Novembre nous déroule son tapis gris avec ses paysages dénudés, un temps de grisaille et des flocons de neige par-ci par-là. Pas très chaleureux comme accueil. 😉   Que diriez-vous de rester bien au chaud devant votre écran,  un café ou un chocolat chaud fumant entre les mains, pendant que je vous dévoile un traitement d’image réalisé dernièrement?

Ça vous tente? Cool! Allons-y!

Samedi dernier, malgré la pluie, je décide d’aller me promener au Domaine du lac Gale, à Bromont. Là, vraiment, les feuilles ne sont plus dans les arbres, mais bien étalées par terre. 😉 Un froissement soyeux résonne sous mes pas. Toutefois, mon attention est attirée par le lac, je m’en approche et j’explore les bords de la rive.

Lorsque je remarque un rocher d’où s’élèvent deux petits arbres, je sais que j’ai trouvé mon sujet. Solide, le duo s’accroche vaillamment comme si leur vie en dépendait.  Et c’est sûrement le cas… Dans la brume blafarde et le clapotis de la pluie, baigne une atmosphère envoûtante. Je me sens bien. J’en oublie même mes doigts transis par le froid.

Je n’ai qu’un seul désir. Ramener à la maison cette essence, cette magie que je sens vibrer tout autour de moi.

Je commence par une série d’images pour voir le résultat.

J’analyse la scène tout en installant mon trépied. Je suis en contre-jour.  Humm… Si je ne fais pas attention, je risque de perdre les détails dans les ombres (très prononcées) et dans le ciel. Ce dernier est d’un blanc intense. Je sous-expose d’un cran (-1) pour ne pas cramer les hautes lumières. Et conserver ainsi le plus d’information possible au centre de mon histogramme, que je prends soin de vérifier après chaque prise de vue. 5 photos au total.

Remarque à moi-même : J’aurais pu prendre une exposition pour les ombres et une autre pour les hautes lumières et les fusionner manuellement dans photoshop. Ouais… Je n’y ai franchement pas pensé! D’ailleurs, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple. :mrgreen:

↓ Note : Puisque je photographie en RAW, j’ai plus de latitude que si j’étais en JPEG.

Fichier RAW – 20mm – ISO 250 – f16 – 1/6 – mesure spot -1

Côté composition : je ne pouvais me déplacer ni à gauche ni à droite sans omettre les branches qui auraient surchargé l’image.

Revenue à la maison, je traite mon image avec le logiciel de développement PhotomatixPro.

Traitement pseudo HDR à partir d’une seule image.

La subtilité  des ombres est rehaussée et le ciel est moins laiteux , quoiqu’un peu trop gris à mon goût. Une fois la photo traitée, je l’ouvre ensuite dans photoshop afin de peaufiner certaines parties de l’image.   Avec l’aide du logiciel Color Efex Pro 4, j’accentue les détails dans l’ombre du rocher et fait ressortir les arbres dans la forêt au loin.

Correction apportée marquée en rouge

Comme j’étais absorbée dans le processus de la composition, je n’ai pas remarqué les gouttes d’eau qui s’étaient déposées sur ma lentille. Mince! C’est ce qui crée les halos de lumière sur les troncs  – identifiés en rouge. (D’où l’importance de toujours vérifier son objectif lors de sortie sous la pluie! ) J’ai donc ajouté du contraste, parcimonieusement, afin d’atténuer les éclaboussures. (soupir)

anne jutras photographe granby bromont

Image Finale

Ensuite, j’ai éliminé quelques éléments qui nuisaient à la composition. Et pour finir, je lui ai donné une teinte de bleue. La photo n’est pas parfaite, selon mes goûts, mais elle représente bien l’atmosphère et l’émotion ressentie lorsque j’étais en forêt. Et puis, qu’on se le dise, la perfection n’existe pas. 😉

Merci pour vos généreux commentaires, c’est un plaisir de vous lire!

😀

PS : Si vous êtes curieux de voir comment se développe une image Pseudo HDR, voici un tutoriel vidéo intéressant.

Restons en contact!

J'aide les gens à retrouver leur souffle créateur.

Abonnez-vous à ma Lettre d'Amitié et découvrez des pistes pour progresser.

De plus, recevez GRATUITEMENT Les 10 Secrets d'une Composition Réussie!

Bienvenue dans mon univers! Vous êtes officiellement inscrit! :)

%d blogueurs aiment cette page :