Balade Féérique

Balade Féérique

Je vous convie à pénétrer un monde féérique, là où la première neige a déposé son manteau magique. Les flocons tourbillonnent, les arbres se parent de duvet blanc alors que nos yeux s’émerveillent.

J’enfile mes bottes, ma tuque et mon foulard (sans oublier le manteau) et je pars explorer les environs. Le froid ravigote mes joues et mes pieds font cric crac croc dans la neige. J’anticipe déjà le bon chocolat chaud que je dégusterai au retour de ma balade, tout en visionnant mes photos.

Je souris. Mon cœur est heureux. C’est important de ressentir ce bonheur, de gouter à la vie et de se laisser imprégner par sa beauté.

∼ Féérie Sur L’eau ∼

En m’approchant du lac, j’essaie de prendre une prise de vue pour englober l’ensemble général. Je dépose mon appareil tout près de la surface de l’eau, sans même regarder au travers de mon viseur. Le résultat est étonnant, malgré son manque d’impact visuel, j’aime le look mystique qui se dégage de l’image. L’important est le ressentie, en d’autres mots, ce que vous, vous ressentez. Le reste n’a aucune importance…

Balade Féérique - Féérie sur l'eau

 

∼ Au Coeur de la Forêt ∼

Je m’avance et pénètre la forêt. On dirait qu’elle est saupoudré de poudre à glacée, c’est magnifique! Je pourrais rester ici et oublier ma propre réalité.

2016-11-22-neige-etang_0759

 

∼ Révérence Gracieuse ∼

Je suis attentive aux lignes, aux contrastes, aux formes qui s’entremêlent dans un joyeux méli-mélo. J’essaie d’épurer pour permettre au regard de plonger dans la scène. Les arbres, pliés sous le poids de la neige, semblent rendre une révérence.

Balade Féérique

∼ Entre Deux Saisons ∼

Ma balade se poursuit, j’arrive à l’autre extrémité du lac, là, où l’automne et l’hiver se sont donné rendez-vous, comme deux amants langoureux.

Balade Féérique - Entre Deux Saisons

Quelle belle façon se terminer cette promenade! J’espère qu’elle vous a plu! Je vous souhaite une très belle semaine.

Anne  xx

 

Scène intimiste : Autopsie d’une prise de vue

scène intimiste

Réaliser des paysages grandioses est gratifiant. Réussir à capturer la beauté sauvage d’un lieu suscite de la fierté. (Surtout si vous avez escaladé 900 mètres pour y arriver! Ouf, chapeau!) Sur votre photo, vous voyez des montagnes à perte de vue où une rivière majestueuse serpente dans une végétation luxuriante. Le tout enveloppé d’une lumière à faire rêver. Le cliché parfait (à vos yeux). Ouais, y’a de quoi être fier… 😉

Par contre, combien de fois avons-nous passés à côté de scènes intimistes, sans même nous en rendre compte? Trop souvent. Des petits bouts de rien qui ferait de très belles photos.

Ce sont des sujets moins gratifiants, visuellement, mais lorsqu’on s’y attarde, ils nous permettent d’affiner notre regard, d’être attentifs et d’ausculter la beauté dans sa plus simple expression.

Prenez le temps de regarder, vous y trouverez de jolis trésors!

Je ne vous cacherai pas que j’aime m’adonner à ce type de photographie. Pour sa détente, mais également pour le défi qu’il suscite. Composer des scènes intimistes demande de ralentir et de porter attention, de se déplacer (en tout sens) et d’adopter le regard du lynx.

Un excellent antitode exercice pour ceux et celles qui aiment mitrailler tout ce qui bouge. Si! Si!

