Je ne réussis pas TOUTES mes photos, est-ce normal ?

réussir toutes ses photos

J’ai fait 13 photos pour réussir celle-ci.

Lors de mon dernier sondage proposé dans ma lettre d’amitié (si vous voulez vous inscrire, c’est par ici), j’ai demandé si on discutait dans un café (avouez que ce serait sympa), quelle question aimeriez-vous me poser.

J’ai reçu pas loin de 375 questions. Wow ! Je me suis rendu compte que vous aviez besoin d’être guidés, encouragés et rassurés. J’ai adoré vous lire ! Toutes les questions étaient pertinentes et auraient alimenté une conversation pendant des jours heures. Hihi !

Y’a des sujets en or dans ces questions. J’ai donc décidé, à l’occasion, de répondre directement sur le blog. J’espère que la formule vous plaira.

doit-on réussir toutes ses photos

Imaginons que nous sommes confortablement installés dans un café, face à face, nous sirotons un thé (ou une tisane si vous préférez), et je vous donne l’opportunité de me poser une question. Pour améliorer votre photographie.

Quel sujet aimeriez-vous aborder ? Je suis certaine qu’une foule de questions fourmillent dans votre  esprit. Mais vous n’avez droit qu’à une seule. Okay, peut-être deux… 😉

Est-ce vraiment possible de réussir toutes ses photos ou est-ce normal que certaines soient bonnes et d’autres pas, ce problème n’arrive-t-il qu’à des débutants ?

Voilà une excellente question. C’est le mythe du photographe qui réussit TOUTES ses photos. Et à tout coup. Si vous croisez un photographe qui prétend que oui, j’aimerais bien lui parler dans le blanc des yeux. Je pense qu’il ne vous dit pas toute la vérité. Et je déteste les menteurs ! Soyons authentiques, voulez-vous ?

À visionner les photos (époustouflantes) sur 500PX ou (renversantes) sur Instagram, nous avons tendance à croire que ces photographes ne font que de belles images, et cela, en tout temps. On ne s’imagine pas le travail qu’il y a derrière, le temps qu’ils ont pris pour procéder au repérage, réaliser une série d’images (pour s’assurer d’en avoir quelques-unes de bonnes) et le temps consacré au post-traitement. Toute cette préparation passe inaperçue, donc on présume que tout est parfait du premier coup.

Détrompez-vous, ce n’est pas le cas. 😉

C’est une fausse croyance de penser que toutes les photos sont réussies du premier coup.

Est-ce normal d’avoir des photos ratées ?

Tout à fait ! C’est normal d’avoir des photos ratées. Vous devez commettre des erreurs pour parfaire votre expérience, et améliorer vos photos. Vous le savez sans doute, et au risque de radoter, pour maitriser la photographie, vous devez pratiquer. Pratiquer. Pratiquer. Encore et encore.

Plus vous serez expérimenté, moins vous ferez d’erreurs, et plus votre ratio de photos réussies augmentera. C’est pour cette raison que les photographes avancés ou experts ont un taux de réussite élevé. Mais ceci ne signifie pas que chaque image enregistrée dans leur boitier est excellente. Certaines le seront, d’autre pas.

réussir toutes ses photos

J’ai fait 27 photos pour en réussir une seule

Confession

Pour ma part, je ne réussis pas toutes mes photos. Il m’arrive de faire des sorties photo, d’enregistrer une tonne d’images et de revenir à la maison pour constater qu’il n’y a rien de bon. Zip, net, rien ! Du moins, à mes yeux.

Vous comprendrez que je suis assez difficile et n’accepte pas de présenter des images qui ne reflètent pas mes standards de qualité. Cette décision dépend d’une multitude de raisons, la composition ne met pas en valeur le sujet, l’impact visuel ne me plait pas, la lumière, le contraste ou l’exposition n’est pas adéquat, etc.

Parfois, je me rends compte qu’une autre perspective aurait été préférable. Je me dis que ce n’est que parti remise. Il est souvent judicieux de se rendre plus d’une fois sur un même site.

D’autre fois, je reviens avec de bonnes photos. Mais pas toutes. Si par exemple, je prends 20 photos de mon sujet, à diverse exposition et composition, il y en aura peut-être 2 à 3 que je vais conserver. Les autres seront supprimées…

Réussir toutes ses photos

4 photos ont été réalisées avant d’être satisfaite avec celle-ci

Oui, mais je suis débutant

Évidemment, si vous êtes débutants, vous ferez des photos qui ne reflètent pas ce que vous avez vu sur place. Votre manque d’expérience vous causera des déceptions. Mais ne vous découragez pas. Vous n’avez pas réussi cette fois-ci, ceci ne veut pas dire que la prochaine fois vous ne serez pas efficace. En photographie, la maitrise de la technique demande du temps.

