50 Projets à Ajouter à Votre Bucket Liste Photographique

Votre Bucket Liste Photographique

Chaque sujet de la bucket liste détient un lien, cliquez et explorez. 😉

1.Réaliser un projet 52 semaines avec un ami

2.Réaliser un projet photo en dytique

3.Réaliser une photo par jour pendant 21 jours

4.Imprimer une série d’images et décorer votre salon

5.Faites une sortie épique et photographiez-vous!

6.Achetez un appareil photo jetable (film argentique) et photographiez avec.

7.Procurez-vous un appareil polaroid et faites des photos instantanées

8.Photo culinaire : photographiez que les mains

9.Photographier une pluie d’étoiles

10.Expérimenter l’autoportrait original

Votre Bucket Liste Photographique

11.Ou autoportrait traditionnel

12.Faites une session photo au supermarché

13.Les fruits et légumes du marché

14.Photographier un arc-en-ciel

15.Photographier une aurore boréale

16.Expérimenter la photo de rue

17.Apprenez à utiliser Lightroom

18.Improviser une session portrait avec votre ado

19.Photographier un feu d’artifice

20.Photographier la lune

Bucket Liste Photographique

21.Photographier au ras du sol pendant 1 semaine

22.Photographier un (ou des) enfant qui saute sur le lit

23.Photo culinaire : préparer une recette et photographiez les étapes

24.Une abeille en train de butiner

25.Atmosphère brumeuse

26.Créer une carte de souhait

27.Prenez une photo sous la pluie

28.Une photo en contre-jour

29.Une scène qui évoque une émotion forte

30.Au sommet d’une montagne

Bucket Liste Photographique

31.Un champ de fleurs sauvages

32.Photo en mouvement intentionnel (IMC)

33.Vos pieds

34.Photo maternité

35.Photo de demande en mariage

36.Photo ludique

37.10 photos le 10 du mois

38.Votre chat (ou voter chien) dans tous ces états

39.Prenez 24 photos sans regarder votre écran LCD

40.Photographier un sport

Bucket Liste Photographique

41.Prise de vue de haut, montage voyage ou déjeuner

42.Roadtrip : immortalisez votre voyage

43.Des chutes en longue exposition

44.Panning

45.Un couple s’embrassant au soleil couchant

46.Faites une série d’images en noir & blanc

47.Visitez Paris

48.Maîtriser le bokeh

49.Ajoutez une signature à votre photo

50.Trouvez des idées photos pour se dépasser

Voili, voilà!  Bonne exploration et bon week-end!

Comment Créer de Meilleures Photos sans Changer notre Équipement

Créer de Meilleures Photos sans Changer notre Équipement

À voir tous les articles publiés sur les nouveautés de l’industrie photographique, pas étonnant que l’on souhaite changer notre équipement. Qui n’a pas songé, un jour ou l’autre, à changer son appareil photo dans le but d’obtenir de meilleures images? Ce qui a freiné votre décision est sans doute votre budget. Et non pas la détermination de bien maitriser votre appareil, ou encore, peaufiner votre vision. J’ai passé par là moi aussi…

Évidemment, si vous êtes professionnel et gagnez de l’argent avec ce médium, il va sans dire que votre appareil photo (et tout l’équipement qui l’accompagne) aura une très grande importance. Par ailleurs, si vous en êtes à vos débuts en photographie et envisagez un changement d’équipement parce que les résultats obtenus ne vous plaisent pas du tout, cet article est pour vous.

J’ai dénombré 7 façons d’améliorer vos photos sans changer votre équipement.

Créer de Meilleures Photos sans Changer notre Équipement

1-Apprenez à connaitre votre appareil photo

Ceci parait d’une évidence, mais j’ai souvent rencontré des gens, lors de mes randonnées photo, qui ignoraient comment hausser les ISO ou modifier les ouvertures de leur appareil photo.

Pensez-vous qu’en changeant le modèle de votre appareil photo ce sera plus simple? Pas du tout! Vous reviendrez à la case de départ, d’autant plus que les modèles d’aujourd’hui possèdent une liste d’options impressionnante et interminable.