Certains jours, il n’y aura aucune photo de retenue, d’autres jours, votre galerie gagnera quelques élus. Toujours, vous reviendrez grisé, hypnotisé par le processus. Et vous serez étonné de constater à quel point votre regard s’aiguisera. 😉

Je vous présente 3 photos accompagnées de quelques réflexions qui m’ont amenée à faire mes choix finaux. Ce sont évidemment des critères personnels et qui ne plairont pas à tous. L’idée est de vous donner quelques pistes. J’ai indiqué à l’aide de trait rouge les points à améliorer dans l’image.

Choisir est de sacrifier certaines zones de l’image pour mettre en valeur le sujet principal.

Scène intimiste no 1

 

Scène intimiste no 2

Mon choix final no 1 : je décide de ne pas inclure les amas de neige, j’opte plutôt pour le tapis de feuilles enneigé, je fais un cadrage à la verticale, créant ainsi une composition où prime le contraste de texture entre les troncs et le sol enneigé.

Scène intimiste

Scène intimiste no 2

Scène intimiste

Nature abstraite

Mon choix final no 2 : j’aime beaucoup les branches de cet arbre, c’est pour cette raison qu’au départ mon cadrage est à l’horizontale, mais le rendu final ne me plaît pas. Je modifie l’orientation du boîtier et me rends compte que l’ampleur des branches est mieux rendue. On voit même le dégradé du blanc au gris à travers les ramures dépouillées.

Scène intimiste

Scène intimiste no 3

Nature abstraite

Nature abstraite

 

Mon choix final no 3 : ces feuilles collées en duo ont immédiatement attiré mon regard, je désirais souligner leur proximité et leur symbiose. J’ai réalisé plusieurs clichés, sous tous les angles. Les autres photos ne soulignaient pas suffisamment la perception que j’en avais eue lors de ma prise de vue. Cette version définitive se rapproche le plus de ma vision initiale.

PS : J’ai utilisé un objectif 105 mm macro pour la photo ci-dessous. ↓

scène intimiste

Astuce : N’hésitez pas à faire le tour du sujet et à prendre plusieurs images. Avant de déclencher, prenez le temps de regarder, de changer de position et de varier votre position afin de visualiser quel serait le meilleur angle pour votre prise de vue.

N’oubliez pas, il n’y a pas de règles à respecter, vous n’avez qu’à ouvrir votre regard. 😉

Et si vous avez envie de vous amusez un peu plus, voici un article intéressant d’Anne-Laure Jacquart :

Jeux d’eau, jeux photo

 

Enregistrer

Qu’est-ce que la photo contemplative?

Photo Contemplative

C’est observer un endroit. Un sujet. Une âme.
Ne pas chercher de résultat.
Ne rien manipuler, anticiper.
Ne rien forcer.

Accueillir…

Les images, les sons, les odeurs, la lumière, délestées de toute analyse méthodique, lâcher prise totalement, abandon total.
Faire confiance.

Photo contemplative

Ne plus avoir d’attente…

C’est le plus difficile.
Nous sommes tellement habitués à contrôler, à maîtriser, à composer, à mettre en place, que laisser le sujet s’installer de lui-même semble tout à fait ridicule!

S’ouvrir…

Ne pas chercher. Ne pas analyser. Ne pas détailler. Laisser les formes et les textures venir à nous, s’exprimer d’elles-mêmes. Sans que notre jugement analytique nous impose son diagnostic. Nous dicte sa façon de voir. Abandonner nos ouillières. S’ouvrir à la lumière.

Photo contemplative

S’ancrer à l’instant présent…

Tâche ardue. Le passé hante nos pensées, nous tire vers l’arrière. Le futur s’insinue dans notre vie, nous précipitant vers l’avant. Le présent étant presque…absent. Revenir vers l’instant fugace du moment présent. Ici et maintenant.

Accueillir avec confiance…

Ne pas juger. Ne pas résister. Ne pas chercher à comprendre. Être. Dans toutes nos cellules. Nos pensées. Notre cœur. Équilibre précaire. Prendre dans sa main le fil du temps et le tenir à bout portant.