Chaque fois que vous ratez une photo, vous bonifiez votre expérience.

J’ai lu l’histoire d’un photographe professionnel qui s’est repris jusqu’à cinq fois pour réussir la photo qu’il avait envisagée, et cela dans un autre pays. Cinq essaies, cinq voyages. Ça, c’est de la persévérance mes amis-ies !

Qualités à développer pour s’améliorer : la patience, la persévérance, la détermination, et l’humilité (lire accepter de faire des erreurs).

Résumons

Alors, comme vous pouvez le constater, il est tout à fait normal de ne pas réussir toutes ses photos. D’ailleurs, j’ajouterais que c’est préférable. Et de loin. Imaginez la pression que vous vous donneriez si vous exigiez de réussir TOUTES vos photos ?

Ce serait épuisant ET décevant.

Alors, on lâche prise, on prend un bon respire et on se dit que rater une ou deux photos (voire davantage) ne fera pas de vous un mauvais photographe. Au contraire, vous allez vous en rappeler et bénéficier de vos erreurs. So chill !

réussis toutes ses photos

J’ai anticipé le comportement de Moby, 4 photos furent réalisées avant de saisir le bon moment.

Et vous, est-ce que vous réussissez toutes vos photos ? Ou vous vous permettez d’avoir une marge d’erreur ?

 

Comment Créer de Meilleures Photos sans Changer notre Équipement

Créer de Meilleures Photos sans Changer notre Équipement

À voir tous les articles publiés sur les nouveautés de l’industrie photographique, pas étonnant que l’on souhaite changer notre équipement. Qui n’a pas songé, un jour ou l’autre, à changer son appareil photo dans le but d’obtenir de meilleures images? Ce qui a freiné votre décision est sans doute votre budget. Et non pas la détermination de bien maitriser votre appareil, ou encore, peaufiner votre vision. J’ai passé par là moi aussi…

Évidemment, si vous êtes professionnel et gagnez de l’argent avec ce médium, il va sans dire que votre appareil photo (et tout l’équipement qui l’accompagne) aura une très grande importance. Par ailleurs, si vous en êtes à vos débuts en photographie et envisagez un changement d’équipement parce que les résultats obtenus ne vous plaisent pas du tout, cet article est pour vous.

J’ai dénombré 7 façons d’améliorer vos photos sans changer votre équipement.

Créer de Meilleures Photos sans Changer notre Équipement

1-Apprenez à connaitre votre appareil photo

Ceci parait d’une évidence, mais j’ai souvent rencontré des gens, lors de mes randonnées photo, qui ignoraient comment hausser les ISO ou modifier les ouvertures de leur appareil photo.

Pensez-vous qu’en changeant le modèle de votre appareil photo ce sera plus simple? Pas du tout! Vous reviendrez à la case de départ, d’autant plus que les modèles d’aujourd’hui possèdent une liste d’options impressionnante et interminable.

Connaissez au moins les 5 paramètres suivants :

Modifier les ISO (sensibilité de capteur)

Changer l’ouverture (diaphragme)

Changer la vitesse d’obturation

Passer en mode Manuel ou semi-automatique (M, A-Av, T-Tv)

Modifier la Balance des Blancs

2-Maîtriser le triangle photographique

L’exposition est influencée par trois paramètres, nommés le triangle photographique. Bien maitrisée, cette théorie vous permettra d’obtenir de meilleures images.

  • L’ouverture du diaphragme – c’est le diamètre d’ouverture du diaphragme qui s’ouvre pour laisser passer la lumière.
  • La vitesse d’obturation – c’est le temps pendant lequel l’obturateur s’ouvre au déclenchement.
  • La sensibilité ISO – c’est une unité de mesure de la sensibilité de votre capteur à la lumière.

Ces facteurs détermineront si une photo est claire ou sombre et vous pouvez les modifier de façon créative pour créer une image selon votre vision artistique.

Note :   Le triangle d’exposition est la représentation imagée de l’influence de l’ouverture, du temps d’exposition (vitesse) et de l’ISO combinés ensemble pour former une image.

3-Ne cherchez pas le sujet, laissez-le venir à vous

Si vous partez avec une idée en tête, du genre : je veux photographier un fabuleux coucher de soleil, ou repérer une dame avec un chapeau rouge, vous risquez d’être déçu. Votre attention sera complètement obnubilée par ce résultat recherché, et vous manquerez des occasions de faire de belles images.

Prenez l’habitude, de temps à autre, de faire vos escapades photo sans attente. Laissez le sujet venir à vous, au lieu que ce soit vous qui essayez tant bien que mal d’aller vers le sujet idéal.