Connaissez au moins les 5 paramètres suivants :

Modifier les ISO (sensibilité de capteur)

Changer l’ouverture (diaphragme)

Changer la vitesse d’obturation

Passer en mode Manuel ou semi-automatique (M, A-Av, T-Tv)

Modifier la Balance des Blancs

2-Maîtriser le triangle photographique

L’exposition est influencée par trois paramètres, nommés le triangle photographique. Bien maitrisée, cette théorie vous permettra d’obtenir de meilleures images.

  • L’ouverture du diaphragme – c’est le diamètre d’ouverture du diaphragme qui s’ouvre pour laisser passer la lumière.
  • La vitesse d’obturation – c’est le temps pendant lequel l’obturateur s’ouvre au déclenchement.
  • La sensibilité ISO – c’est une unité de mesure de la sensibilité de votre capteur à la lumière.

Ces facteurs détermineront si une photo est claire ou sombre et vous pouvez les modifier de façon créative pour créer une image selon votre vision artistique.

Note :   Le triangle d’exposition est la représentation imagée de l’influence de l’ouverture, du temps d’exposition (vitesse) et de l’ISO combinés ensemble pour former une image.

3-Ne cherchez pas le sujet, laissez-le venir à vous

Si vous partez avec une idée en tête, du genre : je veux photographier un fabuleux coucher de soleil, ou repérer une dame avec un chapeau rouge, vous risquez d’être déçu. Votre attention sera complètement obnubilée par ce résultat recherché, et vous manquerez des occasions de faire de belles images.

Prenez l’habitude, de temps à autre, de faire vos escapades photo sans attente. Laissez le sujet venir à vous, au lieu que ce soit vous qui essayez tant bien que mal d’aller vers le sujet idéal.

4-Soyez ouvert

Restez ouvert dans l’instant présent. Soyez attentif à ce qui passe devant vous, si ce que vous voyez vous rend heureux, photographiez-le. C’est la connexion qui s’établit avec le sujet – pas cinq minutes auparavant ou dix minutes plus tard – mais ici et maintenant.

Pour y arriver, vous devez être TOTALEMENT présent et OUVERT.

Créer de Meilleures Photos sans Changer notre Équipement

5-Soyez patient…

Le résultat escompté n’arrive pas toujours au moment voulu, parfois il faut recommencer, encore et encore. D’autre fois, il suffit d’attendre ou de s’attarder.

Si vous prenez une bonne photo, rien ne vous empêche de faire le tour du sujet, de changer votre perspective, votre point de vue et faire quelques photos supplémentaires.

Peut-être ce sera la première photo qui sera la meilleure, peut-être ce sera la dixième. On ne peut jamais prévoir…

6-Oubliez les règles et soyez créatif!

Les règles sont un guide, mais avouons-le, elles peuvent devenir un carcan à la créativité. À trop suivre les normes, on finit par oublier notre propre sens artistique. Sachez les briser et expérimentez, selon votre vision.

Lancez-vous un défi de faire une photo en respectant une règle en particulier, et la photo suivante, faites l’inverse. Une photo avec l’horizon droite et l’autre bancale, par exemple. Soyez rebelle!

Créer de Meilleures Photos sans Changer notre Équipement

7-Soignez votre composition

Il est facile de dire : oh, je vais recadrer la scène plus tard dans Photoshop! Erreur!

Et si on prenait le temps de ralentir et de porter attention aux détails, on y gagnerait du temps. On ne passerait pas un temps fou à tout récupérer dans le post-traitement. Assurez-vous que TOUS les éléments de votre composition aient leur place. Peut-être y a-t-il un élément à éliminer? Ou recadrer, tout simplement.

En conclusion

Au fond, ce n’est pas l’appareil photo qui immortalise les images, c’est nous. Il est légitime de vouloir créer de meilleures images, mais au départ, si nous n’avons pas appliqué certaines des astuces énoncées dans cet article, nous faisons fausse route.