Photo contemplative

Sans attente… l’espace d’un cliché… dans une contemplation inconditionnelle.

Anne 🙂

Photo contemplative

PS : merci pour votre présence lumineuse dans mon univers. Vous êtes précieux à mes yeux.

Le Pouvoir Des Mots

le pouvoir des mots

Dans le cadre de la randonnée photo, activité que j’anime tous les samedis dans la belle région des Cantons-de-l’Est, au Québec, je suis toujours à l’affût de nouvelles idées pour aider les participants à développer leur habilité photographique.

 Maîtriser son Art

Il existe maintes façons de perfectionner cet art. Plusieurs écoles orientent leur enseignement d’un point de vue technique, ce qui est fabuleux. Apprendre à bien exposer une image et savoir quelle ouverture choisir pour donner vie à notre intention photographique est essentiel, à mon avis.

le pouvoir des mots

Êtes-vous intuitif?

Ceci dit, on peut très bien réussir de belles photos, même si à l’origine, on ne sait pas comment on s’y est pris. Je l’ai vu. L’avantage, c’est que vous êtes entièrement ouvert à votre sujet. Vous oubliez la mécanique, et le processus créatif dirige vos impulsions. Vous totalement dans le moment présent. On pourrait appeler ça de la photo intuitive.

Certaines personnes fonctionnent avec ce système de radar interne. Une ouverture se fait au niveau du cœur, et elles savent, intuitivement, que la photo est bonne. Elles détiennent un œil artistique. Elles ne cherchent pas à comprendre quel est l’ISO, l’ouverture ou la vitesse à sélectionner. Elles n’ont qu’à se fier à ce qu’elles voient, artistiquement. Et ça leur suffit. Un radar pratique, n’est-ce pas?

Malheureusement, nous ne sommes pas tous dotés d’une telle vision. Il faut parfois se pratiquer à regarder au-delà des apparences pour réussir à voir quelque chose.

le pouvoir des mots

Développer son œil artistique

C’est pour cette raison que je favorise la créativité. Développer son œil artistique est tout aussi puissant que d’apprendre la technique. Ce n’est pas sorcier, mais demande un effort. À l’aide d’exercices photo, parfois introspectifs, d’autres fois amusants, j’invite les participants à éveiller leur créativité. À s’ouvrir à un autre monde. Leur regard s’en trouve grandement amélioré!

Je me prête au jeu, bien sûr, même que je sers de cobaye, afin de mettre au point ces jeux que je propose. Pour la dernière sortie de samedi, j’ai eu l’idée de faire piger un mot et inciter les participants à regarder leur environnement en lien avec le mot pigé.

Le jeu ~ Le pouvoir des mots

Vous pouvez vous prêter au jeu si le cœur vous en dit; écrivez une série de mots qui évoque des valeurs symboliques ou des caractéristiques physiques. Et pigez-en un au hasard. Dites-vous que le hasard n’existe pas, et que ce mot est là pour vous aider à y voir plus clair. Prenez 30 minutes et, dans votre environnement proche, photographiez des scènes qui représentent votre mot.

Ex. : abondance, gratitude, bonheur, beauté, courage, confiance, inspiration, amour, liberté, en vie! Rustique, autrefois, sans mot, rêve, ancien, sauvage, vaste, petit, magie, secret, etc.

Le pouvoir des mots

Voici quelques photos que j’ai réalisées récemment avec ce jeu en tête.

le pouvoir des mots | rustique

♥ ♥ ♥

le pouvoir des mots | abondance

♥ ♥ ♥

le pouvoir des mots | Inspiration

♥ ♥ ♥

le pouvoir des mots | réconfortant

Avez-vous un mot à proposer? Un seul?