4-Soyez ouvert

Restez ouvert dans l’instant présent. Soyez attentif à ce qui passe devant vous, si ce que vous voyez vous rend heureux, photographiez-le. C’est la connexion qui s’établit avec le sujet – pas cinq minutes auparavant ou dix minutes plus tard – mais ici et maintenant.

Pour y arriver, vous devez être TOTALEMENT présent et OUVERT.

Créer de Meilleures Photos sans Changer notre Équipement

5-Soyez patient…

Le résultat escompté n’arrive pas toujours au moment voulu, parfois il faut recommencer, encore et encore. D’autre fois, il suffit d’attendre ou de s’attarder.

Si vous prenez une bonne photo, rien ne vous empêche de faire le tour du sujet, de changer votre perspective, votre point de vue et faire quelques photos supplémentaires.

Peut-être ce sera la première photo qui sera la meilleure, peut-être ce sera la dixième. On ne peut jamais prévoir…

6-Oubliez les règles et soyez créatif!

Les règles sont un guide, mais avouons-le, elles peuvent devenir un carcan à la créativité. À trop suivre les normes, on finit par oublier notre propre sens artistique. Sachez les briser et expérimentez, selon votre vision.

Lancez-vous un défi de faire une photo en respectant une règle en particulier, et la photo suivante, faites l’inverse. Une photo avec l’horizon droite et l’autre bancale, par exemple. Soyez rebelle!

Créer de Meilleures Photos sans Changer notre Équipement

7-Soignez votre composition

Il est facile de dire : oh, je vais recadrer la scène plus tard dans Photoshop! Erreur!

Et si on prenait le temps de ralentir et de porter attention aux détails, on y gagnerait du temps. On ne passerait pas un temps fou à tout récupérer dans le post-traitement. Assurez-vous que TOUS les éléments de votre composition aient leur place. Peut-être y a-t-il un élément à éliminer? Ou recadrer, tout simplement.

En conclusion

Au fond, ce n’est pas l’appareil photo qui immortalise les images, c’est nous. Il est légitime de vouloir créer de meilleures images, mais au départ, si nous n’avons pas appliqué certaines des astuces énoncées dans cet article, nous faisons fausse route.

Prenons le temps de regarder en nous, observons les aspects qui nous causent des frustrations. Et-ce l’exposition?  L’ensemble général des images? Notre approche du sujet? Avons besoin d’améliorer certaines techniques? Prendre davantage notre temps? Cadrer moins rapidement?

La photographie est une activité qui demande de la pratique et de la patience. Et elle ne s’apprend pas du jour au lendemain. Alors, sortons nos appareils (celui que nous avons entre les mains) et partons à la chasse photographique. 🙂

Et vous, chers lecteurs-trices, quelle est votre méthode pour améliorer vos images?

Méthode Simple pour Intégrer la Méditation au Cœur de la Photographie

méditation et photographie

Comment utiliser la photographie pour bénéficier des bienfaits de la méditation?

Ils existent plusieurs bienfaits que nous procurent la photographie. Avez-vous déjà songé à combiner la photographie à la méditation? Bizarre comme suggestion, n’est-ce pas? Comment deux disciplines, complètement à l’opposé, la première prônant un esprit méthodique et l’autre la pleine conscience peuvent, lorsque fusionné ensemble, engendrer une activité riche en expérience.

Ne riez pas, c’est faisable. C’est que nous allons voir dans cet article.

La photographie de par son processus créatif, nous pousse à nous ancrer dans le moment présent. Toujours. Vous pouvez anticiper, attendre, observer, mais lorsque vient le temps de déclencher, c’est dans le présent que ça se passe. Parfois, au 1/8000 de seconde!

Lorsqu’on s’autorise à ralentir et qu’on prend le temps d’observer, de contempler, la photographie devient une forme de méditation. Vous me voyez venir, n’est-ce pas?

Les tendances actuelles parlent beaucoup des bienfaits de la méditation. Peut-être l’avez-vous déjà expérimenté, sans grand succès. Vider son esprit, quand le p’tit hamster roule à 100 km à l’heure, c’est une tâche titanesque. J’en sais quelque chose. Y’a toujours une pensée (ô combien utile 😛 ) qui s’infiltre sournoisement. Grrr! Certaines blogueuses prennent de nouvelles directions, comme Anne-Solange de chez Cachemire et Soie, elle a décidé de réorienter son contenu et de dédier son espace au bonheur. Chouette comme programme. Se sentir bien, au quotidien, est important.

Or, la pratique de la méditation accueille le calme, et celle de la photographie procure la joie. On est d’accord? Et si on jumelait les deux disciplines pour obtenir un heureux cocktail vitaminé.

Aparté

À noter que si vous avez le moral à plat, pour diverses raisons, votre couple s’écroule, un proche mène son dernier combat, vous avez perdu votre emploi… anéantissant ainsi toute source de motivation (et que la photographie devient le moindre de vos soucis), cette technique vous aidera à retrouver un sens à votre vie intérieure.

