Comment réussir un joli bokeh en photographie

comment réussir joli bokeh

Bonjour tout le monde!

Tout d’abord, j’aimerais vous souhaiter une année 2016 remplie de 365 petits bonheurs à récolter! De la santé, de la joie, de l’amour et tout plein de jolies photos à croquer au fil des jours. Du bonheur plein la vue!

Et si on commençait la nouvelle année avec quelque chose de romantique et de féerique, ça vous dirait? Si on parlait bokeh?

Le bokeh (prononcer boké) est un effet que j’adore. Sans ménagement. Ce terme vient du japonais qui signifie « flou ». Sa caractéristique procure à l’image un arrière-plan flou qui met en valeur le sujet principal. Son effet est particulièrement plaisant. Sa qualité artiste charme notamment les photographes de portrait, mais vous pouvez en abuser comme bon vous semble. En macrophotographie, l’effet procure aux images une touche de magie (sans ajout de poudre de perlimpinpin). 😉

Voici trois types de bokeh

1- L’arrière-plan est totalement flou : doux et sans distinction de formes précises, ni de rondelles de lumière. Le sujet principal se détache de l’arrière-plan (flouté à souhait) et ne nuit pas à la lecture de l’image.

comment réussir joli bokeh

2- L’arrière-plan est flouté : mais il y a suffisamment de profondeur de champ pour qu’on puisse distinguer les éléments.

comment réussir joli bokeh

3- L’arrière-plan est constitué de rondelles de lumière : créées par les lamelles composant le diaphragme de l’objectif. Plus l’ouverture sera grande (f/petit chiffre), plus la forme des rondelles sera arrondie.

comment réussir joli bokeh

Astuces pour réaliser un joli bokeh

Ce n’est pas sorcier, vous allez voir, en quelques clics vous serez en mesure de reproduire la même magie que moi.

1. Choisissez le bon objectif

N’importe quel objectif peut faire l’affaire, mais les objectifs fixes avec de grandes ouvertures (f/1.8 – 2.8) offrent une plus belle qualité de bokeh. Notez que les objectifs macros, avec la possibilité de photographier de très près, peuvent produire de superbes bokeh. Les téléobjectifs sont également intéressants.

2. Sélectionnez la bonne ouverture -> la plus grande possible

Effet Bokeh

Optez pour la plus grande ouverture de votre objectif. Si l’ouverture maximale est de f/5.6, choisissez cette ouverture. Si votre objectif s’ouvre davantage, c’est encore mieux, l’effet sera plus doux.

3. Rapprochez-vous de votre sujet

comment réussir joli bokeh

Plus vous serez près de votre sujet, plus la profondeur de champ sera réduite et plus l’arrière-plan sera flou. Vous obtiendrez ainsi un joli bokeh.

4. Éloignez l’arrière-plan de votre sujet

Faites en sorte que l’arrière-plan soit éloigné de notre sujet. Pas toujours évident, je sais, parfois le fond ne peut pas se déplacer comme on veut. Mais avec de petits pas de danse à gauche, à droite, en haut, en bas, on peut changer notre perspective et faire de petit miracle. Gardez tout de même un œil sur le fond, au cas où…

5. Favorisez la bonne lumière

comment réussir joli bokeh

Une douce lumière se filtrant à travers le feuillage d’un arbre ou tout autre élément se transformera en rondelles de lumière dans votre photo.

6. Intégrez des gouttes de pluie ou la rosée du matin

 joli bokeh

Élément par excellence pour créer de jolie bokeh! Vous possédez un objectif macro, et il y a de la rosée sur votre parterre? Qu’attendez-vous, il est temps d’aller vous amusez! 😀

Enregistrer

Enregistrer

Qu’est-ce que la photo contemplative?

Photo Contemplative

C’est observer un endroit. Un sujet. Une âme.
Ne pas chercher de résultat.
Ne rien manipuler, anticiper.
Ne rien forcer.

Accueillir…

Les images, les sons, les odeurs, la lumière, délestées de toute analyse méthodique, lâcher prise totalement, abandon total.
Faire confiance.

Photo contemplative

Ne plus avoir d’attente…

C’est le plus difficile.
Nous sommes tellement habitués à contrôler, à maîtriser, à composer, à mettre en place, que laisser le sujet s’installer de lui-même semble tout à fait ridicule!

S’ouvrir…

Ne pas chercher. Ne pas analyser. Ne pas détailler. Laisser les formes et les textures venir à nous, s’exprimer d’elles-mêmes. Sans que notre jugement analytique nous impose son diagnostic. Nous dicte sa façon de voir. Abandonner nos ouillières. S’ouvrir à la lumière.

Photo contemplative

S’ancrer à l’instant présent…

Tâche ardue. Le passé hante nos pensées, nous tire vers l’arrière. Le futur s’insinue dans notre vie, nous précipitant vers l’avant. Le présent étant presque…absent. Revenir vers l’instant fugace du moment présent. Ici et maintenant.

Accueillir avec confiance…

Ne pas juger. Ne pas résister. Ne pas chercher à comprendre. Être. Dans toutes nos cellules. Nos pensées. Notre cœur. Équilibre précaire. Prendre dans sa main le fil du temps et le tenir à bout portant.