Prenons le temps de regarder en nous, observons les aspects qui nous causent des frustrations. Et-ce l’exposition?  L’ensemble général des images? Notre approche du sujet? Avons besoin d’améliorer certaines techniques? Prendre davantage notre temps? Cadrer moins rapidement?

La photographie est une activité qui demande de la pratique et de la patience. Et elle ne s’apprend pas du jour au lendemain. Alors, sortons nos appareils (celui que nous avons entre les mains) et partons à la chasse photographique. 🙂

Et vous, chers lecteurs-trices, quelle est votre méthode pour améliorer vos images?

Macrophotographie, Proxy, Plan rapproché : Quelle est la différence?

macrophotographie, proxy

La macrophotographie nous ouvre une multitude de possibilités. Presque imperceptible à l’œil nu. Dit de cette façon, ça peut paraitre paradoxal. Nous ne sommes quand même pas aveugles à ce point. Évidemment, non. Sauf que la macrophotographie, c’est l’art de photographier l’infiniment petit qui échappe à notre vision normale.

Dans cette discipline photographique, on retrouve également la photo proxy, diminutif de photo à proximité (ou photo de près). On parlera alors de plan rapproché, ou de gros plan.

Mais comment se retrouver dans tout ce jargon technique?

Quelle est la différence entre photo macro et photo proxy? C’est que nous allons voir ensemble.

Qu’est-ce que la macrophotographie) ?

macrophotographie, proxy

Grâce à un équipement spécialisé – objectif macro, bonnettes d’approche, soufflet ou ajout de tubes allonges – cette technique permet de photographier des sujets de petite taille avec un rapport de grandissement de 1:1 (taille réelle) jusqu’à 10:1 (dix fois plus gros que la taille réelle).

Vous seriez en mesure de photographier le cœur d’une fleur et capter la complexité de ses pistils. Par ailleurs, vous pourriez saisir une abeille en train de butiner et discerner le poil qui recouvre son thorax, ou encore, voir la texture étonnante des ailes d’un papillon.

Qu’est-ce que la photo proxy?

macrophotographie, proxy

Similaire à la photo macro, la photo proxy (photo de près) constitue une technique qui permet de capter de petits détails, sans toutefois obtenir des plans aussi près qu’en macrophotographie. Le facteur de grandissement (voir note plus bas) sera davantage de l’ordre 2:1, voire 3:1.

L’ensemble de la composition comporterait un cadrage plus large qu’en macrophotographie. Le sujet présenté apparaitrait dans son environnement naturel. Le détail étonnant des ailes du papillon vous échapperait, mais seriez en mesure de nous montrer le spécimen perché sur la tige d’une fleur.

Une note sur le grandissement

Le grandissement est le degré de grossissement qu’un objectif est en mesure d’effectuer. Le grossissement est déterminé par la longueur focale jumelée par la distance de mise au point minimale de l’objectif. Ainsi, plus vous pouvez vous rapprocher de votre sujet, plus le grossissement est important.

Par ailleurs, la distance de mise au point minimale est plus importante que la longueur focale pour déterminer le grandissement. Par exemple, si vous avez deux objectifs, un de 24 mm et un autre de 50 mm, et que la distance de mise au point la plus proche est de 50 cm pour les deux, l’objectif de 50 mm aura le plus grand rapport de grandissement.

Par contre, si l’objectif de 24 mm a une distance de mise au point de 15 cm, l’objectif de 24 mm a le plus grand rapport de grandissement, car vous pourriez vous rapprocher beaucoup plus près de votre sujet.

Plein cadre (FF) versus capteur crop (APS-C)

L’avantage de faire de la photo macro avec un boitier crop (APS-C), c’est que la valeur de grandissement apparent sera plus grande que sur un boitier plein cadre (FF). Le sujet paraitra plus gros parce que l’image enregistrée remplit davantage le capteur. Notez que le grossissement de l’objectif n’a pas changé, mais le grossissement semble être plus important en raison du crop factor.

Par conséquent, si vous désirez être très près d’un sujet, vous pouvez  utiliser judicieusement cet effet de grossissement avec un boitier crop, au lieu d’un boitier plein cadre.