7 Méthodes simples pour intégrer la méditation au cœur de la photographie :

1- Choisissez un endroit où vous serez confortable

Tout d’abord, établissez un endroit où vous vous sentirez à l’aise. Un lieu où vous n’aurez pas à vous soucier du regard des autres, et où vous pourrez vous abandonner librement. Si vous êtes confortable dans les rues de la ville, choisissez cette destination. Si toutefois, un parc ou le jardin arrière de votre demeure est davantage votre tasse de thé, allez-y. L’important est que vous puissiez vous y recueillir.

2- Équipement : l’utilisation d’un objectif macro (si possible)

Au fil de mes expériences, j’ai constaté que l’utilisation d’un objectif macro facilite la connexion avec le sujet à photographier. Le fait d’explorer l’infiniment petit stimule notre regard, aide à garder le focus et à intégrer la méditation dans le processus. Plongées au cœur des lignes abstraites, nous en oublions le contexte général de la scène, et pouvons créer plus facilement.  L’état méditatif s’installe, doucement…

À défaut de cet équipement macro, dotez-vous d’un autre objectif, celui de votre choix, mais rapprochez-vous le plus près possible du sujet.

Sachez que des bonnettes d’approches vous permettront de gagner quelques centimètres.

3- Tapis de sol pour être confortable

Comme il est possible que vous restiez longtemps immobile, il est judicieux de protéger vos genoux (ou votre postérieur) à l’aide d’un tapis de sol. 😉

4- Prenez votre temps

C’est la clé, il n’y a rien qui presse. Vous pouvez passer 20 minutes sur le même sujet, si vous en avez envie. Déplacez-vous au besoin, un peu à gauche, à droite, prenez le temps de vraiment re-gar-der. C’est ce qui vous permettra d’atteindre cet état méditatif. Et, par la même occasion, de mieux voir. Cool, non?

méditation et photographie

5- Regardez à travers l’objectif sans détacher votre regard du viseur

Conservez le contact visuel en maintenant votre regard contre le viseur. Les bords du cadre feront office d’œillère, vous évitant ainsi toute distraction inutile. De plus, le changement d’un micro mouvement sera plus facile à percevoir sur la scène à photographier, si vous ne la quittez pas des yeux.

6- Ouvrez le diaphragme au maximum (f/petit chiffre)

De cette façon, vous serez assuré que ce que vous voyez dans le viseur, ou sur l’écran LCD, est exactement ce que vous allez photographier sur le capteur. De plus, la faible profondeur de champ généré (combiné à une prise de vue le plus près possible du sujet) procurera une image remplie de douceur.

7- Ne cherchez pas la perfection

Voici l’ultime conseil. Ne cherchez pas à créer une image extraordinaire. Le but ici est de connecter avec le sujet, de plonger dans un processus délicieux et libérateur. Celui de la méditation et, pourquoi pas, de la contemplation.

méditation et photographie

Je vous souhaite un bon moment zen! 😉

En panne d’inspiration : 5 gestes significatifs pour reconquérir sa muse !

panne d'inspiration,

Vous arrive-t-il d’être en panne d’inspiration? Vous ne savez plus quoi photographier, rien ne vous allume? Ou encore, vous avez des aspirations tellement élevé par rapport au rendu de vos images que vous n’arrivez plus à produire de bonnes photos?

J’ai déjà connu ce genre de panne sèche… On ressent un vide intérieur. Indéfinissable. Qui nous remplit. J’avais l’impression d’être dans une impasse. Avec patience et bienveillance, j’ai fini par renouer avec ma créativité.

En panne d’inspiration? Voici 5 gestes pour renouer avec votre muse.

1- Ne rien faire!

panne d'inspiration,

La première chose à faire et de ne pas s’en faire. 😉  La créativité est un cycle naturel d’énergie, un élan qui débute par une étincelle d’idée et qui prend de l’expansion en diverses étapes : étincelle, naissance, point culminant, stagnation, déclin, mort, incubation et on recommence.

On ne peut pas être productif 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par année, vous l’aurez deviné. Notre esprit a besoin de repos pour se ressourcer.

Donc, accordez-vous une pause pendant quelque temps. Rangez votre appareil photo et savourez le paysage avec vos yeux. Cette étape peut durer une semaine, deux semaines, un mois s’il le faut. Quand vous reprendrez votre appareil photo, vous aurez l’impression d’avoir des yeux neufs!

2- Emprunter un chemin nouveau

panne d'inspiration : emprunter un nouveau chemin

Parfois, un vent de fraicheur visuel est tout ce qu’il nous faut pour éveiller notre regard.