Photo contemplative

Sans attente… l’espace d’un cliché… dans une contemplation inconditionnelle.

Anne 🙂

Photo contemplative

PS : merci pour votre présence lumineuse dans mon univers. Vous êtes précieux à mes yeux.

Le printemps est enfin arrivé!!!

C’est le 1 er mai et le printemps affiche ses couleurs!

Il fait 20 degrés, le soleil étire ses rayons entre les branches et chatouillent les bourgeons. La nature s’éveille, le vent transporte une fragrance enivrante et les oiseaux roucoulent de contentement. Une véritable ode à la vie!

Je ferme l’ordi et pars en randonnée. Pas question de rester encabanée!

De petits bourgeons commencent à faire leur apparition.  Vert tendre par ci, rouge passion par là. Décidément, la vie reprend ses droits. Mon œil se réjouis et mon âme de photographe se délecte. 😀

printemps, bourgeon, arbre, branche, nouvelle pousse, vert, 1- Les bourgeons éclatent et produisent une jolie dentelle.

fleur de printemps,

2- Madame Araignée a trouvé refuge sous la corolle d’une fleur. Gloups!

printemps, arbre, ciel bleu, bromont

3- Un dernier rayon de soleil avant que le jour ne tire sa révérence.

Bromont, printemps, fleurs, jonquille, maison, rouge

4- Oh, un tapis de jonquilles!

cheval, printemps, bromont, prairie, liberté,

5- On se délecte, miam!

printemps, bourgeon, arbre, branche, nouvelle pousse, vert,

6- La vie reprend ses droits.

Bon mercredi ensoleillé!

Happy Wednesday!

😀

En attendant le printemps

J’ai fait ce que plusieurs d’entre vous avez réalisé, je me suis installée dans le confort de ma cuisine et j’ai croqué quelques jolies fleurs en attendant que le printemps s’installe pour de bon.

Au fond, ça ne prend pas grand chose pour s’évader. Un bouquet de fleurs (merci chéri!xx), une fenêtre, une petit réflecteur, un objectif macro, et le tour est joué. 😀

fleur, feuille, vert, printemps, anne jutras, photo intérieur

fleur, feuille, vert, printemps, anne jutras, photo intérieur

fleur, feuille, vert, printemps, anne jutras, photo intérieur

fleur, feuille, vert, printemps, anne jutras, photo intérieur

fleur, feuille, vert, printemps, anne jutras, photo intérieur

fleur, feuille, vert, printemps, anne jutras, photo intérieur

Macro folie : Let it bee!

Cette fois-ci, j’ai pris le temps de me rendre au jardin communautaire, contrairement à ce billet-ci. De belles découvertes m’attendaient. Par contre, le vent a insisté pour m’accompagner. Quel impoli! J’ai dû abandonner plusieurs prises de vue à cause de lui. Malgré les bourrasques de monsieur Vent, j’ai réussi quelques jolis clichés. 😛

60macro – ISO 250 – F5 – 1/125 – Mesure Spot

Oubliant le vent et ses sauts d’humeur, je me suis réfugiée au sol.  La tête sous une ombrelle de fleurs, je me suis laissée emporter par leur beauté.

60 macro – ISO250 – F3,2 – 1/3200 – Mesure Pondérée Centrale

Puis, j’ai changé de direction, et je me suis attardée auprès des abeilles qui s’affairaient à butiner. Fait étonnant, ce bourdon a les ailes abîmées et ne semblait pas s’en incommoder. Le travail avant tout!

60macro – ISO 250 – F3,5 – 1/640 – Mesure Spot

Chez Magda

Faut-il aller au bout du monde pour faire de la belle photo?

 J’étais porté dernièrement à penser qu’il fallait aller au bout du monde pour trouver le sujet à photographier, et non, c’est à travers ton blog et les clichés de ton environnement que j’ai pris conscience qu’une simple feuille d’automne peut représenter à elle seule un tableau à interpréter. ~ Line Lamarre, Photographe

Sortie photo derrière chez moi

Chéri fait une sieste sur le canapé et moi je perds mon temps sur le net viens de découvrir un nouveau blog photo, juste ici. Ça m’inspire!  J’ai une envie soudaine de sortir mon appareil et faire de la macro.  Mais je n’ai franchement pas le goût d’aller au jardin communautaire situé à plusieurs kilomètre de chez moi. Que faire?

Je n’ai pas de jardin. Zut… Par contre, quelques fleurs enjolivent le parterre.

J’ai trouvé mon terrain de jeu! 😀

Quand on fait de la photo de fleur, nous avons tendance à favoriser les plantes sans défaut. Moi je leur accorde une importance, car leur imperfection en font des sujets de choix.

Nobody is perfect! ;-]

Vous voulez poursuivre votre lecture? Voici quelques suggestions :

Comment créer un arrière-plan flou?

Comment réussir vos photos macros à l’intérieur?

10 trucs pour réussir vos photos (entre deux saisons)

8 Pistes créatives

Restons en contact!

J'aide les gens à retrouver leur souffle créateur.

Abonnez-vous à ma Lettre d'Amitié et découvrez des pistes pour progresser.

De plus, recevez GRATUITEMENT Les 10 Secrets d'une Composition Réussie!

Bienvenue dans mon univers! Vous êtes officiellement inscrit! :)