[line]

Améliorer sa Vision Photographique

 

La semaine dernière, je vous ai parlé d’équipement, cela m’arrive rarement. Honnêtement, je ne suis pas une fana du matos. Cependant en photographie, c’est une facette qu’on ne peut guère éviter. Car avoue-le, pour faire de la photo, nous avons besoin… d’équipement. « Élémentaire, mon cher Watson ». 😉

Avec toute cette technologie qui nous bombarde de toute part tout côté, comment oublier les prouesses techniques et focaliser sur l’aspect créatif afin de créer des images qui se démarquent? Il n’y a pas de recette magique, ni de raccourci pour y arriver. Il suffit de prendre son appareil photo et pratiquer. « Élémentaire, répéterait Sherlock Holmes. »

Il existe plusieurs façons d’exprimer sa vision, peu importe l’appareil photo ou l’objectif que vous possédez. Avant de mitrailler une scène sous toutes ses coutures, mettez-vous dans la peau d’un détective et posez-vous la question suivante : quelle est mon intention derrière ma composition?

Voici quelques pistes pour vous aider à répondre à cette question.

Améliorer sa vision photographique

1- Regardez en haut

N’hésitez pas à changer votre point de vue. Un sujet peut-être intéressant photographier à ras de pâquerette, mais une prise de vue en contre-plongez est tout aussi intéressante. Levez la  tête peut s’avérer révélateur. 😉

 2- Pensez à intégrer un avant plan

La recherche d’un élément à intégrer en avant plan est parfois un défi, mais son emplacement peut ajouter une belle profondeur à une image.

Améliorer sa vision photographique

   3- Attendez le bon moment

Il suffit de quelques pas pour éliminer des éléments perturbateurs de votre image. Portez attention aux items qui peuvent nuire à votre composition. Ici, j’ai attendu que la jeune fille se déplace pour prendre ma photo.

Améliorer sa vision photographique

 4- Changer votre perspective

La photographie est une forme de danse continuelle : un pas à gauche, un pas à droite, en arrière, en avant et on recommence. Essayez diverses perspectives afin de capturer votre sujet sous son meilleur profil.

Améliorer sa vision photographique

5-Exprimez-vous en noir et blanc

La couleur est séduisante, mais parfois son absence confère à l’image une dynamique insoupçonnée. Si l’ensemble de votre composition semble manquer de punch, songez à la transformer en noir et blanc. Amusez-vous à faire ressortir les détails. Ce processus épure la lecture de l’image et restitue, selon le traitement, une atmosphère enrichie.

 6- Partez à la recherche des formes

Oubliez le monde tel que le connaissez et commencez à percevoir votre environnement comme si c’était la toute première fois. Au lieu de le considérer sous sa forme réelle, essayez de le percevoir sous une forme abstraite, un jeu intéressant de lignes, de carrés, de courbes et de contraste.

améliorer sa vision photographique

Cet article vous a plu?
Restons en contact en vous inscrivant à ma lettre mensuelle ↓↓↓

 

Comment Pratiquer la Photographie Zen

anne jutras photographe, photo contemplative, photographie zen, prendre le temps, nature, insecte, introspection, zen,

Êtes-vous du genre à vous précipiter sur votre sujet, le visage enfoui derrière votre appareil photo? Clic, par ci, clic par là! Pas une minute à perdre! Impatient de capturer des images à profusion. Ou l’inverse, vous manquez d’inspiration? Vos sujets ont été maintes fois exploités et la monotonie commence à vous gagner?

J’ai de bonnes nouvelles pour vous, la photographie zen fera renaître en vous des états insoupçonnés. Et, du coup, vos épreuves seront transformées par un vent de fraîcheur. 

anne jutras photographe, photo contemplative, photographie zen, prendre le temps, nature, insecte, introspection, zen,

La Photographie zen

Dernièrement, j’ai lu un article de Darwin Wiggett relatant l’approche photographique de sa compagne, Samantha Chrysanthou. Une méthode douce, dans la contemplation, axée sur la lenteur et ne précipitant en rien la prise de vue. Avant de déclencher, Sam prend le temps d’observer. De sonder. Elle se laisse absorber par les éléments, se pose des questions, essaie de définir le sentiment ressenti et comment le transposer en photo. Une introspection qui donne une saveur particulière à ses images.