Lorsqu’on circule toujours par le même chemin, nous devenons tellement habitués au paysage, que nous ne le remarquons plus. Nous roulons en mode automatique et notre esprit en profite pour se perdre dans les méandres de nos pensées. À moins qu’il y ait des travaux, là, TOUTE notre  attention est accaparée.

Si vous êtes en panne d’inspiration, une bonne façon de la raviver est d’emprunter un chemin nouveau. La nouveauté a le pouvoir de solliciter notre vision, d’attirer notre attention. Je le constate à chaque voyage, mon regard s’allume.

Mais vous n’êtes pas obligé de voyager pour stimuler votre muse. Parcourir une ruelle, visiter un parc, sortir des sentiers balisés sont tous des gestes simples pour cultiver votre créativité.

3- Défi créatif imposé

Panne d'inspiration : défi texture

Alors que certaines personnes y verront un frein à leur créativité, d’autres seront fortement stimulés par l’imposition d’un sujet à photographier. Votre regard s’aiguise, vous devenez plus attentif, à l’affut du thème demandé.

Personnellement, je trouve ces expériences enrichissantes. Au mois de novembre, le thème texture a été proposé dans groupe sur facebook. Tout au long du mois, j’avais l’œil avisé et portait attention à ce type de détail. J’ai fait de belles découvertes. Ceci m’a permis de sortir de mon style de photo habituelle.

Partir en mode photo sans but précis peut, par moment, être déroutant. Le choix est tellement vaste qu’on ne sait plus où donner de la tête. Si c’est votre cas, imposez-vous un thème, vous pouvez le relever tous les jours, pendant un mois, ou encore entreprendre un projet à long terme.

Groupe de défi photo sur facebook :

⇒ 30 Jours pour changer sa vision

4-15 minutes pour passer à l’action!

panne d'inspiration : défi photo 15 minutes

Vous tergiversez, vous ne savez pas si vous devez prendre la photo ou pas, vous hésitez… Toutes les remises en question défilent dans votre tête, à vitesse grand V, stoppant votre élan. De quoi vous bloquer pour de bon!

Si c’est le cas, j’ai une méthode infaillible qui vous stimulera :

Prenez 15 minutes, pas plus, rendez-vous à votre destination et, une fois sur place, vous devez prendre 1 photo à la minute. Vous obtiendrez ainsi 15 photos au bout de 15 minutes. Soyez spontané, ne cherchez pas trop à analyser votre sujet.

Si à l’inverse, vous avez tendance à déclencher sans réfléchir, en vous disant que de toute façon le numérique ne coute pas cher.

J’ai une méthode pour vous aider à ralentir :

Prenez 15 minutes, pas plus, rendez-vous à votre destination et, une fois sur place, vous devez prendre 1 photo aux 5 minutes. Vous obtiendrez ainsi 3 photos une fois l’exercice terminé. Ceci vous apprendra à ralentir la cadence, à prendre le temps d’observer. Votre regard remarquera des détails qui vous auraient échappé autrement.

5- Photographiez des scènes de la vie quotidienne

Panne d'inspiration : photographier vie quotidienne

La chasse aux images grandioses peut être un grand défi. Vous avez en tête ce panorama qui serait extraordinaire avec un lever ou un coucher de soleil tout aussi extraordinaire. Mais voilà, le résultat ne vous plait pas. Vous revenez soit bredouille, ou complètement démotivé.

Oubliez les photos trophées – pendant un certain temps – et attardez-vous aux scènes de la vie de tous les jours. En commençant par ce rayon de soleil qui s’infiltre dans la maison, observez les fenêtres de votre domicile, par où la lumière est-elle la plus belle? Il y a les gestes quotidiens qui méritent notre attention, le café du matin, la lecture du journal, le câlin des enfants, le sourire de nos proches, etc.

Relevez le défi de photographier 10 photos dans votre journée, 10 photos qui représentent vos activités.

En conclusion

Voilà, j’espère que ces idées vous aiderons à réveiller votre muse. Mais si la panne d’inspiration vous tenaille, ne vous en faites pas trop, soyez indulgent envers vous. Pratiquez d’autres activités comme le dessin, le tricot, concocter de bons plats (pour les fêtes) ou lire. 😉

Bon week-end tout le monde! 

Comment progresser en photographie?

Progresser en photographie

Marie du blog, Les Tribulation de Marie, me posait les questions suivantes : est ce que de temps en temps tu passes en revue tes photos pour trouver de nouvelles idées ou pistes d’améliorations? Comment tu te remets en question pour progresser en photo comme tu le fais?

Voilà un sujet qui mérite réflexion!

J’ai dû réfléchir avant de répondre, et remonter le temps, afin de revisiter les 30 années de mes explorations photographiques. Bien sûr, après un certain nombre d’années à pratiquer la même activité, nous évoluons.

