.

Vous manquez de temps ?

Troquez 15 minutes de votre temps sur Internet contre une balade dans votre endroit favori. Vu le court laps de temps dont vous disposez, simplifiez votre composition, laissez le sujet briller de lui-même.

Prenez de une à trois photos et hop ! le tour est joué !

4-Si le mode manuel vous rebute, optez pour le semi-automatique

La technologie innovante des appareils photo d’aujourd’hui nous donne la possibilité de saisir des images exceptionnelles. Très fier, on réussi notre photo. Yesss ! Mais on ignore comment on s’y est pris. Oh zut…

  • Une façon efficace d’apprendre à maitriser la prise de vue est de passer en mode manuel.
  • Le fait de choisir nous-mêmes les paramètres ouvertures/vitesses/ISO et de varier les combinaisons, nous permet de bien comprendre le fonctionnement de notre équipement.
  • Si toutefois le mode manuel vous décourage, adoptez l’option semi-automatique, soit priorité ouverture (A – Av) ou vitesse (S – Tv).

Par exemple : si vous décidez de sélectionner les ouvertures, l’appareil se chargera de jumeler la bonne vitesse et vice-versa. Vous aurez la moitié du chemin de fait, et vous aurez plein contrôle sur l’image finale ! C’est ti pas beau ça ! 😀

12 Conseils que tout Photographe Débutant devrait Connaitre

5-Voir comme un appareil photo

L’un des obstacles est notre incapacité à « voir » comme un appareil numérique. On obtient des images, mais le résultat nous rempli d’insatisfaction. Ciel brulé, sujet mal exposé, etc. La plage des tonalités (ombres et hautes lumières) est beaucoup plus réduite sur un appareil que celle fourni par l’œil humain.

Pour vous donner une idée, l’œil humain distingue 27 stops alors qu’un réflex à sensibilité de base capte 9 crans. Un écart énorme.

  • Lors de vos prises de vue, portez attention à la situation, si vous avez des ombres prononcées accompagnées de zones très éclairées, votre appareil ne pourra capturer l’ensemble sans boucher ou bruler une partie de l’image.
  • Il faudra faire un choix, sacrifier une partie de la scène au profit de l’autre. Décidez de photographier pour les hautes lumières, ou pour les ombres. (Les deux zones peuvent être photographiées simultanément avec succès, mais la technique dépasse le cadre de cet article.)

6-Regardez en deux dimensions

L’appareil photo enregistre les images en deux dimensions, alors que l’œil humain voit en trois dimensions. Fermez un œil pour vous aider à percevoir votre environnement en deux dimensions.

  • Ceci facilitera votre perception visuelle, et vous « mettra dans la peau » de votre appareil photo.
  • Il sera plus aisé de distinguer les linges et les formes qui composent la scène.

12 Conseils que tout Photographe Débutant devrait Connaitre

7-N’essayez pas d’atteindre la perfection

Attendez-vous à faire des erreurs. Tout le monde en fait !

Ne soyez pas trop exigeant envers vous, prenez le temps d’expérimenter. La maitrise d’une technique telle que la photographie demande de la patience.

Parmi vos photos, vous obtiendrez des images qui seront sans doute imparfaites aux yeux des experts – où à vos yeux – mais n’oubliez pas qu’elles seront le gage de votre progression.

Être débutant, c’est accepter de faire des erreurs pour grandir en tant que photographe.

8-Apprenez les règles, mais sachez vous en libérer

Les règles sont à notre disposition pour nous guider à reproduire des images équilibrées.

Mais, parfois, de telles contraintes briment notre créativité. Notre vision se sent emprisonnée dans une cage dorée où tous les éléments doivent être soigneusement à sa place, sinon on risque de ruiner la composition. Fiez-vous à votre intuition.

  • Donnez-vous la permission de déclencher sans vous poser toutes les questions relatives à la composition.
  • Vous aimez ce que vous voyez ? Cliquez ! C’est l’instant présent qui compte, il ne reviendra pas deux fois…

9-Expérimentez divers styles

Ne restez pas confiné à un seul genre, variez les styles.

Intéressez-vous à la photographie de paysage, de portrait, de mode, urbaine ou sportive. Même si le sujet proposé ne vous passionne pas de prime abord. Sortir de sa zone de confort permet d’acquérir de nouvelles habiletés, de stimuler sa créativité et découvrir des techniques inexplorées.

12 Conseils que tout Photographe Débutant devrait Connaitre

10-Rejoignez une communauté virtuelle

Lorsque j’ai amorcé la photo numérique en 2007, je me suis jointe à une communauté artistique en ligne, DeviantART.

En plus d’approfondir mes connaissances dans le domaine numérique, j’ai tissé des liens avec des passionnés de la photo. J’ai appris l’avantage du fichier RAW, comment réaliser un traitement HDR, et d’autres techniques dont j’ignorais totalement l’existence.

Ciblez les communautés qui vous intéressent, n’hésitez pas à poser vos questions et à participer au fil de discussion, l’interaction entre les membres favorise le feedback.

=>> DevientArt | Flickr | Ipernity <<=

11-Modifiez votre perspective

Il existe une multitude de points de vue, soyez inventif et transformez la dynamique de vos images en changeant votre position. Osez monter sur une chaise ou vous étendre au sol pour modifier votre perspective.

L’effet obtenu transmettra un rendu graphique à vos images, et étonnera l’œil de vos spectateurs.

12 Conseils que tout Photographe Débutant devrait Connaitre

12-Ralentissez, prenez le temps de regarder

Ne vous précipitez pas pour prendre vos photos. Avant de peser sur le déclencheur, ralentissez et accordez vous quelques instants pour regarder, contempler, et observer le paysage.

Déplacez-vous au besoin, faites un pas en avant, un pas en arrière, un peu à gauche, à droite (sans vous étourdir, bien sûr), examinez le pourtour de votre viseur (faites la patrouille des bords), une fois satisfait, déclenchez.

En Conclusion

La liste se termine ici, mais elle aurait pu se prolonger bien davantage. J’estime que rester à l’essentiel est important lorsque l’on débute. C’est ma vision zen.

Par contre, si vous souhaitez ajouter votre suggestion, pour enrichir le contenu de ce blog, laissez votre commentaire. Je serai ravi de vous lire.

Bonne semaine !

error: Ce contenu est protégé.