Dernièrement, j’ai fait une balade photo en fin de journée, alors que le soleil était sur le point d’aller se coucher.  Je voulais profiter des dernières lueurs du jour, sans m’encombrer de tout mon équipement. Mon trépied est donc resté sagement à la maison ainsi que mon sac photo. La liberté!

Photographier à grande ouverture

Pour compenser la faible luminosité qui s’accentuait de minute en minute, j’ai donc opté pour mon objectif le plus lumineux, mon 50 mm f1,8.  Sa grande ouverture permet de prendre des photos dans des conditions de lumière faible. En haussant un peu mes ISO, je peux même faire de la photo alors que le soleil bascule derrière l’horizon. Cool, non?

Je suis donc parti, le dos léger, direction la ferme équestre tout au bas de la côte. Tous les chevaux étaient rentrés. Zut alors! Sauf celui-ci qui s’est avancé, le pas tranquille, le regard fixé sur moi,  curieux de me flairer de plus près.

cheval, grande ouverture, wide open, 50mm f1.8, faible profondeur de champ. photo évocatrire,

1- © Anne Jutras, tous droits réservés

La curiosité peux vous jouez de  mauvais tour. Du moins, pour l’observatrice que j’étais.  Il n’a pas cessé d’avancer, d’avancer, d’avancer… D’AVANCER! 😉

cheval, grande ouverture, wide open, 50mm f1.8, faible profondeur de champ. photo évocatrire,

2- © Anne Jutras, tous droits réservés

Si bien, qu’à un moment donné il avait le nez collé sur moi. lol

© Anne Jutras, tous droits réservés

3- © Anne Jutras, tous droits réservés

Bon, j’aurais pu reculer, mais la proximité du sujet sollicitait ma créativité. Un peu comme sortir de sa zone de confort. Et là, j’étais servie! Car non seulement le sujet en question était tout près de moi, m’impressionnant un brin, son désir flagrant d’être caressé se manifestait ouvertement.

Une fois mes craintes qu’il saute par dessus la clôture et me dévore la main apaisées, je me suis laissée allée. Cadrant de simples détails, un tige de fleurs, la crinière, les sabots, le museau, etc. Objectif grand ouvert à f1,8 ( ISO 500).

cheval, grande ouverture, wide open, 50mm f1.8, faible profondeur de champ. photo évocatrire,

4- © Anne Jutras, tous droits réservés

La faible profondeur de champs insuffle aux images une grande douceur.

Qui me plaît beaucoup, et vous?

Photographier à grande ouverture

5- © Anne Jutras, tous droits réservés

 

Photographier à grande ouverture
6- © Anne Jutras, tous droits réservés

Il n’est pas toujours nécessaire de prendre des photos avec une netteté à couper le souffle. Des photos floues crées une ambiance évocatrice qui se laisse devinez par les éléments à demi nette.

Photographier à grande ouverture

7- © Anne Jutras, tous droits réservés

Osez capturer le ciel avec une silhouette en avant plan. Même si le soleil a disparu.

Photographier à grande ouverture

8- © Anne Jutras, tous droits réservés

Une vue d’ensemble, même avec une faible profondeur de champ, est réalisable si vous faites plusieurs photos que vous assemblez dans photoshop. Assurez-vous d’avoir la même exposition et que votre mise au point est verrouillée au même endroit. Ici, 12 photos ont été assemblées. Voir le tuto ici.

Photographier à grande ouverture

 

Bonne semaine à tous! 🙂

Restons en contact!

J'aide les gens à retrouver leur souffle créateur.

Abonnez-vous à ma Lettre d'Amitié et découvrez des pistes pour progresser.

De plus, recevez GRATUITEMENT Les 10 Secrets d'une Composition Réussie!

Bienvenue dans mon univers! Vous êtes officiellement inscrit! :)

%d blogueurs aiment cette page :