Mais quel processus est-il susceptible de nous faire progresser?

En remontant dans le temps, je me suis remémoré certaines réalisations qui ont eu un impact significatif sur le développement de ma démarche photographique.

J’ai donc répertorié 10 stratégies qui pourront, à votre tour, vous faire progresser en photographie. Bonne découverte!

Progresser en photographie

1- Écouter les pulsions qui vous animent

Aussi contre-intuitif que cela puisse paraitre, j’ai découvert la photographie par l’entremise d’une autre passion, la lecture. Eh oui, c’est en lisant un livre d’Antoine Désilets, Apprenez la photographie, que la passion de la photo est née. Curieux, non?

Normalement, on découvre la photo en tenant entre ses mains un appareil photo et en réalisant divers clichés. Pour moi, ce fut l’inverse. La lecture de ce livre m’a complètement habitée et le désir d’acquérir mon premier appareil photo a grandi en moi.

En fait, il n’y a pas de bonnes ou mauvaises façons d’apprendre pour progresser en photographie. Suivez les pulsions qui vous animent, c’est toujours le signe que vous êtes sur la bonne voie. Donc, si vous avez une idée farfelue qui vous trotte en tête pour réaliser un projet photo, faites-le! Soyez à l’écoute!

Progresser en photographie

2-    Apprendre à maitriser votre appareil photo

Après la lecture du livre d’Antoine Désilets, Apprenez la photographie, j’avais acquis la théorie de base, ne restait plus qu’à l’appliquer. Pratiquer à l’aide de mon appareil, les principes d’ouverture, de profondeur de champ et de vitesse m’ont permis de vraiment saisir ces concepts qui sont, disons-le, un peu complexe.

Voici quelques pistes pour vous aider à progresser :

  • Variez vos ouvertures (de f/2 à f/22), pour vraiment comprendre les répercussions de ce paramètre sur vos photos.
  • Jouez avec les vitesses (de 1 sec à 1/2000 secs), et observez les effets obtenus selon la vitesse choisie.
  • Faites une série d’images en modifiant les ISO (de 50 à 3200 ISO), et remarquez l’incidence qu’il a sur la vitesse votre appareil, ainsi que sur la netteté des détails.
  • Sachez modifier les paramètres de base de votre appareil (ouverture, vitesse, ISO, BDB, Priorité Manuel ou semi-automatique, mise au point), sans devoir sortir le manuel d’instruction. 😉

Progresser en photographie

3 – La patience et la persévérance

La photographie est un univers complexe. Oh, on peut photographier en mode Automatique et en ressentir une grande satisfaction. Si c’est votre cas, tant mieux. Mais si au contraire, vous ressentez de la frustration, parce que votre appareil n’en fait qu’à sa tête, ne désespérez pas. Soyez patient et persévérez.

Un truc est d’éviter de vouloir TOUT apprendre en une seule étape.

La photographie est un univers riche et vaste. Ciblez une méthode à la fois, et apprenez à maitriser une seule technique.

Autre point que j’aimerais ajouter, permettez-vous de faire des erreurs. Sachez que les grands photographes n’ont pas eu leur titre de noblesse du jour au lendemain, ils ont bossé comme tout le monde.

Revenez au mode Automatique pour un certain temps, si cette démarche vous procure de la joie. Autrement dit, réitérez ce que vous êtes habitués à faire pendant un bref instant, oubliez les nouveautés et les sorties de zone que tout le monde recommande. Soyez vous-même et acceptez vos imperfections!

Progresser en photographie

4 – Faire un répertoire de vos meilleures photos

Une façon simple de suivre la progression de votre parcours est de créer un fichier dans lequel vous ajoutez vos meilleures photos. Vous pouvez les identifier par date, et ainsi être en mesure de voir au fil des semaines et des mois, l’évolution de vos prises de vue. C’est beaucoup plus simple (et agréable) de visionner un fichier regroupant tous vos coups de cœur, que de devoir naviguer, un par un, une multitude de fichiers.

Puisque l’année se termine bientôt, pourquoi ne pas sélectionner vos 12 coups de cœur de l’année? Partagez-les sur votre blog ou les réseaux sociaux.

 progresser en photographie

5- Adhérer à un groupe, en ligne ou en personne, pour favoriser l’échange

À l’époque de l’argentique, j’échangeais avec des amis-ies photographes. Comme je travaillais dans le milieu de la photographie, les opportunités de discuter photo ne manquaient pas. Les conversations étaient animées, et chacun aimait bien exprimer son point de vue. Ces discussions me donnaient l’occasion d’apprécier des styles différents du mien.

Mais c’est en 2007, alors que je fais l’acquisition de mon tout premier appareil digital, que je découvre l’immense avantage de la communauté virtuelle.  Je m’inscris sur DeviantArt, site réservé aux artistes, où l’on peut publier ses œuvres. Franchement, ce fut la meilleure décision de ma vie! Par l’entremise des groupes, j’ai énormément appris.