Le matériel

Pour ma part, je possède un objectif Nikkor 60 mm macro f/2.8 (pour mon boitier crop) et un Sigma 105 mm macro f/2.8 (pour le boitier FF). J’aime le piqué des deux, mais je préfère la légèreté du 60mm. Par contre, la focale 105mm me permet de flouter davantage les arrière-plans, ce qui est fort avantageux pour mettre en valeur le sujet.

Si vous désirez en savoir plus sur le matériel :

⇒ Voici un article intéressant chez Nikon Passion ⇐

⇒ Macrophotographie accessoires pour débutant ⇐

macrophotographie, proxy

J’espère que cet article vous aidera à mieux comprendre les subtilités du monde de la macrophotographie.

Méthode Simple pour Intégrer la Méditation au Cœur de la Photographie

méditation et photographie

Comment utiliser la photographie pour bénéficier des bienfaits de la méditation?

Ils existent plusieurs bienfaits que nous procurent la photographie. Avez-vous déjà songé à combiner la photographie à la méditation? Bizarre comme suggestion, n’est-ce pas? Comment deux disciplines, complètement à l’opposé, la première prônant un esprit méthodique et l’autre la pleine conscience peuvent, lorsque fusionné ensemble, engendrer une activité riche en expérience.

Ne riez pas, c’est faisable. C’est que nous allons voir dans cet article.

La photographie de par son processus créatif, nous pousse à nous ancrer dans le moment présent. Toujours. Vous pouvez anticiper, attendre, observer, mais lorsque vient le temps de déclencher, c’est dans le présent que ça se passe. Parfois, au 1/8000 de seconde!

Lorsqu’on s’autorise à ralentir et qu’on prend le temps d’observer, de contempler, la photographie devient une forme de méditation. Vous me voyez venir, n’est-ce pas?

Les tendances actuelles parlent beaucoup des bienfaits de la méditation. Peut-être l’avez-vous déjà expérimenté, sans grand succès. Vider son esprit, quand le p’tit hamster roule à 100 km à l’heure, c’est une tâche titanesque. J’en sais quelque chose. Y’a toujours une pensée (ô combien utile 😛 ) qui s’infiltre sournoisement. Grrr! Certaines blogueuses prennent de nouvelles directions, comme Anne-Solange de chez Cachemire et Soie, elle a décidé de réorienter son contenu et de dédier son espace au bonheur. Chouette comme programme. Se sentir bien, au quotidien, est important.

Or, la pratique de la méditation accueille le calme, et celle de la photographie procure la joie. On est d’accord? Et si on jumelait les deux disciplines pour obtenir un heureux cocktail vitaminé.

Aparté

À noter que si vous avez le moral à plat, pour diverses raisons, votre couple s’écroule, un proche mène son dernier combat, vous avez perdu votre emploi… anéantissant ainsi toute source de motivation (et que la photographie devient le moindre de vos soucis), cette technique vous aidera à retrouver un sens à votre vie intérieure.

7 Méthodes simples pour intégrer la méditation au cœur de la photographie :

1- Choisissez un endroit où vous serez confortable

Tout d’abord, établissez un endroit où vous vous sentirez à l’aise. Un lieu où vous n’aurez pas à vous soucier du regard des autres, et où vous pourrez vous abandonner librement. Si vous êtes confortable dans les rues de la ville, choisissez cette destination. Si toutefois, un parc ou le jardin arrière de votre demeure est davantage votre tasse de thé, allez-y. L’important est que vous puissiez vous y recueillir.

2- Équipement : l’utilisation d’un objectif macro (si possible)

Au fil de mes expériences, j’ai constaté que l’utilisation d’un objectif macro facilite la connexion avec le sujet à photographier. Le fait d’explorer l’infiniment petit stimule notre regard, aide à garder le focus et à intégrer la méditation dans le processus. Plongées au cœur des lignes abstraites, nous en oublions le contexte général de la scène, et pouvons créer plus facilement.  L’état méditatif s’installe, doucement…

À défaut de cet équipement macro, dotez-vous d’un autre objectif, celui de votre choix, mais rapprochez-vous le plus près possible du sujet.

