pieds montagne

© Anne Jutras, tous droits réservés

À l’automne 2011, je découvre la blogueuse Susannah Conway. Photographe et journaliste de métier, elle rejoint le monde de la blogosphère en 2006 en créant « Ink on my finger ». Une initiative prise à la suite du décès soudain de son conjoint. Une perte brutale, incompréhensible, vide de sens. Pour s’accrocher à la vie, mais surtout pour exorciser sa douleur, elle écrit. Tel un exutoire. Une façon saine de jeter des pierres à l’eau, d’alléger le poids de sa peine, et de reconnecter avec le monde des vivants.

Voici un texte émouvant écrit 5 ans après le départ brutal de son amoureux : [ici]

En janvier 2009, Susannah lance un cours en ligne intitulé Unravelling. Présenté comme un processus de guérison et de découverte intérieure, on y propose des exercices d’écritures ainsi que la photographie comme outils d’explorations.

À ce jour, plus de 3000 femmes ont participé à ce cours, provenant de plus de 40 pays.

Il n’en fallait pas plus pour piquer ma curiosité. Quelques mois plus tard, je plonge dans l’aventure, nous sommes en janvier 2012.

Anne Jutras, tous droits réservés

© Anne Jutras, tous droits réservés

En français, le terme « unraveling » signifie démêler, dénouer, résoudre. Pouvait-on, à l’aide de la photographie, décortiquer sa vie et y trouver un sens? C’est ce que j’allais découvrir.

Le tout premier exercice consiste à photographier nos pieds. Le but : apprécier cette partie de notre corps souvent malmené, négligé, et observer notre environnement.

Pour être franche avec vous, je trouvais le sujet plutôt farfelu. En fait, immortaliser mes bottes d’hiver ne figurait pas parmi mes sujets de prédilection. J’aurais préféré de loin voir mes orteils enfouis dans le sable chaud d’une plage d’Hawaï. Malheureusement, je n’étais pas dans les tropiques. Mais au Québec. Mauvais timing.

Bah, j’aurais bien l’occasion de me reprendre.

En voici la preuve. ;o)

En voici la preuve. ;o)

Je me prête donc au jeu. Après tout, je suis en mode découverte. Je glisse mon téléphone portable dans ma poche et je pars au boulot, l’œil rivé sur mes pieds et les divers chemins qu’ils empruntent.

De retour à la maison, j’ai accumulé plusieurs images. Dès le premier jour, je fais une découverte qui me secoue. Un détail récurrent me saute un visage. Mes pieds se retrouvent toujours au même endroit. Confinés. Sous le bureau. Prisonniers de mon lieu de travail. Prisonnier? Le mot semble excessif. Concrètement, c’est un endroit où j’ai appris à développer mes forces et à prendre confiance en moi. Mais, c’est un lieu où je n’ai plus l’impression de m’épanouir. Mon cœur (ou mes pieds) m’appelle ailleurs.

Forte de cette constatation, un changement s’opère en moi. Une intention prend forme et l’idée de lancer mon entreprise prend des airs de grandeur. Pas à pas, mes pieds prennent cette direction. 😉

Anne Jutras, tous droits réservés

Anne Jutras, tous droits réservés

J’étais loin de me douter que de simples photos de pieds auraient un tel impact sur moi!

Tourner mon appareil photo vers le bas, m’a ouvert les yeux sur une réalité évidente, mais qui échappait à mon attention.

Et vous, que vous disent vos pieds? Ont-ils envie de voyager?

Restons en contact!

J'aide les gens à retrouver leur souffle créateur.

Abonnez-vous à ma Lettre d'Amitié et découvrez des pistes pour progresser.

De plus, recevez GRATUITEMENT Les 10 Secrets d'une Composition Réussie!

Bienvenue dans mon univers! Vous êtes officiellement inscrit! :)

%d blogueurs aiment cette page :