C’est là que j’ai découvert l’utilité d’un fichier RAW, les avantages d’une photo HDR, et bien plus encore! Mais surtout, le soutien de cette communauté.

progresser en photographie

6 – La lecture et le visionnement de vidéos

Bon, vous le savez déjà, je suis une férue de livres, tant virtuels qu’en papier. Les magasines aussi constituent une bonne source d’informations. Les ebook ne sont pas à négliger non plus, vous pouvez apprendre des techniques nouvelles pour vous aider à progresser, et à prix abordable.

Voici quelques titres :

7 – Suivre des formations

Les cours et les ateliers sont sans conteste une façon géniale d’accroitre ses connaissances et de progresser en photographie.  J’ai suivi des ateliers en personne et plusieurs cours en ligne. J’ai un faible pour les cours en ligne, je l’avoue. Ils vous permettent de suivre les modules à votre rythme, dans le confort de votre foyer tout en recevant un enseignement de qualité.

Le critère majeur est d’être discipliné. Car c’est très facile de se dire : bah, je ferais les exercices plus tard… Pour ma part, si je m’inscris à un cours en ligne, je m’engage jusqu’à la fin.

Cours en ligne auxquels j’ai participé :

Creativity and mindfulness avec Susannah Conway

Autoportrait avec Vivienne McMaster

Superhero Life avec Andrea Shear

Oopoomoo Photography avec Darwin Wiggett

Visual Wilderness avec Varina Patel

Tutoriels vidéos avec Chip Philips 

 progresser en photographie

8 – Relever des défis photo

Les défis photo sont très formateurs pour peaufiner votre technique, mais également pour élargir votre vision. Vous pouvez relever le défi en solo ou en duo, ce que j’ai expérimenté avec mon amie Nathalie Lauzon. Le fait d’être engagé avec une autre personne vous motive à aller jusqu’au bout.

Les défis m’ont permis, à plusieurs égards, de maintenir une régularité (la fameuse pratique qui est essentielle quand on veut s’améliorer), d’explorer mon environnement avec un œil avide et curieux, toujours à l’affut d’éléments à photographier.

progresser en photographie

9 – Essayer de nouveaux styles (sortir de sa zone de confort)

La fameuse sortie de zone! Ne dit-on pas que la magie existe à l’extérieur de notre zone connue? Tout à fait! J’ai expérimenté le portrait, sachant très bien que ma nature introvertie n’est pas à l’aise avec ce style. J’ai vécu toutes sortes d’émotions, pas évident de placer un sujet, mais cet exercice a enrichi mon expérience.

Sortir de sa zone de confort permet d’acquérir de nouvelles habiletés, de stimuler sa créativité et découvrir des techniques inexplorées.

progresser en photographie

10 – Ne jamais perdre de vue que l’on fait de la photo d’abord pour soi

Garder le cap sur soi! Ne pas se comparer et éparpiller son regard sur la masse de photos que l’on peut visionner en ligne. Je dis éparpiller, parce que c’est facile de nos jours d’aller sur les réseaux sociaux, de regarder les photos de photographe beaucoup plus avancé que nous, et d’estimer, avec intransigeance, que nos photos sont nulles.

Connaissez-vous le dicton : l’herbe parait toujours plus verte chez le voisin? Eh bien, c’est pareil en photographie.  Oubliez la perfection et accueillez l’imperfection.  Vous vous sentirez beaucoup mieux.

Les fragments de temps que vous croquez sur le vif n’ont pas besoin d’être parfaits. Aimez vos photos, appréciez les petits pas que vous effectuez pour progresser, et peu à peu, vous y arriverez.

 

Voici qui complète mes 10 stratégies pour progresser en photographie. De votre côté, cher ami lecteur, quelle approche vous a fait progresser? Je suis curieuse de savoir.

Composition photo – 5 points à considérer avant de déclencher

Composition Photo

Vous avez déniché un nouveau site. Un lieu parfait pour faire de superbes photos.

Vous partez de bon matin, votre caméra sur l’épaule, la tête et le cœur rempli d’attente.

Vous arrivez à votre destination et, dépassé par l’ensemble des éléments, vous ignorez comment faire votre composition photo. Les éléments sont si diversifiés, et éparpillés, qu’il vous est difficile de déterminer le sujet principal.

Votre cœur se serre… En fait, vous êtes déçu ET de vous ET du lieu.

Vous ne savez pas comment réaliser votre composition photo. Frustration!

Avez-vous déjà vécu cette expérience?

Moi aussi… plusieurs fois!

Aujourd’hui, je veux vous accompagner étape par étape dans la composition de votre photo. Une approche simple en cinq étapes.