 De prime abord, cette formule vous donne l’impression de ne pas être productif.

Or, en lisant ce texte, je me suis beaucoup reconnue. Nullement relié à l’improductivité, mais bien à son aspect libérateur ainsi que le bien-être intérieur qu’elle procure. Lorsque vous êtes dans cet état de contemplation, vous vous détachez du résultat et entrez en communication avec votre environnement. Le résultat (la photo ultime) s’émousse et une zone riche en découverte s’ouvre à vous.

On pourrait la qualifier de contemplative. Dépouillée de toute attente. Centrée sur vous. Une méthode idéale lorsque vous disposez de peu de temps, ce qui semble paradoxal. Je vous entends : « Comment peut-on se consacrer adéquatement à la photo, prendre le temps, se questionner, sans déclencher et obtenir de bons clichés? » Hum. Hum. Je vous assure, c’est possible. Je l’ai expérimenté à plusieurs reprises.

Quand je dispose de peu de temps, je dépose cette méthode dans mon baluchon.

anne jutras photographe, photo contemplative, photographie zen, prendre le temps, nature, insecte, introspection, zen,

Comment s’y prendre

C’est simple. Je pars, en mode exploratrice, mon appareil photo au cou, à quelques mètres de mon domicile. Ou encore, j’emprunte la route en direction de l’un de mes sites préférés. Choisissez un lieu propice à la randonnée. Où vous vous sentirez à l’aise.

J’apporte également mon trépied et un tapis matelassé pour protéger mes genoux. Je repère un élément intéressant, talle de fleurs, amas de branches, roseaux, ce qui se trouve sous mes yeux. N’essayez pas de dénicher le sujet « idéal », ou l’endroit par excellence, vous risquez de vous égarer et de perdre des minutes précieuses. Chercher quelque chose de simple. Une fois trouvé, installez-vous.

anne jutras photographe, photo contemplative, photographie zen, prendre le temps, nature, insecte, introspection, zen,

Abandonnez-vous

Oubliez les images grandioses et concentrez-vous sur les menus détails. Observez la finesse des lignes, les courbes, les formes, la fluidité de leur juxtaposition. Comment s’entrelacent-elles? Forment-elles une composition épurée? Complexe? Laissez-vous porter par l’essence des éléments. Est-ce que la scène vous procure une émotion particulière? Amusez-vous à explorer cet état intérieur, en relation avec votre environnement. Changez de position si nécessaire. Laissez les informations venir à vous. Ne forcez rien. Abandonnez-vous.

Les avantages

Souvent, je croise des créatures que je n’aurais même pas aperçues autrement. C’est la magie du processus!

Aussi bien que vous le sachiez, vous profitez d’un moment de relaxation, presque méditatif. De plus, vous bénéficiez d’une meilleure concentration, optimisant votre sens de l’observation. Votre vue s’aiguise, votre attention étant là où votre regard se dépose. Au moment présent. Et non éparpillée dans vos pensées, ou dans votre désir insatiable de créer la photo trophée.

anne jutras photographe, photo contemplative, photographie zen, prendre le temps, nature, insecte, introspection, zen,

Tentez l’expérience

Empruntez mon baluchon, mettez-y un zeste de spontanéité, votre regard d’enfant et partez à l’aventure. Et c’est là, dans le cœur du présent que vous ferez les plus belles découvertes.

Bonne photo aventure!

Restons en contact!

J'aide les gens à retrouver leur souffle créateur.

Abonnez-vous à ma Lettre d'Amitié et découvrez des pistes pour progresser.

De plus, recevez GRATUITEMENT Les 10 Secrets d'une Composition Réussie!

Bienvenue dans mon univers! Vous êtes officiellement inscrit! :)