Sachez que des bonnettes d’approches vous permettront de gagner quelques centimètres.

3- Tapis de sol pour être confortable

Comme il est possible que vous restiez longtemps immobile, il est judicieux de protéger vos genoux (ou votre postérieur) à l’aide d’un tapis de sol. 😉

4- Prenez votre temps

C’est la clé, il n’y a rien qui presse. Vous pouvez passer 20 minutes sur le même sujet, si vous en avez envie. Déplacez-vous au besoin, un peu à gauche, à droite, prenez le temps de vraiment re-gar-der. C’est ce qui vous permettra d’atteindre cet état méditatif. Et, par la même occasion, de mieux voir. Cool, non?

méditation et photographie

5- Regardez à travers l’objectif sans détacher votre regard du viseur

Conservez le contact visuel en maintenant votre regard contre le viseur. Les bords du cadre feront office d’œillère, vous évitant ainsi toute distraction inutile. De plus, le changement d’un micro mouvement sera plus facile à percevoir sur la scène à photographier, si vous ne la quittez pas des yeux.

6- Ouvrez le diaphragme au maximum (f/petit chiffre)

De cette façon, vous serez assuré que ce que vous voyez dans le viseur, ou sur l’écran LCD, est exactement ce que vous allez photographier sur le capteur. De plus, la faible profondeur de champ généré (combiné à une prise de vue le plus près possible du sujet) procurera une image remplie de douceur.

7- Ne cherchez pas la perfection

Voici l’ultime conseil. Ne cherchez pas à créer une image extraordinaire. Le but ici est de connecter avec le sujet, de plonger dans un processus délicieux et libérateur. Celui de la méditation et, pourquoi pas, de la contemplation.

méditation et photographie

Je vous souhaite un bon moment zen! 😉

En panne d’inspiration : 5 gestes significatifs pour reconquérir sa muse !

panne d'inspiration,

Vous arrive-t-il d’être en panne d’inspiration? Vous ne savez plus quoi photographier, rien ne vous allume? Ou encore, vous avez des aspirations tellement élevé par rapport au rendu de vos images que vous n’arrivez plus à produire de bonnes photos?

J’ai déjà connu ce genre de panne sèche… On ressent un vide intérieur. Indéfinissable. Qui nous remplit. J’avais l’impression d’être dans une impasse. Avec patience et bienveillance, j’ai fini par renouer avec ma créativité.

En panne d’inspiration? Voici 5 gestes pour renouer avec votre muse.

1- Ne rien faire!

panne d'inspiration,

La première chose à faire et de ne pas s’en faire. 😉  La créativité est un cycle naturel d’énergie, un élan qui débute par une étincelle d’idée et qui prend de l’expansion en diverses étapes : étincelle, naissance, point culminant, stagnation, déclin, mort, incubation et on recommence.

On ne peut pas être productif 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par année, vous l’aurez deviné. Notre esprit a besoin de repos pour se ressourcer.

Donc, accordez-vous une pause pendant quelque temps. Rangez votre appareil photo et savourez le paysage avec vos yeux. Cette étape peut durer une semaine, deux semaines, un mois s’il le faut. Quand vous reprendrez votre appareil photo, vous aurez l’impression d’avoir des yeux neufs!

2- Emprunter un chemin nouveau

panne d'inspiration : emprunter un nouveau chemin

Parfois, un vent de fraicheur visuel est tout ce qu’il nous faut pour éveiller notre regard.

Lorsqu’on circule toujours par le même chemin, nous devenons tellement habitués au paysage, que nous ne le remarquons plus. Nous roulons en mode automatique et notre esprit en profite pour se perdre dans les méandres de nos pensées. À moins qu’il y ait des travaux, là, TOUTE notre  attention est accaparée.

Si vous êtes en panne d’inspiration, une bonne façon de la raviver est d’emprunter un chemin nouveau. La nouveauté a le pouvoir de solliciter notre vision, d’attirer notre attention. Je le constate à chaque voyage, mon regard s’allume.