Composition photo : 5 points à considérer avant de déclencher

composition photo

Tout d’abord, déposez votre appareil photo. Laissez-le suspendu à votre cou pendant quelque instant et prenez le temps de regarder. Nous avons tendance à vouloir immédiatement nous mettre en mode photo.

Attendez 10 minutes avant de peser sur le déclencheur.

Je sais, ce sera difficile, mais votre vision gagnera en profondeur.

Prendre le temps de vous déposer, de savourer ce qui se présente à vous, permettra à votre vision de s’épanouir.

1 – Observez ce qui attire votre attention

Composition photo : qu'est-ce qui attire le regard?

Avant de prendre votre photo, déterminez quel est votre sujet. Regardez ce qui attire votre regard. Est-ce un objet particulier? Un arbre, une clôture, la ligne sinueuse d’un ruisseau. Est-ce quelque chose d’intangible comme la lumière, l’ambiance? Les reflets sur l’eau, l’ombre au sol. Ou encore une couleur éclatante, une texture, un motif qui se répète. Identifiez votre sujet.

2 – Construisez votre photo autour de votre sujet

Une fois votre sujet établi, prenez soin de bâtir votre composition autour de lui. Toujours en gardant à l’esprit votre sujet principal. En visionnant votre composition, vous souhaitez que les spectateurs puissent voir votre intention photographique.

Repérez les éléments de la scène qui aident à la mettre en valeur. Pensez à la règle des tiers, les lignes directrices, l’équilibre des masses, etc.

3 – Songez à repérer les éléments qui nuisent à votre composition

5 points à considérer avant de déclencher

Portez attention à tous les côtés de votre viseur (faites la patrouille des bords). Est-ce qu’il y a des éléments perturbateurs qui n’ajoutent rien à votre composition photo? Éliminez-les.

Une branche qui entre inopinément dans une image n’apporte rien à votre composition finale. Déplacez-vous au besoin, parfois quelques pas de côté suffisent à améliorer l’ensemble. N’ajoutez que l’essentiel, simplifiez.

4 – Sélectionnez votre perspective

composition photo

La perspective choisie aide grandement à insuffler du dynamisme à une composition. Prenez votre première photo comme vous le sentez. Puis, explorez votre sujet en variant les angles de prise de vue.

Pouvez-vous monter plus haut? Essayez une vue en plongée. Abaissez-vous au niveau du sol et prenez une photo à hauteur de chat (ou de chien). Mais n’hésitez pas à pousser plus loin votre exploration; ligne de fuite, en contre-plongée, un cadre dans un cadre, caché derrière, etc.

5 – Décidez quel objectif sera adéquat pour capter la scène

composition photo - quel objectif choisir

C’est la GRANDE question, ne trouvez-vous pas? Je pourrais faire un article complet sur le sujet! Mais voilà, il faut faire un choix. Si vous partez avec 10 objectifs, le choix sera difficile. J’exagère, qui apporte 10 objectifs, hihihi! Pas vous, j’espère…

S’agit-il d’une composition propice pour un paysage? Alors, utilisez votre grand-angle, trouvez un avant-plan pour l’enjoliver. Pouvez-vous rapprocher? Créez une scène intimiste en vous rapprochant et servez-vous de votre 50mm. Peut-être pouvez-vous capter un sujet au loin à l’aide d’un zoom, et compresser la perspective pour un effet unique. Ou encore, de minuscules détails méritent que vous preniez le temps de les photographier avec votre objectif macro.

Apprenez à connaitre vos objectifs et à bien cibler l’impact qu’ils auront sur votre composition.

Voilà, j’espère que ces 5 points vous aideront à mieux cibler votre sujet et à réussir votre composition. Évidemment, j’aurais pu rallonger la liste, mais je crois que ces 5 étapes sont largement suffisantes pour débuter.

Prenez le temps de bien regarder, d’observer et de faire le tour du sujet.

Et vous, avez-vous une façon de procéder avant de faire votre photo? Partagez-la dans les commentaires. Je suis curieuse de savoir…

PS : j’ai installé un nouveau plugin pour les commentaires afin que vous puissiez recevoir mes réponses directement dans votre boite de messagerie. C’est ti pas beau ça? Le hic, c’est que vous allez devoir confirmer à nouveau votre abonnement par email. Je sais, c’est redondant, mais c’est pour éviter les spams. Merci!

Bonne semaine! 🙂

 

Restons en contact!

J'aide les gens à retrouver leur souffle créateur.

Abonnez-vous à ma Lettre d'Amitié et découvrez des pistes pour progresser.

De plus, recevez GRATUITEMENT Les 10 Secrets d'une Composition Réussie!

Bienvenue dans mon univers! Vous êtes officiellement inscrit! :)