mouvement intentionnel pour créer des images artistiques

Bonjour à tous! Cette semaine sur mon blog, je vous invite à être rebelle. Totalement!

Oublions la netteté et les images à la profondeur de champ spectaculaire. Nous allons plonger dans un univers onirique en mettant l’accent sur le flou (oui, oui, vous avez bien lu). Et ainsi créer des images vaporeuses aux accents artistiques.

Nous parlerons du ICM (Intentional Camera Mouvement), ce qui signifie : Mouvement Intentionnel de la Caméra.

C’est une technique amusante et facile à réaliser, qui donne des résultats sympathiques avec l’avantage de ne demander ni matériel de pointe, ni lumière extraordinaire.

Le mois de novembre se prête à merveille à ce style d’image. Les journées sont plus courtes, moins lumineuses, moins inspirantes – côté photo paysage. Alors, pourquoi ne pas explorer un nouveau genre?

Vous sentez-vous l’âme aventurière?

Allez, venez, sortons des sentiers battus et zigzaguons ensemble.

Attention : ce style d’image requiert une vigilance particulière, vous devez faire attention à transmettre un flou vraiment intentionnel, et non pas donner l’impression que c’est une erreur de la part du photographe. De multiples essais seront nécessaires pour réussir LA bonne photo. Donc, n’hésitez pas à prendre plusieurs clichés.

→ Vidéo [en anglais] Learning to create motion blurs
[Denise Ippolito & Arthur Morris ]

Michael Orton Technique (en anglais) ICM

Avant de commencer

Pour insuffler à vos images cette délicieuse sensation de mouvement artistique, l’astuce est de choisir une vitesse lente (entre 1/8 sec à plusieurs secondes). Les journées nuageuses offrent une faible luminosité qui s’avère idéale pour ce type d’image.

Baissez vos ISO le plus possible afin de réduire la vitesse au minimum et, à défaut d’une vitesse lente, l’ajout d’un filtre polarisant ou gris neutre s’avérera utile pour atténuer la luminosité.

5 idées de mouvement intentionnel pour créer des images artistiques

1. Mouvement « je tremblote »

 mouvement intentionnel pour créer des images artistiques

Cette technique consiste à bouger votre boîtier durant le temps de pose afin d’obtenir un effet abstrait. L’idée est de provoquer de petits mouvements de gauche à droite, comme si vous grelottiez.

Truc : Faites divers tests, j’ai constaté qu’une vitesse entre 1 seconde et 1/8 sec me permet de créer des images à saveur plus abstraite.

2. Mouvement « filé »

 mouvement intentionnel

Plus connue sous le nom de panning, cette technique permet de photographier un sujet en mouvement. Choisissez le mode priorité vitesse (Av pour Canon, S pour Nikon), et sélectionnez une vitesse relativement lente (1/30 – 1/60) selon le déplacement du sujet.

La profondeur de champ n’a pas d’importance puisqu’elle sera floutée. Ajustez vos ISO au besoin.

Truc : l’astuce est de suivre le sujet en mouvement et de déclencher en même temps. Photographiez en rafale pour vous garantir au moins un cliché réussi

3. Mouvement « zooming »

IMC_explo zoom

Cette technique ajoute un effet explosif à vos images. Utilisez un zoom et, lors de la prise de vue, effectuez un changement de focal. Partez du plus grand au plus petit (200 mm à 70 mm, par exemple). Pour avoir suffisamment le temps de compléter le mouvement, assurez-vous d’avoir une vitesse très lente (1/5 sec à 2 secondes). Expérimentez.

Truc : Soyez à l’affût de contraste notable, pâle versus foncé, ou de couleurs intéressantes.

4. Mouvement « je tourne en rond »

ICM, Mouvement Intentionnel

Très jolie comme effet, cette technique trace des ronds dans votre image. La procédure consiste à maintenir l’appareil photo et, lors de la prise de vue, à dessiner des ronds. Encore une fois, une longue exposition permettra d’obtenir des effets plus marquants.

5. Mouvement « en ligne droite »

Mouvement intentionnel créatif

Pour cette technique, choisissez un boisé clairsemé où l’on distingue bien les troncs d’arbres. Il suffit de vous placer devant votre sujet et, dans un mouvement de haut en bas, déclenchez. Évitez les pans de ciel filtrant entre les arbres, ils occasionnent des zones surexposées qui distraient le regard. Vous obtiendrez des effets divers selon l’essence des arbres.

Truc : vous pouvez utiliser un trépied pour cette prise de vue, en effectuant les ajustements pour qu’il puisse bouger uniquement de haut en bas.

Comme vous pouvez le constater, ces techniques sont relativement simples, encore faut-il réussir à capter LA bonne image. La clé du succès est d’essayer encore et encore. Bonne exploration!

Restons en contact!

J'aide les gens à retrouver leur souffle créateur.

Abonnez-vous à ma Lettre d'Amitié et découvrez des pistes pour progresser.

De plus, recevez GRATUITEMENT Les 10 Secrets d'une Composition Réussie!

Bienvenue dans mon univers! Vous êtes officiellement inscrit! :)

%d blogueurs aiment cette page :