Mais vous n’êtes pas obligé de voyager pour stimuler votre muse. Parcourir une ruelle, visiter un parc, sortir des sentiers balisés sont tous des gestes simples pour cultiver votre créativité.

3- Défi créatif imposé

Panne d'inspiration : défi texture

Alors que certaines personnes y verront un frein à leur créativité, d’autres seront fortement stimulés par l’imposition d’un sujet à photographier. Votre regard s’aiguise, vous devenez plus attentif, à l’affut du thème demandé.

Personnellement, je trouve ces expériences enrichissantes. Au mois de novembre, le thème texture a été proposé dans groupe sur facebook. Tout au long du mois, j’avais l’œil avisé et portait attention à ce type de détail. J’ai fait de belles découvertes. Ceci m’a permis de sortir de mon style de photo habituelle.

Partir en mode photo sans but précis peut, par moment, être déroutant. Le choix est tellement vaste qu’on ne sait plus où donner de la tête. Si c’est votre cas, imposez-vous un thème, vous pouvez le relever tous les jours, pendant un mois, ou encore entreprendre un projet à long terme.

Groupe de défi photo sur facebook :

⇒ 30 Jours pour changer sa vision

4-15 minutes pour passer à l’action!

panne d'inspiration : défi photo 15 minutes

Vous tergiversez, vous ne savez pas si vous devez prendre la photo ou pas, vous hésitez… Toutes les remises en question défilent dans votre tête, à vitesse grand V, stoppant votre élan. De quoi vous bloquer pour de bon!

Si c’est le cas, j’ai une méthode infaillible qui vous stimulera :

Prenez 15 minutes, pas plus, rendez-vous à votre destination et, une fois sur place, vous devez prendre 1 photo à la minute. Vous obtiendrez ainsi 15 photos au bout de 15 minutes. Soyez spontané, ne cherchez pas trop à analyser votre sujet.

Si à l’inverse, vous avez tendance à déclencher sans réfléchir, en vous disant que de toute façon le numérique ne coute pas cher.

J’ai une méthode pour vous aider à ralentir :

Prenez 15 minutes, pas plus, rendez-vous à votre destination et, une fois sur place, vous devez prendre 1 photo aux 5 minutes. Vous obtiendrez ainsi 3 photos une fois l’exercice terminé. Ceci vous apprendra à ralentir la cadence, à prendre le temps d’observer. Votre regard remarquera des détails qui vous auraient échappé autrement.

5- Photographiez des scènes de la vie quotidienne

Panne d'inspiration : photographier vie quotidienne

La chasse aux images grandioses peut être un grand défi. Vous avez en tête ce panorama qui serait extraordinaire avec un lever ou un coucher de soleil tout aussi extraordinaire. Mais voilà, le résultat ne vous plait pas. Vous revenez soit bredouille, ou complètement démotivé.

Oubliez les photos trophées – pendant un certain temps – et attardez-vous aux scènes de la vie de tous les jours. En commençant par ce rayon de soleil qui s’infiltre dans la maison, observez les fenêtres de votre domicile, par où la lumière est-elle la plus belle? Il y a les gestes quotidiens qui méritent notre attention, le café du matin, la lecture du journal, le câlin des enfants, le sourire de nos proches, etc.

Relevez le défi de photographier 10 photos dans votre journée, 10 photos qui représentent vos activités.

En conclusion

Voilà, j’espère que ces idées vous aiderons à réveiller votre muse. Mais si la panne d’inspiration vous tenaille, ne vous en faites pas trop, soyez indulgent envers vous. Pratiquez d’autres activités comme le dessin, le tricot, concocter de bons plats (pour les fêtes) ou lire. 😉

Bon week-end tout le monde! 

Restons en contact!

J'aide les gens à retrouver leur souffle créateur.

Abonnez-vous à ma Lettre d'Amitié et découvrez des pistes pour progresser.

De plus, recevez GRATUITEMENT Les 10 Secrets d'une Composition Réussie!

Bienvenue dans mon univers! Vous êtes officiellement inscrit! :)