combiner la méditation à la photographie

Avez-vous déjà songé à combiner la photographie à la méditation ? Bizarre comme suggestion, n’est-ce pas ? Comment deux disciplines, complètement à l’opposé, la première prônant un esprit méthodique et l’autre la pleine conscience peuvent, lorsque fusionné ensemble, engendrer une activité riche en expérience.

Vous sourcillez ? Laissez-moi vous expliquer.

La photographie de par son processus créatif, nous pousse à nous ancrer dans le moment présent. Toujours. Nous pouvons anticiper, attendre, observer, mais à l’instant même où nous pesons sur le déclencheur, c’est le présent qui domine. Parfois, au 1/8000 de seconde !

Ainsi, quand on s’autorise à ralentir, à prendre le temps d’observer, de contempler, de connecter avec notre sujet, la photographie devient une forme de méditation. Les soucis que nous avions hier et ceux (non manifestés) de demain s’évanouissent. Ça, c’est le top !

Vous me voyez venir, n’est-ce pas ?

Les tendances actuelles parlent beaucoup des bienfaits de la méditation. Peut-être l’avez-vous déjà expérimenté, sans grand succès. Vider son esprit, quand le p’tit hamster roule à 100 km à l’heure, c’est une tâche laborieuse. J’en sais quelque chose.

Y’a toujours une pensée (ô combien utile 😛 ) qui s’infiltre sournoisement. Grrr !

Or, la pratique de la méditation accueille le calme, et celle de la photographie procure de la joie. On est d’accord ? Et si l’on jumelait les deux disciplines pour obtenir un heureux cocktail vitaminé.

Aparté

À noter que si vous avez le moral à plat, pour diverses raisons, votre couple s’écroule, un proche mène son dernier combat, vous avez perdu votre emploi… anéantissant ainsi toute source de motivation (et que la photographie devient le moindre de vos soucis), cette technique vous aidera à retrouver un sens à votre vie intérieure.

Accordez-vous du temps, juste pour vous, pour retrouver la joie. Pour ressentir ce délicieux bienêtre. Ne serait que 15 minutes.

Méthode simple pour combiner la photographie à la méditation :

combiner la méditation à la photographie

1-Choisissez un endroit où vous serez confortable

Tout d’abord, établissez un endroit où vous vous sentirez à l’aise. Un lieu où vous n’aurez pas à vous soucier du regard des autres, et où vous pourrez vous abandonner librement.

Si vous êtes confortable dans les rues de la ville, choisissez cette destination. Si toutefois, un parc ou le jardin arrière de votre demeure est davantage votre tasse de thé, allez-y.

L’important est que vous puissiez vous y recueillir.

2-Équipement : l’utilisation d’un objectif macro (si possible)

Au fil de mes expériences, j’ai constaté que l’utilisation d’un objectif macro facilite la connexion avec le sujet à photographier. Le fait d’explorer l’infiniment petit stimule notre regard et nous aide à garder le focus.

Plongées au cœur des lignes abstraites, nous en oublions le contexte général de la scène, et nous pouvons créer plus facilement.

À défaut de cet équipement macro, dotez-vous d’un autre objectif, celui de votre choix, mais rapprochez-vous le plus près possible du sujet.

Sachez que des bonnettes d’approches vous permettront de gagner quelques centimètres.

combiner la méditation à la photographie

3-Tapis de sol pour être confortable

Comme il est possible que vous restiez longtemps immobile, il est judicieux de protéger vos genoux (ou son postérieur) à l’aide d’un tapis de sol. 😉

4-Prenez votre temps

C’est la clé, il n’y a rien qui presse. Vous pouvez passer 20 minutes sur le même sujet, si vous en avez envie. Déplacez-vous au besoin, un peu à gauche, à droite, prenez le temps de vraiment re-gar-der. C’est ce qui vous permettra d’atteindre cet état méditatif.

Et, par la même occasion, de mieux voir. Cool, non ?

5-Regardez à travers l’objectif sans détacher votre regard du viseur

Conservez le contact visuel en maintenant votre regard contre le viseur. Les bords du cadre feront office d’œillère, vous évitant ainsi toute distraction inutile.

De plus, le changement d’un micro mouvement sera plus facile à percevoir sur la scène à photographier, si vous ne la quittez pas des yeux.

combiner la méditation à la photographie

6-Ouvrez le diaphragme au maximum (f/petit chiffre)

De cette façon, vous serez assuré que ce que vous voyez dans le viseur, ou sur l’écran LCD, est exactement ce que vous allez photographier sur le capteur. De plus, la faible profondeur de champ généré (combiné à une prise de vue le plus près possible du sujet) procurera une image remplie de douceur.

7-Ne cherchez pas la perfection

Voici l’ultime conseil. Ne cherchez pas à créer une image extraordinaire. Le but ici est de connecter avec le sujet, de plonger dans un processus délicieux et libérateur.

Je vous souhaite un bon moment zen ! 😉

error: Ce contenu est protégé.

Besoin d'inspiration ?

Je vous donne les clés pour nourrir votre créativité. Faisons un bout de chemin ensemble, et laissez-moi vous guider pas à pas.  

Pour commencer, vous pourriez consulter l'ebook : Les 10 Secrets d'une Composition Réussie!

Ensuite, je vous partage des conseils 2 fois par mois, pour alimentrer votre muse. 

Êtes-vous prêt ?

 

Merci de votre confiance ! Au plaisir d'échanger ! :)

%d blogueurs aiment cette page :